On’

La semaine en Bref du 28 juin au 4 juillet

Cette semaine On’ revient avec un recap’ de l’actu. Nous parlerons d’abord des températures records que subit le Canada ainsi que de l’adoption de la loi bioéthique. On’ se penchera ensuite sur la possibilité de rendre obligatoire la vaccination pour les soignants et enfin sur l’importante chute causée lors du Tour de France.

Des records de chaleurs au Canada 

Depuis quelques jours, des records de chaleur sont atteints au Canada. En effet, Lytton, un village de l’ouest du pays détient désormais le record de chaleur national avec une température de 49,6 degrés alors que le précédent était de 45 degrés en 1937. Face à cette vague de chaleur inédite, les magasins sont en rupture de stock de ventilateurs, certaines écoles sont fermées et des centres spécifiques ont été ouverts pour que les Canadiens trouvent un peu de fraîcheur. 

Ces températures très élevées sont la cause de la présence d’un dôme de chaleur au-dessus du pays, ce qui signifie que les hautes pressions emprisonnent l’air chaud. Selon les climatologues, les températures dépassent dix à quinze degrés les normales : « Il fait plus chaud dans certaines parties de l’ouest du Canada qu’à Dubaï » annonce David Phillips, climatologue en chef d’Environnement Canada. 

A cause de cette vague de chaleur, des incendies se sont déclarés dans l’ouest du pays et un millier de personnes a dû être évacué. Lytton est un des villages ayant subis les incendies ; mercredi un feu important s’est déclaré et la quasi-totalité du village a été détruit.  

Ce qu’en dit France24

La loi bioéthique adoptée

Après deux ans de navette parlementaire, le projet de loi bioéthique a été adopté au Parlement le 29 juin avec 326 voix pour, 115 contre et 42 abstentions. Parmi les mesures phares de cette loi, il y a notamment l’ouverture de la PMA aux couples lesbiens et aux femmes célibataires. De ce fait, la France devient le onzième pays de l’Union Européenne à élargir la PMA. 

La loi prévoit également un accès à l’identité du donneur de gamètes. Cela signifie que les personnes voulant avoir recours à la PMA ne pourront pas choisir leur donneur (le don est toujours anonyme), mais l’enfant né de la PMA pourra connaître l’identité de celui-ci à sa majorité s’il le souhaite. De plus, la conservation des gamètes, jusque là accordée uniquement pour des cas spécifiques, sera désormais autorisée. 

Ce qu’en pense Les Echos

La possibilité d’obliger la vaccination des soignants 

Mardi 29 juin, le ministre de la santé Olivier Véran a annoncé la possibilité de rendre obligatoire la vaccination des soignants d’ici septembre si moins de 80% d’entre eux ont reçu une dose. Actuellement, seuls 55% des soignants ont reçu au moins une dose du vaccin contre le Covid-19 ce qu’Olivier Véran juge comme insuffisant : « ce n’est pas une situation normale au regard de la fragilité des résidents, dans un contexte de menaces liées à l’apparition et à la diffusion de certains variants préoccupants ». 

Si le vaccin devait devenir obligatoire pour les soignants, il faudrait tout de même passer par une loi. Cela n’arrête cependant pas le ministre de la santé qui rappelle que d’autres vaccins ont déjà été obligatoires pour travailler dans un hôpital comme celui contre l’hépatite B. 

Ce qu’en dit Le Figaro

Chute massive lors du Tour de France 

Samedi 26 juin, lors de la première étape du Tour de France, une spectatrice a provoqué une chute massive du peloton, à 45 kilomètres de l’arrivée. En effet, elle était dos aux coureurs et tenait une pancarte qui a fait chuter plusieurs cyclistes ; certains ont été contraints d’abandonner à cause de blessures importantes. Un appel à témoin a été lancé pour la retrouver mais elle a finalement décidé de se rendre à la gendarmerie de Landerneau mercredi. Elle a ensuite été placée en garde à vue pour « mise en danger d’autrui par manquement délibéré à une obligation de prudence et de sécurité ». 

Plusieurs plaintes ont été portées contre la spectatrice dont une du Tour de France finalement retirée jeudi pour « apaiser les choses ». Vendredi 2 juillet, le parquet de Brest a annoncé qu’elle comparaitra devant la justice le 14 octobre. Elle risque une amende de 1500 euros. 

Ce qu’en pense Le Monde

Manon Berdou

Manon Berdou

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.