On’Media

Sorties ciné du 26/01

Janvier a filé à la vitesse lumière, et nous voilà déjà aux dernières sorties du mois ! Et cette semaine est remplie de trésors. Vous savez, ceux qu’on cherche dans un coffre quand on est enfant, ou bien les amis (en or) que l’on rejoint dans un café parisien. Nous aurons le plaisir de découvrir des films réalisés par d’excellents comédiens français tels que Édouard Baer et Sandrine Kiberlain, ainsi qu’un drame américain bouleversant. Il ne vous reste donc plus qu’à choisir sur quel film jeter votre dévolu… ou bien ne pas choisir, en les regardant tous !

Nos âmes d’enfants (C’mon C’mon) de Mike Mills

Après la sortie de 20th Century Women en 2017, le graphiste, scénariste et réalisateur américain Mike Mills nous propose un drame en noir et blanc avec l’excellent Joaquin Phoenix (Gladiator, Her, Joker), Woody Norman dans le rôle de l’enfant, et Gaby Hoffmann. L’histoire émouvante raconte une relation quasi paternelle entre un oncle et son neveu en s’inspirant de faits réels et d’éléments de la vie du réalisateur. Un film poignant et poétique qui a été nominé aux Oscars pour le meilleur scénario original !

Résumé : Journaliste radio, Johnny interroge des jeunes à travers le pays sur leur vision du futur. Une crise familiale vient soudain bouleverser sa vie : sa sœur, dont il n’est pas très proche, lui demande de s’occuper de son fils, Jesse. Johnny accepte de le faire mais n’a aucune expérience de l’éducation d’un enfant… Entre les deux débute pourtant une relation faite de quotidien, d’angoisses, d’espoirs et de partage qui changera leur vision du monde. 

Une jeune fille qui va bien de Sandrine Kiberlain

Pour son tout premier long métrage, l’actrice Sandrine Kiberlain écrit et réalise un drame historique sur l’histoire d’une jeune fille juive durant la Seconde Guerre mondiale avec Rebecca Marder pour le premier rôle, le septuagénaire André Marcon dans le rôle du père et le jeune Anthony Bajon révélé dans la comédie horrifique Teddy (2021), dans le rôle du frère. Le film a été présenté pour la première fois lors de la Semaine Internationale de la Critique au Festival de Cannes l’année dernière, dans la catégorie des « séances spéciales ». 

Résumé : Irène vit l’élan de ses 19 ans à Paris, l’été 1942. Sa famille la regarde découvrir le monde, ses amitiés, son nouvel amour, sa passion du théâtre… Irène veut devenir actrice et ses journées s’enchaînent dans l’insouciance de sa jeunesse.

Adieu Paris de Édouard Baer

Tout comme Mike Mills, Monsieur Baer a réalisé son quatrième long-métrage. Le comédien a écrit le script en collaboration avec la scénariste Marcia Romano (Mais vous êtes fous, De son vivant, Suprêmes, L’évènement). L’idée originale était de réaliser un semi-documentaire sur des personnes inspirantes, qui a finalement abouti sur une sorte de huis clos comique. On y retrouve le gratin de la comédie française avec : François Damiens, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty, Benoît Poelvoorde ou encore Pierre Arditi… Inutile de vous donner des arguments pour voir ce film, car il s’agit tout de même du génial Baer ! 

Résumé : Un vieux bistro parisien au charme éternel. Huit messieurs à table, huit grandes figures. Ils étaient les « rois de Paris »… Des trésors nationaux, des chefs-d’œuvre en péril. Un rituel bien rodé… Un sens de l’humour et de l’autodérision intacts. De la tendresse et de la cruauté. Huit vieux amis qui se détestent et qui s’aiment. Et soudain un intrus… 

Cynthia Zantout

Cynthia Zantout

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media