On’

La playlist d’On #2

Bonjour cher.ères amateur.ices de musique ! Cette semaine On’ vous présente, dans la lignée des classiques de la semaine précédente, un artiste majeur qui signa un album culte dans le monde de l’électro ! À travers trois musiques représentant son parcours et son succès, on vous propose de partir à la rencontre d’une des icônes de la musique synthwave : Kavinsky.

Vincent Bolorgrey, personnifié à travers le personnage de Kavinsky avec lequel il signe ses productions, est un artiste français issu de la musique électro. Il débuta en tant que DJ puis orienta sa carrière vers la composition. Aujourd’hui, il fait partie des artistes électro étant les acteurs majeurs de la scène synthwave, duquel il est un des chefs de fil. Genre initialement créé par le musicien College, c’est au travers d’artistes tels que Kavinsky, LifeLike ou encore Carpenter Brut qu’il se développe pour nous offrir des sous-genres tels que la synthpop, l’OutRun, la darksynth ou encore la vaporwave.

Testarossa Autodrive, le morceau des débuts

En 2006, sous le label Records Markers, Kavinsky sort son premier EP intitulé Teddy Boy. Composé de 7 tracks dont Testarossa Autodrive, c’est cet EP qui fera naître le personnage de Kavinsky. À l’image de son entité sombre et protectrice, la piste nous offre une entrée directe dans une combinaison nerveuse de kicks de batterie, d’arpèges de synthétiseur et d’une lead saturée. À travers ce morceau, nous retrouvons la base de la musique de Kavinsky : une association d’une puissance qui engendrera l’OutRun et un ensemble mélodique offrant une écoute quasi universelle. Suite au succès de Teddy Boy dans le milieu de l’électro, quelques collaborations sont à noter avec des remix de Mr.Oizo et Sebastian. La suite est un peu plus éparse avec la sortie respective des EPs : 1986 et Blazer, jusqu’à l’apparition d’un morceau nommé Nightcall

Nightcall, une collaboration au succès tardif

Le morceau est publié en 2010, en feat avec Lovefoxxx qui pose délicatement sa voix sur un son devenu mythique. Un fait plutôt étonnant pour les personnes peu familiarisées avec le milieu de l’électro est la participation à la production du morceau de Guy-Manuel de Homem-Chrsito, membre du duo intemporel des Daft Punk. Malgré une production étoilée, le son n’a pas eu le succès escompté à sa sortie. Associé à plusieurs remix de ce dernier et de la track nommé Pacific Coast Highway, le morceau rejoint un EP nommé Nightcall. Le succès arrive après que le destin décide de placer le morceau entre les mains du réalisateur Nicolas Winding Refn. Celui-ci choisit Nightcall pour l’open title de son film Drive qui raconte l’histoire d’un héros violent protégeant un amour innocent (comme la synthwave et le travail de Kavinsky, merci le destin). Avec ce succès, Kavinsky s’affirme en publiant l’album Outrun qui reprend l’ensemble de ses EPs et de nouvelles tracks, ce dernier devient une bible pour les amateurs de synthwave avec ses bases mélodiques enivrantes et un rythme soutenu.

Renagade, revenir en tant que maître

Suite à Outrun, le monde de l’électro se voit privé de Kavinsky, le personnage étant tué dans l’histoire racontée au travers de ses clips. Le compositeur opère alors une pause de huit années durant laquelle de nombreux artistes émergent en tant que successeurs : Rogue VHS, Carpenter Brut, Danger ou encore Toxic Avengers. Le retour se fait avec Renegade, morceau annoncé il y a quelques semaines par l’artiste sur son compte Instagram. Le morceau n’arrive pas seul puisqu’un nouvel univers l’accompagne très inspiré des jeux vidéo et des films des années 1980, celui de l’artiste Cautious Clay. C’est donc avec ce dernier que Kavinsky revient en maître.

Un album est annoncé avec du marchandising pour satisfaire les fans et on y découvre un Kavinsky s’aventurant dans une vaporware orienté jazz et une synthwave plus classique mais repoussant toujours autant les qualités de production.

Antoine Coffigniez

Source : Wikipedia, Discogs

Source graphique : On’ 

Antoine Coffigniez

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .