On’

La Semaine en Bref du 1/11 au 7/11

Comme chaque samedi, On’ revient avec un récap’ de l’actualité de la semaine. Au programme, les engagements pris à la COP26, un événement caritatif sur Twitch qui rapporte 10 millions d’euros à Action contre la Faim, le retour du port du masque dans les écoles et l’accroissement des tensions liées à la pêche entre le Royaume-Uni et la France.

De nouveaux engagements pris à la COP26

La 26e Conférence des Parties (COP26) a lieu cette année du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow, en Ecosse. Cette année, plus de 190 dirigeants mondiaux sont réunis afin d’aborder la question du changement climatique et des solutions à y apporter. Pour Emmanuel Macron, « face au réchauffement climatique, les cinq prochaines années seront une épreuve de vérité pour chacun d’entre nous. C’est dans cet état d’esprit que la France et que l’Europe viennent à la COP26 de Glasgow, déterminées à agir ».

Les dirigeants mondiaux ont échangé sur de nombreux sujets, dont les énergies fossiles. A cet égard, des engagements de taille importante ont été annoncé jeudi 4 novembre : une quarantaine d’Etats s’engagent à abandonner le charbon pour produire de l’électricité d’ici à 2040. De ce fait, les Etats signataires s’engagent à ne plus investir dans des centrales à charbon pour au contraire, accélérer le développement des énergies renouvelables sur leurs territoires. A plus court terme, dix-neuf pays comme les Etats-Unis et le Canada, se sont engagés à arrêter de financer les projets d’énergies fossiles à l’étranger d’ici à la fin 2022.

Ce qu’en pense Le Monde  

Le ZEvent rapporte 10 millions d’euros à Action contre la Faim

L’édition 2021 du ZEvent s’est déroulée le week-end dernier, pendant environ cinquante heures, sur la plateforme Twitch. A cette occasion, 52 streameurs se sont réunis pour récolter le plus d’argent possible au profit de l’association Action contre la Faim. L’année dernière, ce projet créé en 2016 par Adrien Nougaret (connu sous le nom de Zerator) et Alexandre Dachary avait permis de récolter 5,7 millions d’euros pour Amnesty International. Cette année, la somme record de 10 millions d’euros a été atteinte afin de lutter contre la faim dans le monde. Alexandre Dachary explique que si le choix s’est porté vers Action contre la faim, c’est notamment parce que « c’est une association d’envergure, capable de gérer des montants importants. Elle est par ailleurs connue des collégiens et des lycéens, notre public ».

Cet événement caritatif permet ainsi de divertir le public tout en faisant d’importantes donations pour diverses associations. Le passage des 10 millions d’euros de don cette année permet également à l’événement de rencontrer une plus ample notoriété et de casser les clichés sur les streamers.

Ce qu’en dit le Figaro

L’intensification des tensions entre la France et le Royaume-Uni au sujet de la pêche

Les tensions entre le Royaume-Uni et la France à propos de la pêche dans les eaux des deux pays connaissent une nouvelle envolée. En effet, avec le Brexit, un traité a été ratifié sur les nouvelles relations entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne. Ce traité stipule que jusqu’en 2026 les pêcheurs Européens pourront pêcher dans les eaux britanniques s’ils sont en mesure de prouver qu’ils y pêchaient avant la sortie du Royaume-Uni de l’UE. Après cette date, ils seront contraints de rester dans leurs eaux territoriales.

De ce fait, les Britanniques doivent délivrer des licences aux navires français mais selon Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement français, « il manque quasiment 50% des licences auxquelles nous avons droit ». Les Britanniques sont ainsi accusés par les Français de retarder volontairement la délivrance de ces licences.

La France a alors annoncé que si le nombre de licences accordées par les Britanniques n’augmentait pas, des sanctions seraient appliquées à partir de mardi 2 novembre. Finalement, la France a retiré cette décision et les secrétaires d’Etat français et britannique se sont rencontrés jeudi 4 novembre afin d’apaiser les tensions. Pour Clément Baune, le secrétaire d’Etat français, « cet entretien a permis la reprise du dialogue mais il y a encore beaucoup de travail et des écarts de position importants »

Ce qu’en pense Le Monde

Le retour du port du masque dans les écoles

Mercredi 3 novembre, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a annoncé que le port du masque serait de nouveau obligatoire pour les élèves d’école primaire dans 39 nouveaux départements. Cette obligation sera en effet appliquée dans les départements où l’épidémie de Covid-19 connaît un regain avec un taux d’incidence qui dépasse les 50 pour 10000 habitants. De plus, selon Santé Publique France, le taux d’incidence est de +14% à l’échelle nationale.

Cette décision sera effective dès lundi et signifie ainsi le passage du niveau 1 du protocole sanitaire au niveau 2. Ce dernier niveau prévoit, en plus du port du masque obligatoire dans les écoles, des mesures de protection renforcées comme avec le respect des distanciations sociales pour la pratique de sport ou la limitation du brassage entre les élèves de niveaux différents.

Ce qu’en dit Le Parisien

Manon Berdou

Crédits photo : Le Monde via Reuters ; Ministère de l’Education Nationale

Manon Berdou

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .