Le média qui initie, interroge et informe !

Les blockbusters du jeu vidéo les triple a

Laissez-moi vous emmener dans le labyrinthe complexe qu’est l’univers vidéoludique. Imaginez une toile grouillante de jeux dont les couleurs contrastées s’étalent sur une palette allant bien au-delà des genres, des thèmes et des supports familiers. Telle une palette d’artistes aux nuances subtiles, les jeux sont catégorisés en différents types – certains moins connus du grand public, mais tout de même conçus pour leur plus grand plaisir. Autrefois mystérieux, ce monde nébuleux se déploie sous des noms aussi énigmatiques que les jeux indépendants (surnommés Triple-I ou III), les jeux de classe double, triple, voire même quadruple A (AAAA), et les titres B.

Mais aujourd’hui, ce n’est pas n’importe quelle scène de cette toile que nous allons éclairer, oh que non ! Nous allons nous plonger au cœur de cette toile, là où tous les fils se rencontrent : la classification fascinante des jeux triple A va être mise en lumière.

D’accord, alors concentrons-nous. Nous avons en tête un objectif clair comme de l’eau de roche, un but majeur qui nous fait vibrer l’âme. Et ce but, c’est de créer une véritable symphonie de bon goût ! Tels des virtuoses des notes savoureuses, nous nous efforçons chaque jour de faire jouer délicieusement nos plus belles mélodies culinaires pour vous offrir une qualité de production qui vous foute littéralement des étoiles plein les yeux. L’émerveillement , c’est notre mission, notre mandat, notre terrain de jeu. Comme des enfants qui découvrent un jouet captivant pour la première fois, nous voulons que vous vous sentiez transportés, subjugués, et que vous ressentiez une joie pure à chaque bouchée qui danse sur votre palais. Ça y est, c’est là que le fun commence ! Et tout comme Johnny Depp dans Pirate of the Caribbean, notre équipage met les voiles vers l’exceptionnel, prêt à défier les eaux tumultueuses de la routine pour déterrer le trésor d’une qualité culinaire sans égale. Des tentations succulentes à chaque tournant, des délices transperçant les vagues de l’ordinaire. Voilà le voyage haut en couleurs qui vous attend. Notre passion inspire notre dévouement envers l’excellence, et comme l’a dit un grand poète : “On juge un arbre à ses fruits”, et bien nous comptons briller par nos créations. Vous l’avez vu, notre but n’est pas de servir notre égo, ni donner dans l’à-peu-près. Non, non! Ce que nous voulons, c’est que vous viviez une expérience gustative qui s’enracine au plus profond de vous. En effet, quand il s’agit de vous émerveiller, il n’y a pas de demi-mesures chez nous. Nous recherchons ce “je ne sais quoi” qui fera sursauter vos papilles de joie.

C’est pourquoi chaque détail compte pour nous, et qu’aucun aspect de notre travail n’est laissé au hasard. C’est un voyage de cœur et d’âme dans le temple des saveurs, et c’est avec une profonde gratitude que nous vous invitons à venir le vivre avec nous.En fin de compte, cela se résume à une question : allons-nous embrasser l’ambition de vous émerveiller jour après jour par la qualité de nos productions? Et bien, comme Charlie Chaplin l’a un jour doctement déclaré : “Le rire est le soleil qui chasse la dépression”, nous nous efforçons donc de vous apporter de la magie dans vos assiettes, c’est notre façon à nous d’apporter un peu de soleil dans votre journée.

Qu’est-ce qu’un Triple A ?

À l’instar du grand écran, où les studios produisent des merveilles cinématographiques, le monde virtuel regorge lui aussi de studios de jeux. Ces puissances prolifiques sont occupées à tisser des fils d’imagination et à créer des plates-formes de développement de jeux crépitantes. À l’instar des spectacles plus grands que nature et sous haute tension d’Hollywood, les joyaux Triple A scintillent dans l’univers des jeux. Les jeux Triple A sont essentiellement les grands pères du jeu – des productions opulentes qui sont le pain et le beurre de grands noms tels que Sony, Xbox et Ubisoft.

Si l’on jette un coup d’œil au budget d’une production Triple A, on obtient des chiffres impressionnants de l’ordre de 20 à 40 millions de dollars. Et ce n’est pas tout ! Certains jeux audacieux, comme GTA IV, se sont lancés dans des budgets extravagants, comme celui de Rockstar Games, qui s’élève à 265 millions de dollars. En parlant de records, nous ne pouvons pas oublier Red Dead Redemption II, un jeu d’enfer pour lequel Rockstar a, une fois de plus, mis la main à la poche avec un budget exorbitant de 800 millions de dollars.

Pendant ce temps, à l’opposé de ces chiffres mirobolants, les jeux indépendants se sont faufilés dans l’arène du jeu vidéo grâce à leur charme désuet. Nés des efforts de petits studios et d’une poignée d’employés assidus, ces jeux tiennent la route avec des budgets dérisoires de quelques milliers d’euros. Avec leur identité visuelle distincte et leurs récits soigneusement élaborés, les jeux indépendants peignent la toile du monde des jeux en des couleurs vives et variées.

Plonge dans l’univers d’Hollywood avec un Triple A

Qui ça a dit qu’un jeu Triple A n’a pas d’identité visuelle comme ses copains jeux indépendants? Attention, c’est pas tout noir ou tout blanc, mon ami! Pensez bien à l’identité visuelle de ces jeux qui est souvent fidèlement liée à leur thème et à l’univers qui les habite. Leurs cartes de visite s’affirment dans la performance, jouant la carte du blockbuster cinématographique, tout en exhibant fièrement des graphismes et un photoréalisme à vous en mettre plein les mirettes. Et vous savez quoi? Ces merveilles haut de gamme sortent bien souvent en même temps que le lancement de consoles, agissant comme des témoins alléchants des prouesses graphiques et techniques du nouveau joujou.

Mais alors, pourquoi cette infatigable course vers le grand public? Eh ben mes chers, ils sont fait main dans le gant pour tout genre de joueur, que vous soyez accro de joystick ou joueur du dimanche (enfin, bien sûr, on parle pas nécessairement de tous ces jeux). Lorsqu’ils sculptent un Triple A, voici les trois bons copains sur qui le studio s’appuie :

  • Un gameplay d’une simplicité zen pour un maximum de joueurs sachant que des tutoriels vont s’insinuer pour expliquer les mécaniques du jeu,
  • Un univers et une petite histoire bien travaillés pour accrocher le spect-…euh, le joueur, et le plonger dans une expérience quasi cinématographique, et puis,
  • Une disponibilité sous tous les horizons, avec un mix détonnant de merchandising et publicité.

Alors voilà, le public est bombardé sur tous les fronts: pubs sur les stores de consoles, dans les mags spécialisés, sur les réseaux sociaux genre Twitter et YouTube, ou encore les bons mots d’influenceurs ou journalistes. Le public est également alléché par l’univers du jeu qui résonne avec les tambours de la pop culture: une licence historique (God of War, on parle de toi), une période de l’histoire sympa à “bankabiliser” à la manière d’Assassin’s Creed, ou carrément un medium populaire (films, sports). Puis une fois que le joueur met les pieds dans le plat et commence véritablement à goûter au jeu, il découvre un univers facile d’accès et très accompagnant avec des niveaux sur-mesure.

Zoom sur notre top 4 des incontournables

God of War : Hé hé, voilà le jackpot, le numéro huit de la saga God of War, une petite pépite sortie des forges de SIE Santa Monica Studio et Sony Interactive Entertainment. Rappelle-toi bien ce nom, parce qu’en avril 2018, ce bébé a débarqué sur PS4 et, cerise sur le gâteau, le 14 janvier 2022, il montrera son verso sur PC. Oui, oui, tu as bien lu. Coordination oeil-main requise pour ce jeu d’action-aventure en solo où tu devras jouer Kratos, un nordique qui se fait une joie d’avoir des dieux en menu, et qui va reprendre du service suite à des événements touchant sa famille.

The Witcher III: Wild Hunt: Alors là, accroche-toi à ton plumeau, parce que voici le troisième volet de la saga adaptée du best-seller, Le Sorceleur. Un RPG d’action sorti en 2015 sur PS4, PC, Xbox One et depuis 2019, il s’est même faufilé sur Switch. Merci à CD Projekt RED pour l’avoir développé, et à Bandai Namco de l’avoir édité en Europe. Attrape ta manette et file à la chasse aux monstres avec le personnage de Geralt de Riv dans un univers « dark fantasy ». Le succès de ce jeu a été si fulgurant qu’il a donné un coup de boost à la licence, particulièrement depuis la sortie de la série Netflix, The Witcher.

Nier : Automata : Besoin d’adrénaline ? Alors, mets Taro, PlatiniumGames et Square Enix sur le ring et tu obtiendras Nier : Automata. Ce bijou ludique est apparu sur le grand terrain de jeu le 10 mars 2017, sur Playstation 4 et PC, et s’est baladé sur Xbox One dès le 26 juin 2018. Les amateurs d’Action RPG/Shoot’em up prendront leur pied dans cette guerre futuriste entre des machines faites par des envahisseurs et l’humanité qui survit. C’est un spin-off de la série Drakengard, et on ne saurait lui souhaiter un succès du même calibre.

Star Wars Jedi : Fallen Order : Tu as le cœur à l’aventure galactique? Alors grime-toi en Cal Kestis, rescapé de l’ordre 66 et ferrailleur traqué par l’Empire. Ce savoureux RPG d’action et d’aventure a débarqué le 15 décembre sur PC, PS4 et Xbox One et il s’est même pavané sur les plateformes Next-Gen dès le 11 juin 2021. Edition d’Electronic Arts et travail minutieux de Respawn entertainment ont donné naissance à ce petit trésor de l’univers “Star Wars”, se situant entre les épisodes III et IV de la saga intergalactique.

En gros, les jeux AAA sont le pain et le beurre du marché vidéoludique, y vois-tu un problème à çà ? Ils sont comme ces super films popcorn qu’on attend de voir au cinéma. Ils sont là pour tous nous divertir, et franchement, ils nous en mettent plein la vue. N’oublie pas que même si les triples A règnent en maîtres, le monde du jeu vidéo reste ouvert aux plus petits des projets. De notre côté à On’, on vous souhaite de fantastiques fêtes de fin d’année et moi, personnellement, je lève mon chapeau à tous ceux qui savent se détendre manette ou souris en main !

4/5 - (12 votes)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *