On’

La semaine en bref du 4 au 10 octobre

Pour cette rentrée de la Semaine en Bref, On’ vous parlera du rapport sur la pédocriminalité au sein de l’Eglise et de la proposition de loi pour interdire les thérapies de conversion mais également de l’hommage rendu à Bernard Tapie. On’ s’intéressera également au Prix Nobel de la paix 2021 qui a été attribué à deux journalistes. 

Un lourd rapport sur la pédocriminalité au sein de l’Eglise

La commission Ciase, une commission indépendante sur les abus sexuels dans l’Eglise, a publié mardi un rapport selon lequel 216 000 enfants âgés de 10 à 13 ans auraient pu être victimes d’agression sexuelles commises par des prêtres, religieux ou religieuses entre 1950 et 2020. Ce nombre peut monter jusqu’à 330 000 si l’on ajoute les laïcs travaillant dans des institutions de l’Eglise. Pour Jean-Marc Sauvé, président de la commission, l’Eglise n’a pas été « en capacité de voir ni d’entendre ». Il ajoute que l’Eglise doit reconnaitre sa responsabilité. 

Le pape s’est lui-même exprimé sur le sujet : « Je désire exprimer aux victimes ma tristesse, ma douleur pour les traumatismes subis et aussi ma honte, notre honte, ma honte pour une trop longue incapacité de l’Église de les mettre au centre de ses préoccupations », a-t-il déclaré mercredi. Le président de la République, Emmanuel Macron annonce lui un « besoin de vérité et de réparation ». 

Ce qu’en dit Le Monde

La proposition de loi pour interdire les thérapies de conversion a été votée en première lecture

Les thérapies de conversion sont des pratiques visant à réorienter sexuellement les personnes homosexuelles ou transgenres. Ces pratiques jugées dangereuses sont censées pouvoir « guérir » de l’homosexualité ou de la transidentité. Elisabeth Moreno, ministre déléguée auprès du Premier ministre, chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes rappelle « qu’il n’y a rien à guérir dans l’homosexualité ». 

La proposition de loi a été votée en première lecture à l’unanimité par l’Assemblée nationale mardi. C’est la première fois que le sujet des thérapies de conversion fait l’objet d’une loi en France. Cette proposition de loi a été apportée par les députés Laurence Vanceunebrock (La République en Marche) et Bastien Lachaud (La France Insoumise). Tous deux ont comme objectif de créer un délit spécifique passible de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. 

Le texte doit désormais être examiné par le Sénat avant d’être adopté. 

Ce qu’en pense France 3

Le prix Nobel de la paix attribué à des journalistes 

Vendredi 8 octobre a eu lieu la remise du prix Nobel de la paix 2021. L’année dernière le Programme alimentaire mondial l’avait reçu notamment pour sa lutte contre la faim. 

Cette année, le prix a été attribué à deux journalistes d’investigation : le Russe Dmitri Mouratov qui travaille pour le journal « Novaïa Gazet » et la Philippine Maria Ressa qui écrit pour « Rappler ». Ils ont tous deux été récompensés pour « leur combat courageux pour la liberté d’expression ». Selon Le Monde, c’est la première fois que la liberté d’information est récompensée de la sorte. Maria Ressa a cofondé « Rappler », une plate-forme de journalisme d’investigation. Dmitri Mouratov a été cofondateur et rédacteur en chef de « Novaï Gazeta », un journal indépendant du pouvoir russe souvent réprimé, notamment pour avoir parlé de corruption. Pour ce travail, plusieurs des journalistes de « Novaï Gazeta » ont perdu la vie. 

Ainsi, les deux journalistes contribuent à lutter en faveur de la liberté d’expression et de la liberté de la presse. En effet, selon Reporter Sans Frontières, dans 73% des pays du monde la situation de la liberté de la presse est « difficile voire très grave ». 

L’attribution du prix Nobel de la paix à deux journalistes marque donc une avancée dans la lutte pour la liberté d’expression et la liberté de la presse

Ce qu’en dit Le Monde 

La mort de Bernard Tapie suscite la tristesse chez les Marseillais 

Dimanche 3 octobre, Bernard Tapie s’est éteint, à l’âge de 78 ans. L’homme aux multiples vies a parfois été critiqué, notamment dans l’affaire Adidas ou dans l’affaire des châteaux de Bokassa. En plus d’avoir été homme politique et pilote de course, Bernard Tapie a été président du club de football l’Olympique Marseille. De ce fait, les Marseillais ont été très touchés par son décès ; en effet, Bernard Tapie avait contribué à faire gagner l’OM lors de la ligue des champions de 1993. 

Un hommage populaire a eu lieu jeudi dans le stade de Marseille. Selon Le Monde, les supporters étaient environ un millier à avoir accompagné son cercueil vendredi jusqu’au cimetière de Mazargues. Pour les Marseillais, Bernard Tapie était « le boss, le patron, il n’avait qu’un objectif, c’est la première place ». 

Ce qu’en dit Le Monde

Manon Berdou

Manon Berdou

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .