On’

Sorties ciné du 06/04

Premières sorties ciné du mois d’avril et On’ vous conseille déjà du divertissement pour tous les goûts. Alors allez-vous choisir le menu familial avec de l’animation et une entrée atypique avec une comédie décalée ? Sinon, il vous reste un plat nourrissant mais fort en bouche avec un thriller français palpitant ! Bonne semaine et bon appétit les cinévores. 

Les Bad Guys de Pierre Perifel

Grand retour du géant DreamWorks après Baby Boss 2 : Une affaire de famille, place aux bad Guys ! Le nouveau long métrage du studio américain possède plusieurs particularités. En effet, le style d’animation se rapproche d’un Spider-Man : New Generation, avec un style très « bande-dessinée », que ce soit dans le dessin ou dans son animation pure : une particularité notable et non des moindres puisque que le film a été placé pour la première fois entre les mains d’un français ! Pierre Perifel nous signe donc le premier long métrage d’animation américain ayant un réalisateur français. Avant cette responsabilité conséquente, le cinéaste était apparu dans les projets du studio de Shrek, en assurant l’animation de Lord Shen dans Kung Fu Panda 2 et celle du Père Noel dans Cinq Légendes. Pour nous faire vivre moult péripéties durant 1h40, le doublage français (vive la VF !) nous offre Pierre Niney dans le rôle de M. Loup, Jean-Pascal Zadi en M.Requin ou encore Alice Belaïdi pour Diane Foxington. Les fans du genre (film d’animation) en attendent beaucoup de ce film, avec une récente dominance de Disney (Encanto, Alerte Rouge) et Sony (Les Mitchell contre les machines, Spider-Man : Across the Spider-verse) pour relancer une concurrence afin de voir un peu de diversité ! 

Résumé : LES BAD GUYS, la nouvelle comédie d’aventures de Dreamworks Animations, inspirée par la série éponyme de livres pour enfants à succès, met en scène une bande d’animaux, redoutables criminels de haut vol, qui sont sur le point de commettre leur méfait le plus éclatant : devenir des citoyens respectables.

En même temps de Gustave Kervern et Benoit Delépine

Le duo derrière le plutôt bon Aaltra (2014) et le moins apprécié Effacer l’historique (2020) est de retour en salle avec En même temps. Gustave Kervern et Benoit Delépine prennent le pari de la comédie moraliste décalée, ce qui peut plaire pour son côté loufoque mais qui peut être source de réticence pour ses sujets abordés… Néanmoins le film est à découvrir pour son expérience et son casting ! Outre Doully, (que nous retrouvons d’ailleurs au doublage de Les bad Guys), c’est l’agréable présence de Vincent Macaigne et Jonathan Cohen que nous relevons avec joie ! Le premier fût mis en lumière par les cahiers du cinéma et à travers ses performances récentes dans les excellents Cette musique ne joue pour personne de Samuel Benchetrit et Médecin de nuit de Mickael Kourtchine. Quant à Jonathan Cohen, nous le connaissons bien évidemment pour des séries tel que Bref et Serge le mytho et récemment dans Family Business sur Netflix et le très populaire La Flamme dont la deuxième saison sortira le mois prochain ! Au même titre que Zai Zai Zai Zai, nous espérons que le film trouvera son public malgré son humour décalé et atypique. 

Résumé : A la veille d’un vote pour entériner la construction d’un parc de loisirs à la place d’une forêt primaire, un maire de droite décomplexée essaye de corrompre son confrère écologiste. Mais ils se font piéger par un groupe de jeunes activistes féministes qui réussit à les coller ensemble. Une folle nuit commence alors pour les deux hommes, unis contre leur gré.

Inexorable de Fabrice Du Welz

Un thriller français… ça ne vend pas forcement du rêve dès qu’on entend ces quelques mots, mais rassurez-vous : il est réalisé par Fabrice du Welz ! Le réalisateur de Calvaire (2004) et de Message from the king (2016) avec le regretté Chadwick Boseman, revient en salle avec Inexorable. Son neuvième long métrage sera donc un thriller dramatique et palpitant mettant en scène un Benoit Poelvoorde sombre et juste, récemment aperçu dans Adieu Paris et l’étonnant Comment je suis devenu super héros. Notons aussi la présence de Alba Gaia Bellugi (Bureau des légendes) et Mélanie Doutey. Comme pour ses anciens films, Fabrice Du Welz s’associe à Vincent Cahay pour la réalisation de la bande originale. Concernant la photographie, cette tache revient à Manu Decosse, habitué des bonnes prestations avec son récent travail sur Grace à dieu (2018). Notons aussi la présence de Christophe Hollebeke en tant que producteur, ce dernier ayant produit le célèbre et critiqué Titane

Résumé : À la mort de son père, éditeur célèbre, Jeanne Drahi emménage dans la demeure familiale en compagnie de son mari, Marcel Bellmer, écrivain à succès, et de leur fille. Mais une étrange jeune fille, Gloria, va s’immiscer dans la vie de la famille et bouleverser l’ordre des choses…

Antoine Coffigniez 

Antoine Coffigniez

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .