On’

Hervé avec un H comme « Hyper tout »

Connaissez-vous Hervé ? Vous répondrez que peut-être que non, nous vous répondrons que peut-être que si. Il y a près d’un an, il publiait sur YouTube le clip de son morceau fraîchement réalisé : « Si bien du mal ». Depuis, le succès est tellement vif qu’Hervé est nommé aux Victoires de la Musique dans la catégorie « Révélation masculine », titre qu’il remporte. Mais qui est-il et d’où vient-il ?

            Avec près de 2,3 millions de vue sur Youtube, « Si bien du mal » est clairement le titre qui a lancé Hervé sur le devant de la scène française. Pourtant, l’auteur-compositeur et producteur a déjà un background. Dans les années 2010, à force de fréquenter des clubs d’électro parisiens, il rencontre Dennis, un Anglais avec qui il forme le duo pop-électro Postaal. Hervé s’occupe de la production et de la composition tandis que Dennis chante. En 2016, ils réalisent « (Taking my) Freedom) » qui est certainement le morceau qui connaît le plus de succès en France.

            En 2017, Hervé est contacté par son studio pour écrire trois morceaux destinés au prochain album de Johnny Hallyday. Il accepte et les réalise avec des amis en un week-end. Johnny Halliday les enregistre mais décède avant que l’album ne sorte. Ces titres, dont « Pardonne-moi », sont donc intégrés à son album posthume, Mon pays c’est l’amour, sorti en 2018.

            C’est à peu près à ce moment qu’Hervé, qui avait déjà commencé à écrire des chansons, décide de se lancer dans une carrière solo même s’il n’avait pas vraiment songé devenir chanteur au début de sa carrière. C’est peut-être de ce fait que l’on peut expliquer la singularité de sa voix timbrée, à la fois forte et douce, qu’il cherche toujours à dénuer d’artifices.

Un « miraculé » de la musique ? L’éducation musicale d’Hervé

            Hervé grandit dans la banlieue parisienne, entre Versailles et Trappes, le « triangle d’or », comme il l’appelle, du fait de la diversité de ce qu’il y entend et de ce qu’il en tire en termes d’inspiration musicale. N’ayant pas du tout une famille de musiciens, Hervé commence à composer en autodidacte dans sa chambre lorsqu’il est adolescent. D’ailleurs, il ne se lance pas directement et exclusivement dans la musique puisqu’il raconte avoir aussi enchaîné des petits boulots tels que vendeur de chaussures pour femmes, vendeur de glace ou agent de ménage. C’est cette dernière expérience qui semble lui inspirer « Le premier jour du reste de ma nuit ».

            À part le foot (team PSG) et la Bretagne, Hervé s’inspire aussi largement de la chanson française et de la musique électro anglaise. Une de ses plus grandes inspirations, si ce n’est pas la plus grande, est Alain Bashung. Il reprend d’ailleurs de cet artiste « La peur des mots », un morceau peu connu resté au stade de démo. À côté de ça, Hervé fréquente les petits clubs d’électro parisiens et découvre le phénomène Ed Banger avec des groupes comme Air, Justice, Kavinsky ou Phoenix. Sa deuxième « claque », dit-il, est la découverte du drum and bass et du jungle en Angleterre.

La musique par un hypersensible

            C’est en 2017 qu’Hervé sort son premier EP, « Mélancolie FC ». Progressivement, le chanteur-compositeur et producteur réalise de nouveaux titres qui le conduisent, en juin 2020, à son premier album : Hyper. Puis, en février 2021, une nouvelle version de l’album voit le jour en intégrant davantage de morceaux. Il s’agit de Prolongations, qu’il nomme en référence à sa passion pour le foot.

            Hyper c’est pour « hypersensible, hyperactif et hyper tout ». Hervé explique aussi que c’est son hypersensibilité qui le pousse à écrire. En tout cas, l’album est complet, entre ballades et morceaux plus dansants, tout le monde y trouve son compte. Ce qui fait la particularité de l’album est certainement l’énergie et la sincérité qui en débordent.

            Mais plus concrètement, pourquoi écouter Hervé ? Pour se déhancher avec ses potes autour d’un verre de rosé d’une part, mais aussi pour être bouleversé parce qu’on se reconnaît tous un peu dans ses histoires. En deux mots : écoutez Hervé.

Image de bannière : https://herve.store/

Julie Gatelier

Julie Gatelier

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.