On’

La Semaine en Bref du 5 au 11 juillet 2021

Cette semaine, la Semaine en Bref fait un point sur le Covid-19 et les vacances, l’affaire Delphine Jubillar, revient sur le #EtudiantsSansMaster qui a fait beaucoup de bruit et également sur le grand incendie qui a ravagé une forêt de Chypre.

Vacances et Covid-19 : il est déconseillé de partir en Espagne ou au Portugal

L’année dernière, les restrictions liées au Covid-19 ont beaucoup limité les déplacements estivaux. Beaucoup de Français espéraient donc pouvoir vivre des vacances “normales” cette année. Et parmi les destinations privilégiées, l’Espagne et le Portugal. Mais jeudi dernier, le secrétaire d’Etat français chargé des affaires européennes, Clément Beaune, a recommandé aux Français d’éviter ces deux destinations. En effet, depuis quelques semaines, les cas de Covid-19 ont fortement augmenté dans les 2 pays. Mardi dernier, 10 000 nouveaux cas étaient recensés en Espagne par exemple. Cette flambée des contaminations touche surtout les jeunes et s’explique par la politique de vaccination de l’Espagne qui a pendant longtemps privilégié les personnes âgées. La situation est assez similaire au Portugal.

Cependant, le gouvernement a précisé par la suite qu’il n’était pas nécessaire d’annuler sa réservation en Espagne ou au Portugal tant que les règles en vigueur étaient respectées. Il faudra notamment se munir du pass sanitaire pour entrer dans ces deux pays.

Ce qu’en pense Le Parisien

Le #EtudiantsSansMaster fait du bruit

Depuis une réforme de 2017, une sélection s’effectue dans les universités entre la troisième année de licence et la première année de master. Celle-ci est parfois rude ; les places sont limitées et un certain nombre d’étudiants se retrouvent chaque année sans affectation malgré de bons dossiers.

Cette semaine, le #EtudiantsSansMaster a pris de l’ampleur et témoigne de cette situation. Le système éducatif prévoit le « droit à la poursuite d’études », ce qui est aujourd’hui très contesté par les étudiants qui parlent d’une injustice : « On m’a encouragé à faire des années d’études pour m’arrêter à mi-chemin pour ‘niveau insuffisant et nombre de places limitées’ ». Face à ces refus, certains se tournent vers SOS Inscription, une plateforme du syndicat étudiant UNEF qui vise à les aider à faire un recours. Avec le lancement du #EtudiantsSansMaster, une pétition a également été lancée contre la ministre de l’Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal, pour demander une augmentation des places en master.

Face à cette situation, certains étudiants (notamment en psychologie) en viennent à se tourner vers la Belgique où il n’y a pas de sélection. De ce fait, le nombre de dossiers d’inscription d’étudiants français a été multiplié par six en deux ans.

Ce qu’en dit FranceInter

Un grand incendie à Chypre

Samedi 3 juillet dernier, un immense incendie s’est déclaré à Chypre, île méditerranéenne. Il a débuté dans la localité d’Arakapas, dans le sud de l’île. Il s’est ensuite propagé dans le massif forestier du Troodos, décrit comme le “poumon vert” de l’île. L’incendie a finalement été maîtrisé lundi 5 juillet.  Le bilan est lourd et fait état de quatre morts, une dizaine de villages brûlés partiellement ou totalement ainsi que 55 kilomètres carrés de forêt détruite. 

Interrogé par le journal Greek Reporter, le président de Chypre Nikos Anastasiades a qualifié l’incendie de plus grosse catastrophe connue par l’île depuis l’invasion des Turcs en 1974. Le pays a fait appel à la communauté internationale pour demander de l’aide, et Israël et la Grèce ont envoyé des canadaires.

Les origines du feu sont encore floues mais un homme de 67 ans est soupçonné d’avoir déclenché l’incendie involontairement. Placé en garde à vue, il nie jusque-là les faits.

Ce qu’en pense Courrier International

Affaire Delphine Jubillar : son mari, soupçonné, reste en garde à vue

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines, commune du Tarn. Cette infirmière et mère de deux enfants est introuvable depuis cette date. Au fur et à mesure de l’enquête, différents indices ont guidé les enquêteurs sur la piste du mari de Delphine Jubillar, Cédric. Le couple était en instance de divorce au moment de la disparition, et plusieurs témoins disent avoir entendu Cédric Jubillar affirmer qu’il voulait tuer et enterrer sa femme pour qu’on ne puisse pas la retrouver. Il a également lavé une couette dans la nuit de la disparition de sa femme, et n’aurait pas donné d’explication valable à ce geste étrange. Enfin, l’historique de son téléphone montre qu’il a consulté des sites de rencontre et joué à des jeux juste après avoir déclaré la disparition, comportement surprenant pour un mari censé être inquiet.

Au regard de ces indices, Cédric Jubillar a été placé en garde à vue le 18 juin. Jeudi dernier, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse a refusé de le remettre en liberté, pour éviter qu’il fasse pression sur les témoins possibles.

Il manque cependant toujours des preuves pour incriminer, ou non, Cédric Jubillar dans le meurtre et la disparition de Delphine. 

Ce qu’en dit 20 Minutes

Manon Berdou et Juliette Benguigui

Crédits photos

  • Capture photo Facebook / Delphine Jubillar $
  • Petros Karadjias / AP
  • Unsplash / Eduardo Kenji Amorim
  • G.M / Metropolitan

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .