On’

SORTIES VOD 11/05

Le gouvernement a annoncé la réouverture des cinémas, le 19 mai prochain et nous aussi on a très envie d’y retourner. Si vous lisez ce papier aujourd’hui, c’est que ça signifie que c’est le dernier article de sorties VOD ! On’ vous propose une petite sélection personnalisée pour vous parler de thriller, de love et d’enfance.

Oxygène d’Alexandre Aja sur Netflix

A voir en exclusivité le 12 mai 2021 sur Netflix

Sortie inédite sur Netflix ce 12 mai, Mélanie Laurent incarne Liz, une jeune femme enfermée dans un caisson cryogénique et elle n’a aucun souvenir de sa présence ici. Pendant tout le film, aux allures de Passengers ou de manière plus horrifique Burried, Liz lutte pour s’en sortir avant d’être à court d’oxygène. Sous forme d’épreuve de survie mais aussi sous forme de quête d’identité car la voix scientifique du caisson lui annonce qu’elle doit reconstituer ses souvenirs pour essayer de comprendre sa présence. Est-ce une expérience scientifique ? Pourquoi sa mémoire a-t-elle été effacée ? Va-t-elle pouvoir s’en sortir avant de manquer d’air ? Un film qui s’annonce stressant et qui vous fera retenir votre respiration…

Un film signé Alexandre Aja, réalisateur d’autres thrillers (Furia avec Marion Cotillard) et films d’horreur comme La colline a des yeux.

Résumé : Enfermée dans une unité cryogénique, Liz tente désespérément de se souvenir de son identité et de s’échapper avant d’être à court d’oxygène.Avec Mélanie Laurent (Eternité, Je vais bien ne t’en fais pas),Mathieu Amalric (Trois Souvenirs de ma jeunesse, Le Grand Bain) , Malik Zidi (Gauguin, Jacquou le Croquant)

À coeur battant de Keren Ben Rafael sur UniversCiné

A voir en VOD sur Canal + , UniversCiné ou Amazon Prime Vidéo.

Certains le qualifient comme un film Covid mais avant le Covid. Incarnés par Judith Chemla (la jeune mariée dans Le Sens de la fête avec Jean-Pierre Bacri) et Arieh Worthalter, ce film narre le quotidien de deux amoureux qui s’aiment. En temps de pandémie, ce film fait sens pour tous ceux qui expérimentent des relations à distance, par écrans interposés et qui tentent de s’aimer malgré tout. C’est le cas de Julie et Yuval, elle à Paris, lui en Israël, le film explore une mise en scène particulière sous forme de caméra embarquée via smartphone ou Skype, qui rappelle celle de Play avec Max Boublil pour nous faire voir les obstacles vécus par le couple : la solitude, l’absence de présence, l’intimité à distance, la lassitude d’une situation qui peine à changer… “Vous allez me dire que je ne peux pas voir mon fils grandir à cause d’un papier ?”, Yuval est bloqué en Israël pour des questions administratives et ne peut donc rejoindre Julie et leur fils, le seul lien qu’il leur reste perdure grâce à la technologie. Mais pourra-t-elle leur permettre de vaincre cette distance au quotidien et faire “comme s’[il] n’était jamais parti” ? Le titre original du film “The End of Love” s’avéra-t-il vrai?

Ce film franco-israélien écrit et réalisé par Keren Ben Rafael, réalisatrice dont on a souligné son talent pour ce long métrage, percute par son réalisme et l’interprétation des deux acteurs principaux.

Résumé : Julie et Yuval s’aiment et vivent à Paris. Du jour au lendemain, ce couple fusionnel doit faire face à une séparation forcée. Lui à Tel Aviv, dans sa ville natale, elle à Paris avec leur bébé, ils continuent à vivre ensemble mais par écrans interposés. Cette vie par procuration va vite connaître ses limites. La distance mettra leur amour à rude épreuve…

Boyhood de Richard Linklater sur Amazon Prime

Réalisé sur une période de douze ans, Richard Linklater a été acclamé par la critique pour Boyhood, et a été récompensé aux Golden Globes : Meilleur réalisateur et Meilleur film dramatique en 2015.

Le long-métrage retrace la vie de l’enfance à l’adolescence du jeune Mason, élevé dans la bourgade paumée d’une ville américaine. Le divorce de ses parents, interprétés par Patricia Arquette (sacrée meilleure actrice dans un second rôle aux Golden Globes et oscarisée en 2015) et Ethan Hawke (Before Sunset), l’école, sa belle famille, les premiers émois adolescents, la faculté sont dépeints dans ce film au temps long. En somme, une véritable chronique sur la vie.

L’originalité de ce film repose sur la capsule temporelle qu’a choisi le réalisateur et la possibilité de garder les mêmes acteurs pour faire ce film, ce qui donne une dimension entre le long-métrage et le documentaire. Richard Linklater est expert dans ce temps long cinématographique car il a signé la trilogie Before Sunrise avec Julie Delpy et Ethan Hawke.

Résumé : Un film bouleversant, par le destin de ce jeune garçon et de sa mère qui enchaîne les galères entre la pauvreté et un mari violent. Boyhood est un film profondément humain et touchant.

Anaïs Martinez

Anaïs Martinez

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.