On’Media

Sorties ciné du 9/11

Ça y est, l’automne est enfin là. Pour se réchauffer, rien de mieux qu’une bonne vieille séance de cinéma. Cette semaine, le programme est somme toute modeste… puisqu’on vous propose ni plus ni moins de répondre à la crise climatique avec Mission régénération, de découvrir la vie de la jeune peintre Charlotte Salomon avec le film d’animation Charlotte, et de replonger dans l’univers de Pierre Lemaître avec la nouvelle adaptation des Couleurs de l’incendie. Rien que ça !


Couleurs de l’incendie de Clovis Cornillac

Le film de Clovis Cornillac est une adaptation du roman éponyme de Pierre Lemaître, dont le premier volet Au revoir là-haut avait également été adapté par Albert Dupontel en 2017. Pour son quatrième long-métrage, le réalisateur a été approché par le producteur Camille Trumer. Dans cette deuxième partie, on retrouve le personnage de Madeleine, interprété par Léa Drucker qui devient la seule héritière de son père, riche banquier. Reprenant les affaires de son père, elle devra faire face à un monde d’hommes et à la corruption dans un contexte historique de montée des totalitarismes.

Résumé : Février 1927. Après le décès de Marcel Péricourt, sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l’empire financier dont elle est l’héritière. Mais elle a un fils, Paul, qui d’un geste inattendu et tragique va la placer sur le chemin de la ruine et du déclassement. Face à l’adversité des hommes, à la corruption de son milieu et à l’ambition de son entourage, Madeleine devra mettre tout en œuvre pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d’autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l’incendie qui va ravager l’Europe.


Mission régénération de Joshua Tickell et Rebecca Harrell Tickell

Alors que la COP27 s’est ouverte en Égypte, le film de Joshua Tickell et Rebecca Harrell Tickell propose ni plus ni moins de régler la crise climatique. Leur solution : la régénération. C’est quoi ? Il s’agit de la capacité du vivant à se reconstituer après une destruction totale ou partielle. Raconté par Woody Harrelson, le film voit dans la régénération la solution à la crise climatique, partant du postulat que grâce à cette méthode, les sols pourraient neutraliser les effets de la surconsommation humaine. Les deux réalisateurs proposent un documentaire plein d’espoir, appuyé par des recherches sur l’agriculture qui remontent jusqu’aux années 1930. Un film à découvrir notamment pour tous les éco-anxieux !

Résumé : Les sols de la planète sont LA clé pour inverser le réchauffement climatique. En effet, en les régénérant, nous pouvons totalement stabiliser le climat de la Terre, restaurer les écosystèmes perdus et créer des réserves alimentaires abondantes. De quelle manière la nourriture que vous mangez peut inverser le cours des choses, guérir votre corps et finalement sauver notre monde ?


Charlotte de Eric Warin et Tahir Rana

Connaissez-vous Charlotte Salomon ? Probablement pas. Le film d’animation de Éric Warin et Tahir Rana revient sur l’histoire d’une peintre allemande méconnue du grand public. Décédée à Auschwitz en 1943 à seulement 26 ans, elle était l’auteure d’une collection de peintures autobiographiques nommée “Vie ou théâtre ?”. Exposée notamment à la Royal Academy de Londres, la collection se situe actuellement au musée juif d’Amsterdam. En ce qui concerne la voix française, c’est Marion Cotillard qui interprétera la jeune peintre.

Résumé : Charlotte Salomon est une jeune peintre juive allemande, dont le destin bascule à la veille de la Seconde Guerre mondiale. Face au tourbillon de l’histoire et à la révélation d’un secret de famille, seul un acte extraordinaire pourra la sauver. Elle entame alors l’œuvre de sa vie…


Ranine Kezal

Ranine Kezal

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media