On’Media

La Semaine en Bref du 6 décembre au 12 décembre 2021

Programme encore chargé cette semaine pour la Semaine en Bref. Après un point sur la politique en France avec le meeting d’Eric Zemmour dimanche dernier, et la primaire de la gauche proposée par Anne Hidalgo, On’ voyagera jusqu’au Japon où les unions entre personnes de même sexe deviennent légales à partir de 2023. Enfin, On’ ira en Nouvelle-Zélande pour parler de l’interdiction de la cigarette pour les personnes nées après 2008. 

Violences au meeting d’Eric Zemmour dimanche dernier

Dimanche dernier, le 5 décembre, Eric Zemmour a donné son premier meeting de campagne à Villepinte en Ile-de-France. Il a réuni 15 000 personnes. Des faits de violence ont été rapportés contre les manifestant.e.s venu.e.s protester contre le candidat et contre la presse. SOS Racisme précise que le mouvement anti-Zemmour était pacifique, et que cinq activistes ont été blessé.e.s. Des journalistes de Quotidien et de Médiapart ont également été victimes d’insultes, et une des journalistes a été évacuée par l’équipe de sécurité pour éviter les violences. Antoine Diers, porte-parole d’Eric Zemmour a dénoncé ces violences tout en dénonçant une « provocation » de la part des activistes. 

L’opinion du Parisien

Y aura-t-il une primaire à gauche comme le propose Anne Hidalgo ?

Mercredi 8 décembre dernier, Anne Hidalgo, maire de Paris et candidate socialiste à l’élection de 2022, a fait une proposition inattendue sur le plateau de TF1 : une primaire pour choisir un candidat unique pour la gauche. « Si nous ne faisons pas ce rassemblement, il n’y aura pas de possibilité pour cette gauche d’exister dans notre pays » a-t-elle expliqué pour justifier cette proposition. 

Les réponses ont été rapides : Fabien Roussel (Parti Communiste Français), Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise) et Yannick Jadot (Les Verts) ont refusé. Ils critiquent principalement la soudaineté de cette proposition. Jean-Luc Mélenchon affirme par exemple que cette primaire « respire l’improvisation ». Interrogé sur BFMTV, Philippe Poutou (Nouveau Parti Anticapitaliste) a dit s’être senti non concerné par cette proposition, et s’oppose de manière générale à un rassemblement de toute la gauche. 

Seul Arnaud Montebourg, candidat libre à l’élection, s’est montré favorable et s’est dit prêt à « sacrifier sa candidature » pour une union de la gauche. 

Ce qu’en pense Le Monde 

Le Japon reconnaîtra les unions de couples gays et lesbiens d’ici 2023

« En réponse aux vœux des habitants de Tokyo et de ceux qui sont concernés par ce sujet, nous allons faire des préparatifs pour reconnaître les unions de même sexe » a affirmé Yuriko Koike, la gouverneure de la capitale japonaise, mardi 7 décembre. Une décision qui ne fait pas l’unanimité au sein du gouvernement : le premier ministre y est plutôt défavorable, considérant que lui et la population ne sont pas prêts. Pourtant, un récent sondage indique que 65% des Japonais sont en faveur de ces unions, et des collectivités locales délivrent déjà des certificats à des couples gays et lesbiens. L’arrondissement de Shibuya à Tokyo le fait par exemple depuis 2015, il est pionnier en la matière. Ces unions légales mises en œuvre par le gouvernement d’ici 2023, permettront une reconnaissance au niveau national, ce qui était difficile avec les certificats locaux. Il s’agit donc d’une avancée notable pour les droits des personnes LGBTQIA+ au Japon.  

L’avis de France Info

Interdiction d’acheter du tabac pour les personnes nées après 2008 en Nouvelle-Zélande

Il s’agit d’un plan d’action du gouvernement néo-zélandais pour en finir avec la cigarette. L’idée est qu’à partir de 2027, quand les enfants nés en 2008 auront l’âge légal pour acheter du tabac, celui-ci soit relevé chaque année pour qu’ils n’y aient finalement jamais accès. Ce projet élaboré a pour but de créer une génération de non-fumeurs et à terme de faire de la Nouvelle-Zélande un pays sans tabac, qui est selon les autorités la cause de 15% des décès chaque année. Ce plan fera l’objet d’une loi présentée l’année prochaine. Si elle passe, elle fera de la Nouvelle-Zélande le deuxième pays avec la réglementation la plus stricte sur le tabac, derrière le Bhoutan qui a interdit la vente de cigarettes. 

Ce qu’en disent Les Echos

Juliette Benguigui

Crédits images :  France 5 ; BBC ; France Inter ; Le Télégramme 

Juliette Benguigui

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media