On’Media

Elle y était : focus sur les étudiants au Campus des Universités Européennes

Lors du Campus des Universités Européennes du mois de juin, Mélanie Zabbal a pu rencontrer une étudiante, Safira Nur Allya Ramadhanty, qui représente l’université d’Antwerp pour l’alliance YUFE afin de discuter de la mobilité étudiante.

La troisième interview de cette mini-série est également à lire en anglais dans la deuxième partie de cet article.

En ce qui concerne la mobilité internationale en général, c’est devenu quelque chose de très important. Sur le marché du travail, il est devenu indispensable que l’on soit tourné vers l’international et vers l’échange de valeurs.

Safira Nur Allya Ramadhanty

On’ : Bonjour Safira. Tu es étudiante et tu as la possibilité de participer à cette journée. Que penses-tu du Campus des Universités Européennes ?

Je trouve qu’il y a beaucoup d’ateliers, et que les étudiants sont au centre des préoccupations, mais qu’au
fond, il est assez difficile de vraiment les impliquer. D’une certaine manière, on s’éloigne peut-être un peu
trop du point de vue des étudiants. Il fest important de mettre les étudiants et leurs opinions au premier plan à mon sens.

On’ : Est-ce que tu peux nous présenter ton alliance ?

YUFE est une alliance de dix universités et de partenaires non institutionnels. Les étudiants sont au cœur de l’alliance. Le système est assez flexible. Par ailleurs, les étudiants sont représentés à différents niveaux, notamment à travers les ambassadeurs et les représentants étudiants. Ils sont là pour soutenir les étudiants lorsqu’ils font face à des difficultés, pour obtenir leur opinion et pour les problèmes administratifs.

On’ : J’imagine que cela offre de nombreuses opportunités.

En effet, l’alliance essaye de faire en sorte que la mobilité soit accessible à tous, plus inclusive. De nombreux modèles hybrides se sont développés pendant la pandémie par exemple. En revanche, les opportunités sont limitées d’une certaine manière. Les programmes proposés par l’université sont limités aux matières que l’on étudie.

On’ : Cette journée, on a beaucoup parlé des valeurs européennes et de leur transmission par l’intermédiaire des mobilités. Tu viens d’Indonésie et tu étudies en Europe. Est-ce que tu penses qu’il y a effectivement un partage de valeurs communes à l’Europe ?

En effet, je viens d’Indonésie et j’ai déménagé en Europe il y a six ans. Pour être honnête, je n’avais pas
prévu d’étudier ici, j’ai simplement suivi ma famille. Mais cela m’a offert de nouvelles perspectives. Mon université a une dimension assez internationale, mais en effet, le programme permet d’en apprendre
davantage sur les valeurs de l’Europe et de l’Union Européenne.

On’ : Est-ce que tu penses que l’on retrouve une volonté similaire en Asie ?

De ce que je sais, certaines universités asiatiques forment des alliances, mais principalement avec des
universités européennes.

On’ : Tu es très impliquée au sein de ton alliance. Que penses-tu de la mobilité étudiante ?

La mobilité étudiante représente une chance formidable pour ceux qui en bénéficient, mais malheureusement, je trouve que les opportunités sont trop nombreuses et dispersées, on ne s’y retrouve plus. En ce qui concerne la mobilité internationale en général, c’est devenu quelque chose de très important. Sur le marché du travail, il est devenu indispensable que l’on soit tourné vers l’international et vers l’échange de valeurs.

On’ : Est-ce que tu as un message à faire passer aux étudiants qui nous lisent ?

J’espère simplement qu’il y aura un engagement croissant de la part des étudiants pour les alliances
universitaires.

On’ : Enfin, pourquoi était-ce important pour toi d’être ici ?

Cela me permet de constater l’amélioration de l’engagement étudiant concernant les alliances d’universités. Je peux aussi partager mon expérience, ainsi que de bonnes pratiques.


As for international mobility, it became very important. The labor market expects you to be international focused and to exchange values.

Safira Nur Allya Ramadhanty

On’ : Hello Safira. You are a student and you are able to take part to the Campus of European Universities. What are your thoughts regarding this event?

In my opinion, there are many workshops and students are at the center of the matter but that it is not that easily to really involve them. In a way, I think that the student perspective is lost. It is essential to put
students at the forefront, they need to have a voice.

On’ : Could you tell us more about your university alliance?

YUFE is an alliance of 10 universities and of non institutional partners. Students centered the alliance and the system is quite flexible. Students are represented on different scales, notably because they are able to choose student representatives and ambassadors. Those representatives focus on the students’ journey, support them when they have a problem, gather their opinions and help them with the administrative side.

On’ : I guess many opportunities are found thanks to this alliance.

The alliance tries its best to make sure that the programs are inclusive. Many hybrid models were invented during the pandemic for instance. However, the opportunities are limited in a way, since the universities only provides you programs that are related to the discipline you are studing.

On’ : We talked a lot about European values and their transmission through student mobility today. You come from Indonesia and have studied in Europe. According to you, are there really shared values in Europe?

I indeed come from Indonesia and moved out in Europe six years ago. To be honest, I did not plan to study here, I only came because my family moved in Europe. But I believe now that it is a good thing thanks to which I was able to get new perspectives. My university is quite international but I indeed got to know more about European values and European Union through the program.

On’ : Do you think that there is a similar will to share values in Asia?

From what I know, some Asian universities form alliances, but mostly with European universities.

On’ : You are very engaged within your alliance. What do you think of student mobility?

Student mobility is a great opportunity yet I believe that the programs and alliances are too scattered. It is
easy to lose track. As for international mobility, it became very important. The labor market expects you to be international focused and to exchange values.

On’ : Do you have a message for the students reading our media?

I simply hope that there is more student engagement for all alliances.

On’ : Finally, why was it important for you to be here?

I am here in order to see what is the improvement of the student engagement, to share my experience as well as the best practices.

Mélanie Zabbal

Melanie Baccichetti

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media