On’

Stargate, Stranger Things, The OA… Ces séries qui franchissent l’au-delà

Existe-t-il une vie après la mort, ou bien des mondes parallèles ? Si tel est le cas, à quoi cela pourrait bien ressembler ? Que révèlent nos rêves et nos pressentiments ? Depuis tant d’années, les scientifiques sont fascinés par ces questions portées sur l’au-delà. Et c’est également le cas de nombreux réalisateurs de science-fiction depuis Au-delà de nos rêves réalisé par Vincent Ward avec Robin Williams en 1998, Au-delà de Clint Eastwood avec Matt Damon (2011) ou encore dans plusieurs séries de renom dont nous allons parler.

Ces divers fantasmes d’une autre réalité sont alimentés par l’imaginaire et les romans, (Jules Verne, Lovecraft, Stephen King), mais également par les sciences quantiques, la spiritualité et la technologie des simulations virtuelles dans Avatar, Matrix, Tron, Ready player one ou plus récemment Reminiscence (2021). Mais peut-on encore réinventer le genre ? Et dans quelles sources vont puiser les actuels scénaristes pour élaborer de nouvelles histoires ? C’est ce que nous allons tenter de comprendre. 

L’analyse du cinéphile 

Les thrillers qui retournent le cerveau : on adore ça. On pense par exemple à Inception, Tenet ou encore à la série Dark sur Netflix sortie en 2017. Mais on peut se demander si inventer l’au-delà, ce n’est pas un peu « has been ». Admettons qu’il existe un monde parallèle que l’on peut rejoindre grâce à un portail; lequel serait utilisé pour résoudre une mystérieuse enquête ou légende. La communication avec cet au-delà se fait quasi exclusivement par le biais de médiums « élus » capables de recevoir et comprendre les manifestations d’esprits. Malgré les ressemblances entre les films ou les séries, le spectateur ne semble pas se lasser, comme en témoigne le succès mondial des séries Stranger Things et The OA : fictions surnaturelles de magie blanche toutes deux sorties en 2016.

Le scénario parfois ahurissant relève-t-il du génie ou est-il simplement grotesque ? La frontière de ce jugement est parfois très fine et subjective. Sommes-nous en train stagner ou de de tourner en rond depuis des années ? Les scénaristes ont un grand talent pout parvenir à innover et surprendre surtout les jeunes spectateurs, car les plus âgés ont déjà pu être émerveillé par des classiques tels que Stargate ou X-files. Et pour saisir ce qui fait qu’une série fonctionne, il faut comprendre par quelles étapes de visionnage le spectateur passe : d’abord par l’incompréhension d’un scénario complexe et mystique ; à laquelle s’ensuit la curiosité de remettre toutes les pièces du puzzle dans l’ordre et enfin lorsque c’est chose faite : tout fait sens et devient logique. Voilà que les scénaristes nous ont emportés dans leur création théorique… aussi folle et bancale qu’elle puisse paraitre aux premiers abords, comme c’est le cas dans The OA, qui se permet par ailleurs un clin d’œil avec l’Upside Down de Stranger Things… Pour autant, les scénaristes raffoler des retournements de situation et de l’inversion ou de la complexification du scénario en cours de route: cela vient encore plus brouiller les pistes de la réflexion car parfois, ce n’est logique qui si nous acceptons les conditions d’une autre logique. 

Les apports de la science

Depuis quelques années, l’essor des médiums a explosé, ayant pour effet la démocratisation de la doctrine du spiritisme et le développement d’une sensibilité chez certaines personnes avec l’au-delà. Les expériences paranormales quant à elles, sont devenues un véritable loisir: on voit des séances de spiritisme et autres chasses aux esprit ou fantômes publiées sur Youtube (Le grand JD, GussDx). Cette popularisation prend donc aussi effet sur les spectateurs de séries et de films de science-fiction ou d’horreur, qui ne s’y intéressent plus « pour de faux », mais qui commenceraient presque à envisager les scénarios comme une possible réalité… L’hypothèse que des mondes parallèles existe devient donc plausible, et la curiosité humaine s’empare de nous. Mais tout cela n’est que croyance, contrairement à l’EMI (Expérience de mort imminente) ou NDE (Near Death Experience en anglais) qui est un phénomène d’hallucinations qui se produit chez une personne aux frontières de la mort ou déjà décédée depuis quelques instants. 

Illustration d’une expérience de mort imminente (NDE) / Source : leparatonerre.fr 

Si ce sujet vous intéresse, il y est expliqué simplement dans la série de vidéo explicative « Tu mourras moins bête » d’Arte.

Un  nombre incalculable de témoignages ont été recueillis depuis ces dernières années et ces derniers sont même souvent similaires, comme expliqué dans la vidéo. Dans mon cours de psychobiologie italien, le professeur nous parlait du célèbre cas de la chaussure de Maria, cette dernière étant en capacité, pendant une OBE (Out of the body experience=expérience de sortie de corps) de visualiser l’emplacement de la chaussure qu’un médecin avait caché au préalable… bien que l’expérience ai été critiquée par la suite. Les chercheurs expliquent que certains patients auraient des sensibilités dans le lobe temporal à produire ce genre d’expériences, car cette zone cérébrale est impliquée dans les hallucinations, et les expériences mystiques et religieuses. Il y a même un médecin anesthésiste-réanimateur (donc à priori scientifique et cartésien) qui affirme dans un article, qu’il faut écouter les gens qui racontent l’au-delà lors de ces expériences surnaturelles, avec sérieux… voilà de quoi remettre en question les plus réticents.

Discipline de la Physique théorique 

Représentation d’un trou de ver / Source : gurumed.org 

Si la machine à voyager dans le temps de Retour vers le futur était composée d’une voiture alimentée au plutonium et d’un simple convecteur temporel chargé par l’éclair… L’évolution technologique et les sciences quantiques nous ont permis de mieux comprendre l’infiniment petit : la matière, son énergie et son déplacement dans l’espace-temps pour permettre la téléportation dans notre univers par exemple, grâce à l’intrication quantique. Mais au-delà de notre univers, comment ne pas parler des univers parallèles sans parler de la Théorie des mondes multiples ou théorie des états relatifs (« multivers » de niveau 3 en opposition à l’UNIvers) ? La théorie de Hugh Everett suggère que l’univers (ainsi que l’observateur lui-même) fourche à chaque observation d’état quantique sans que les lois fondamentales n’en soient changées. C’est-à-dire qu’après chaque décision, une nouvelle copie avec une suite de conséquences existe dans un univers parallèle. Cette théorie parmi tant d’autres, demeure significative car non réfutable. 

Aussi, une théorie sur la passerelle entre les univers a même été proposée par LE Stephen Hawking, qui explique que cela pourrait se faire en traversant un trou noir. (D’ailleurs, il existe aussi des trous blancs et des trous de ver). D’autres chercheurs parlent quant à eux d’univers miroir, créés majoritairement d’antimatière et non pas de matière comme dans notre univers. Cette immense quantité de nouvelles théories nous a offert les meilleurs scénarios, nottament les chroniques de Doctor Who ou les Retour vers le futur avec l’exploration d’univers divergents où les personnages changent le passé avec en bonus, effet papillon dans le futur! On compte aussi quantité d’univers parallèles qui ont été explorés avec Fringe, Star Trek, Black Mirror et Rick et Morty

Alors remercions tous ces paradigmes scientifiques de nous avoir offert les meilleures fictions du cinéma, en attendant de connaitre ce que les sciences nous réservent ! 

Cynthia Zantout

Cynthia Zantout

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .