On’Media

La playlist d’On’ : 13e édition

La playlist d’On reprend ! On’ démarre avec une belle pépite, dans les nouveautés de la semaine, qui nous replonge dans l’univers exceptionnel d’un des plus grands groupes de l’histoire de la musique : Queen. Et l’on poursuit avec une reprise du King lui-même par le groupe italien montant Måneskin, ainsi qu’un classique du rap US signé Eminem. Comme d’habitude, On’ fait preuve de diversité ! Alors, préparez vos casques et vos vinyles et profitez !


Face It Alone – Queen

« Nous venons de redécouvrir un petit joyau de Freddie dont nous avions oublié l’existence », explique Roger Taylor, le batteur du groupe mythique Queen.

Incroyable mais vrai, mercredi 11 octobre sortait un nouveau titre inédit du groupe de rock britannique, intitulé Face It Alone. Plus étonnant encore, il est chanté par Freddie Mercury, décédé en 1991 à 45 ans d’une pneumonie alors qu’il était atteint du sida.

Le morceau commence par une voix puissante, reconnaissable entre mille : celle de Freddie Mercury. D’une intensité et d’une profondeur impressionnantes, elle laisse entendre les fragilités d’un homme malade qui se bat mais qui vit grâce à la musique. En effet, alors qu’il enregistre son nouvel album The Miracle en 1989, Mercury apprend qu’il est atteint du sida, mais cela ne l’empêche pas de vivre sa vie de rock star à base de sex drugs and rock n’roll. On devine toutefois des indices sur son état de santé dans ses textes et dans l’intensité de sa voix. La ballade est remarquable et les paroles sont poignantes. Il annonce trois ans avant sa mort : « and in the end, you have to face it alone », comme une préparation à ce qui l’attend. Le single sortira dans le cadre d’une réédition de l’album le 18 novembre prochain accompagné de cinq autres titres inédits. Courez donc écoutez ce titre poignant et vraiment exceptionnel : qui sait si vous aurez à nouveau l’occasion d’écouter un titre inédit chanté par Freddie Mercury ?

If I Can Dream – Måneskin

Lors de la sortie du film Elvis en juin dernier, le groupe de rock italien Måneskin s’est joint au projet en proposant une reprise du titre poignant d’Elvis Presley : If I Can Dream. Le morceau original a été présenté pour la première fois au public lors du 68 Comeback Special, qui marque le grand retour du King après sa carrière cinématographique. Le morceau est d’une puissance inouïe : Elvis le chante en réponse à l’assassinat de Martin Luther King à Memphis, ville natale du chanteur. La ballade est magique, l’instru est très forte, la voix d’Elvis l’est plus encore et traduit une sensibilité et une douleur véritable. Le texte est d’ailleurs on ne peut plus actuel. Elvis rêve d’un monde meilleur, où le ciel serait plus beau et où les hommes se tiendraient par la main.

Måneskin nous en propose une adaptation assez sobre, en comparaison aux autres morceaux du groupe, mais la voix rocailleuse de Damiano David ajoute une profondeur à la version originale. Cette réactualisation permet de faire découvrir l’œuvre exceptionnelle d’Elvis qui a eu tendance à disparaître au cours des années.

Without Me – Eminem

Pour la dernière recommandation musicale de la semaine, on change complètement de registre en basculant vers le rap US !

Without Me sonne le grand retour d’Eminem en 2002 dans son album The Eminem Show. Il représente, à l’époque, tout ce que la société américaine déteste : la décadence d’une génération qui se manifeste par le rap, avec des textes choquants et des attitudes violentes.

Dans son titre, Eminem se moque de tout cela, et se compare même à Elvis Presley. C’est une façon pour lui de critiquer les hommes blancs, comme lui, qui réussissent commercialement dans une forme d’art principalement afro-américaine. Le morceau d’Eminem retentit comme une véritable provocation : changer les mentalités passent aussi par la musique et par l’acceptation d’autres mœurs. Outre toutes ces interprétations, le morceau est très agréable à écouter et son énergie très communicative, et on ne peut donc que vous le conseiller !

James Clack Walker

James Clack Walker

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media