On’Media

La Semaine en Bref du 29/11 au 5/12

Alors que le mois de décembre débute, On’ revient avec le récap’ de l’actualité de la semaine. On’ vous parlera du variant Omicron et de son arrivée en France ainsi que du vote en première lecture d’un délit de harcèlement scolaire. On’ fera également le point sur l’accord signé entre la France et les Emirats arabes unis au sujet de 80 avions Rafale et du clip de campagne très contesté d’Eric Zemmour.

Le variant Omicron arrive en France

Alors que la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19 s’installe, un nouveau variant du virus, Omicron, voit le jour. Originaire d’Afrique du Sud, Omicron semble très contagieux, ce qui inquiète les autorités sanitaires. L’OMS l’a d’ailleurs classé comme « préoccupant« . Certains pays, dont la France, ont d’ores et déjà fermé les liaisons aériennes en provenance d’Afrique australe. Ces mesures n’ont cependant pas suffit puisque neuf cas ont été détecté en France selon le dernier bilan du 3 décembre.

Face à ce nouveau venu qui semble plus transmissible, certains laboratoire comme Pfizer et Moderna ont annoncé commencer à travailler sur une nouvelle version du vaccin qui serait plus adaptée pour contrer Omicron. Cependant le ministre de la santé, Olivier Véran, a rappelé que « notre action vise à protéger les Français de tous les variants, l’urgence c’est la cinquième vague« .

Ce qu’en dit Ouest France

Un délit de harcèlement scolaire voté en première lecture

Mercredi 1er décembre, les députés ont voté en première lecture une proposition de loi visant à créer un délit de harcèlement scolaire. Ce délit concernerait les élèves et adultes de tous les établissements solaires et de l’enseignement supérieur. Les peines pourraient aller jusqu’à dix ans d’emprisonnement et 150 000 euros d’amende en cas de tentative de suicide ou suicide de la victime, ce qui est jugé trop lourd par certains : la députée Sabine Rubin explique que cette proposition de loi est une « surenchère pénale« . De plus, des associations pensent que ce texte « n’aura le moindre effet sur l’existence des effets de groupe« .

Cependant, Michel Blanquer, le ministre de l’éducation nationale voit cette proposition de loi d’un bon œil : « en se proposant de légiférer sur une telle question, les représentants de la nation envoient un message d’une grande puissance » a-t-il exprimé.

Ce qu’en pense Le Monde

La France signe un contrat historique avec les Emirats Arabes Unis

Vendredi 3 décembre, après treize ans de négociations, Emmanuel Macron s’est déplacé à Dubaï pour signer un contrat d’armement avec les Emirats Arabes Unis. Ce contrat, « le plus gros contrat militaire à composante française de notre histoire » selon le chef de l’Etat français, s’élève à 17 milliards d’euros. Il comprend la vente de 80 avions Rafale et 12 hélicoptères Caraval aux Emirats Arabes Unis. Selon Emmanuel Macron, ce contrat engendrera davantage d’emplois que le contrat des sous-marins signé avec l’Australie.

Même si ce contrat représente un important gain économique pour la France et renforce les liens entre les deux Etats, il divise. Yannick Jadot, candidat écologiste à l’élection présidentielle, estime par exemple que « la France nous fait honte quand elle arme des régimes autoritaires qui méprisent les droits humains et dont la richesse s’est bâtie sur les énergies fossiles »

Ce qu’en pense France Info

L’entrée en campagne d’Eric Zemmour fait débat

Mardi 30 novembre, Eric Zemmour a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2022 dans un clip vidéo qui fait débat. En effet, selon Les Décodeurs, durant 39% de la vidéo, les images qui apparaissent ne lui appartiennent pas. Visionnée plus de 2,6 millions de fois, cela pose problème aux ayants droit des images, dont certains décident d’engager des poursuites judiciaires, n’approuvant pas l’association de leurs images au discours du candidat d’extrême droite. L’Institut national de l’audiovisuel (INA) a déclaré qu’il « conviendra qu’Eric Zemmour s’acquitte des droits des images reprises comme tout le monde« .

En outre, certaines images ont été détournées de leur sens original. Par exemple, une vidéo d’une statue de Napoléon décapitée soulevée par une grue apparaît lorsque Eric Zemmour parle de la « disparition de notre civilisation« . Cet extrait vidéo, qui peut faire penser aux déboulonnages aux Etats-Unis de représentations de personnages historiques contestés, est en réalité la mise en restauration de la statue de Napoléon à Rouen.

Ce qu’en dit Le Monde

Manon Berdou

Manon Berdou

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media