On’Media

Sorties ciné du 12/10

Cette semaine, la frontière sera fine entre les rires et les pleurs… Un biopic historique sur une des plus grandes femmes du XXe siècle s’accordera avec un drame policier à suspense, et une comédie produite par Canal+ qui divise le public avant même sa sortie en salle ! Alors, sur quoi allez-vous jeter votre dévolu ?

Simone, le voyage du siècle de Olivier Dahan

Bien habitué des biopics après le succès de celui sur Édith Piaf avec Marion Cotillard (La Môme, 2007) et de Grace Kelly avec Nicole Kidman, le réalisateur français repart en cuisine pour nous proposer un biopic poignant d’une durée de 2h20min avec Elsa Zylberstein qui a d’ailleurs initié le projet ! Elle sera aux côtés de Rebecca Marder et Élodie Bouchez. Si vous connaissez seulement la loi à son nom promulguée en 1975 sur la dépénalisation de l’IVG et donc offrant la possibilité aux femmes françaises d’avorter librement, ce film vous permettra de mieux comprendre le parcours incroyable de cette magistrate niçoise…

Résumé : Le destin de Simone Veil, la célèbre figure française qui a survécu à l’Holocauste et qui est devenue une politicienne de premier plan à travers son enfance, ses combats politiques, ses tragédies. Dahan dresse le portrait épique et intime d’une femme au parcours hors du commun qui a marqué des moments charnières du XXe siècle en défendant un message humaniste toujours d’une brûlante actualité.

Pour découvrir la bande annonce de Simone, le voyage du siècle, c’est ici

Jack Mimoun et les secrets de Val Verde de Malik Bentalha et Ludovic Colbeau-Justin

Retour d’un genre identifiable au cinéma français, la comédie d’aventure ! Le film est réalisé par le duo Malik Bentalha, dont il s’agit du premier film derrière la caméra et Ludovic Colbeau-Justin, cinéaste à l’origine de La Dernière Partie, Le Lion ou encore Piégés. Réalisateur et acteur Malik Bentalha partage l’affiche de Jack Mimoun avec bon nombre d’acteurs et actrices à succès : Jérôme Commandeur, François Damiens, Joséphine Japy et Benoit Magimel. Derrière ce long métrage nous retrouvons Florent Bernard, auteur brillant qui nous a offert ces dernières années Bloqués, Pitch, La Flamme, Le Flambeau et est le concepteur entre autres du Floodcast. Les premières images nous promettent donc une aventure à l’humour Canal+ parodiant les grands classiques Indiana Jones. Allez profiter d’une comédie palpitante de 1h55, contrastant avec les sorties actuelles de biopic et autres thrillers.

Résumé : Deux ans après avoir survécu seul sur l’île hostile de Val Verde, Jack Mimoun est devenu une star de l’aventure. Le livre racontant son expérience est un best-seller et son émission de télévision bat des records d’audience. Il est alors approché par la mystérieuse Aurélie Diaz qui va ramener Jack Mimoun sur Val Verde pour l’entraîner à la recherche de la légendaire Épée du pirate La Buse. Accompagnés de Bruno Quézac, l’ambitieux mais peu téméraire manager de Jack, et de Jean-Marc Bastos, un mercenaire aussi perturbé que imprévisible, nos aventuriers vont se lancer dans une incroyable chasse au trésor à travers la jungle de l’île aux mille dangers.

La bande annonce de Jack Mimoun et les secrets de Val Verde, c’est juste

Azor de Andreas Fontana

Voici le tout premier long-métrage du réalisateur et scénariste suisse Andreas Fontana, en collaboration avec le réalisateur Mariano Llinás (quadrilogie La Flor, 2018). Présenté lors de la célèbre Berlinale de cette année, ce drame et thriller politique convie Fabrizio Rongione, la française Stéphanie Cléau de retour sur grand écran depuis Éperdument, Adèle Exarchopoulos et l’argentine Carmen Iriondo qui fait ses premiers pas au cinéma ! Saluons au passage le travail du directeur de la photographie Gabriel Sandru qui a créé de magnifiques tableaux à l’esthétisme léché. À vous désormais de vous régaler !

Résumé : Yvan De Wiel, banquier privé genevois, se rend dans une Argentine en pleine dictature pour remplacer son associé, objet des rumeurs les plus inquiétantes, qui a disparu du jour au lendemain. Entre salons feutrés, piscines et jardins sous surveillance, un duel à distance entre deux banquiers qui, malgré des méthodes différentes, sont les complices d’une forme de colonisation discrète et impitoyable.

Pour découvrir Azor, cliquez ici


Enfin, n’oublions pas L’innocent de Louis Garrel avec Roschdy Zem, Noémie Merlant et Anouk Grinberg, dont nous avons déjà parlé lors d’un article sur les films présentés à Cannes et que nous vous recommandons vivement.

Découvrir L’innocent avec sa bande annonce


Cynthia Zantout et Antoine Coffigniez

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media