On’

Sorties ciné du 20/10

Cette semaine, On’ se sent nostalgique! En ce milieu d’octobre, nous vous proposons une sélection de nouveaux films qui valent bien le coup de quitter son plaid et son chocolat chaud. Que ce soit en redécouvrant une épopée balzacienne, en prenant une leçon d’optimisme ou en retrouvant les frissons d’un classique des films d’horreur… foncez découvrir les sorties de la semaine dans les salles obscures les plus proches ! 

Illusions perdues de Xavier Giannoli

Après la sortie du film Marguerite en 2015, Xavier Giannoli nous fait voyager dans le Paris des années 1820 en pleine Restauration à la découverte d’une des œuvres centrales de La Comédie Humaine d’Honoré de Balzac : Illusions perdues. Le cinéma se retrouve envahi par une furie balzacienne avec l’adaptation d’une seconde œuvre de Balzac après Eugénie Grandet il y a quelques semaines. Il s’agit d’une véritable ode à la poésie et à l’éloquence qui nous fait réfléchir sur le rôle important des médias et des fake news, à travers une œuvre riche en couleurs et en humour. Mené par un Benjamin Voisin que l’on a adoré dans Eté 85 de François Ozon l’année dernière, le sentiment de troupe se fait cependant ressentir avec la sagacité de Cécile de France et la bonne humeur de Vincent Lacoste. Il ne vous reste plus qu’à redécouvrir sur grand écran ce classique de la littérature française! 

Résumé : Lucien est un jeune poète inconnu dans la France du XIXème siècle. Il a de grandes espérances et veut se forger un destin. Il quitte l’imprimerie familiale de sa province natale pour tenter sa chance à Paris, au bras de sa protectrice. Bientôt livré à lui-même dans la ville fabuleuse, le jeune homme va découvrir les coulisses d’un monde voué à la loi du profit et des faux-semblants. Une comédie humaine où tout s’achète et se vend, la littérature comme la presse, la politique comme les sentiments, les réputations comme les âmes. Il va aimer, il va souffrir, et survivre à ses illusions.

Les Héroïques de Maxime Roy

Comment rendre son existence meilleure et surmonter les chocs émotionnels ? Maxime Roy tente de répondre à ces questions dans un premier film plein de maîtrise et de sensibilité, complètement bluffant. Il dépeint la vie de Michel à travers un drame mené par l’excellent François Créton et son fils Roméo, Richard Bohringer et Clotilde Courau. Roy réinvente le cinéma français en mettant sous les projecteurs les héros du quotidien : les invisibles du monde. Les Héroïques n’est pas qu’un drame mais la célébration d’une vision du monde optimiste lorsque tout semble s’effondrer, c’est une leçon sur l’espoir qu’il ne faut pas lâcher surtout dans la période dans laquelle nous vivons. 

Résumé : Michel, ancien junkie, est un éternel gamin qui ne rêve que de motos et traine avec son grand fils Léo et ses copains. À cinquante ans, il doit gérer le bébé qu’il vient d’avoir avec son ex, et se bat pour ne pas répéter les mêmes erreurs et être un mec bien.

Halloween Kills de David Gordon Green

Douzième film de la saga Halloween initiée par John Carpenter, Halloween Kills arrive à point nommé pour vous faire frissonner. On y retrouve évidemment Jamie Lee Curtis, victime préférée de Michael Myers qui ne semble pas en avoir fini. Même si le film vous fera sursauter au point d’en jeter vos popcorn sur vos voisins, certains pensent qu’il ne pourra pas arriver à la hauteur des précédents. On y retrouve la même formule magique qui a fait d’Halloween un classique des films d’horreur : ce qui fait douter les puristes de l’utilité de cette suite. Mais il reste néanmoins un excellent divertissement qui saura satisfaire vos envies de jumpscares. Une suite est prévue l’année prochaine, ressuscitant l’esprit d’Halloween pour (on espère) une dernière fois. 

Résumé : Laurie Strode, sa fille Karen et sa petite fille Allison viennent d’abandonner le monstre au célèbre masque, enfermé dans le sous-sol de la maison dévorée par les flammes. Grièvement blessée, Laurie est transportée en urgence à l’Hôpital, avec la certitude qu’elle vient enfin de se débarrasser de celui qui la harcèle depuis toujours. Mais Michael Myers parvient à s’extirper du piège où Laurie l’avait enfermé et son bain de sang rituel recommence. Surmontant sa douleur pour se préparer à l’affronter encore une fois, elle va inspirer la ville entière qui décide de l’imiter et de se soulever pour exterminer ce fléau indestructible. Les trois générations de femmes vont s’associer à une poignée de survivants du premier massacre, et prennent les choses en main en formant une milice organisée autour de la chasse et la destruction du monstre une fois pour toutes. Le mal meurt cette nuit…

James Clack

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .