On’

5 ans avec le même téléphone : bonne ou mauvaise idée ?

De 2014 à 2019, je vous raconte la survie de mon téléphone, et mon avis sur l’utilisation d’un portable qui commence à se faire vieux. Pour cet article, j’utilise un OnePlus, modèle One.

Il y a plus de cinq ans, j’ouvrais avec impatience le paquet de mon téléphone: mon premier smartphone. Enfin pas vraiment mon premier, puisque avant ça j’avais un Samsung Galaxy Ace que mon père m’avait offert. C’était un cadeau plein d’amour, mais un téléphone plein de bugs.

Ce paquet était arrivé presque miraculeusement chez moi. Le colis, acheté à à la suite d’une pub sur Twitter sur un obscur site chinois, a traversé les océans, puis la France, dans les mains d’un distributeur peu soucieux de savoir ce que contenait le paquet. Après une première livraison ratée, le paquet est déposé tôt le matin au pas de la porte, aux yeux et à la portée de tous.

Me voilà donc ouvrant frénétiquement ce coffre au trésor, pour en sortir l’objet de toutes mes convoitises, un téléphone portable.

Cinq ans après, j’utilise toujours le même téléphone. Le OnePlus One, acheté le 12 juillet 2014, est à côté de moi à l’heure où j’écris cet article. Pour un téléphone, il a dépassé l’âge de la retraite : environ 26.2 mois en 2018 (si une petite étude sur la durée de vie des téléphones vous intéresse, cliquez ici). Il a enterré plusieurs générations d’écouteurs et de chargeurs.

Mais garder un téléphone aussi longtemps en vaut-il la peine ? L’âge moyen d’utilisation d’un téléphone avant remplacement est-il justifié ?

 Cinq ans et (presque) toutes ses dents

Garder mon smartphone aussi longtemps m’a permis d’économiser de l’argent. Quand on est étudiant, les moyens limités sont parfois un frein. D’une valeur d’environ 300 € à l’époque, le téléphone reste abordable (à la même époque, l’iPhone 6 proposait un prix de base de 709 €).

Durant ces cinq années, je ne lui ai rien épargné : chute, lancer… Et pourtant, il est toujours debout, sans avoir subit une seule réparation. L’écran n’est pas endommagé, à part quelques rayures de petite tailles. L’arrière du téléphone tient encore, malgré des morceaux en moins, et continue de protéger les composants du téléphone.

D’ailleurs, il faut en parler des composants. C’est important de préciser qu’il n’y a pas de défaut ou d’obsolescence volontaire. Ce truc est solide comme du béton. La batterie fonctionne encore quasi parfaitement, et l’écran propose une résolution full HD toujours aussi propre. Mais tout n’est pas rose.

Les hauts parleurs ont du mal à suivre, avec un volume maximum plus faible qu’à l’origine. La seule solution est d’appuyer dessus, au risque de les abîmer encore plus. Aussi, les composants datent de leur époque, donc pas de capteur d’empreinte digitale ni de charge rapide.

Pourquoi la vidéo charge pas ?!

Maintenant, un téléphone peut bien avoir les meilleurs composants du monde, s’il n’a pas de logiciel pour les faire fonctionner, ça reste une brique. Et si à sa sortie, le OnePlus One pouvait se vanter d’être sur le podium, cinq ans après, ce n’est clairement plus le cas.  En effet, les mises à jour officielles et faciles à installer ne sont plus accessibles depuis plusieurs années.

Le message reste le même, « pas de nouvelle mise à jour ». Cela signifie la fin de fonctionnement de nombreuses applications (adieu Messenger…). C’est surtout la porte ouverte à de nombreuses failles de sécurité.

Heureusement, la communauté est active, et propose de nombreuses mise à jour non officielles, plus ou moins stables. Le résultat laisse parfois à désirer, avec des problèmes de surchauffes ou des ralentissements. Le principal problème vient des perte de réseaux (Wi-Fi, 4G et appels), qui surviennent sans prévenir et durent jusqu’au redémarrage complet.

Pour résumer, est-ce que garder le même téléphone pendant plus de cinq ans vaut le coup ? Oui. Pas un grand oui bien assuré, mais un oui quand même. C’est lent, ça bug et il faut aimer se prendre la tête.

Mais garder le même téléphone, c’est économiser énormément au fil des ans, donc prenez votre portable, faites le vivre, voyagez et partez à l’aventure aussi longtemps que possible.

Photo d’Adrien Rakotoarivelo

Adrien Rakotoarivelo

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.