On’

DécouvrOn’ (la musique) : Joy Crookes, la chanteuse londonienne qui enivre nos journées

Début octobre, Joy Crookes publie sur sa chaîne YouTube le clip de son morceau You & Me Song, reprise du groupe The Wannadies. Sur fond de guitare type bossa nova remise au goût du jour et d’une rythmique plus moderne, elle chante d’une voix claire et sincère. Revenons sur une des chanteuses les plus inspirantes de sa génération.

Née à Londres en 1998 d’un père Irlandais et d’une mère Bangladaise, Joy Crookes grandit à Elephant & Castle, un quartier plutôt populaire mais culturellement riche. Ses origines et sa famille semblent être au cœur de ses inspirations et participent certainement à rendre sa musique si éclectique et si fidèle à elle-même. En 2013, Joy Crookes poste sur sa chaîne YouTube un cover de Hit the Road Jack qu’elle reprend accompagnée de son cousin. Dès cette reprise, Joy Crookes chante d’une voix étonnement mature et sans se donner de faux airs. Cette attitude semble plaire, puisque c’est grâce cette vidéo qu’elle commence à se faire connaître du public mais aussi de l’industrie musicale.

Pourquoi écouter Joy Crookes ?

Ce qui rend la musique de Joy Crookes si agréable et si inspirante, c’est l’univers dans lequel elle l’inscrit.

Sa musique, riche et variée, est difficile à étiqueter sous un genre précis. On pourrait la qualifier d’« alternative » pour expliquer qu’on ne la classe pas vraiment dans un des grands genres traditionnels. Largement inspirée de la saoul, Joy Crookes intègre aussi des inspirations jazz ou R&B dans certains de ses morceaux. Au-delà de ça, elle les modernise en les faisant passer sous une forme pop, notamment grâce à une instrumentation électronique. Utilisant sa voix avec honnêteté et légèreté, elle semble alterner entre tonalités graves et aiguës de manière remarquablement naturelle.

Dans ses textes, Joy Crookes aborde simplement des sujets complexes qui affectent assez largement le commun des mortels. Toutefois, ses paroles ne se résument pas à un florilège de banalités qui auraient pu être écrites par n’importe qui. Que ce soit la manière dont elle décrit son attachement à ses racines londoniennes (dans London Mine) ou celle dont elle exprime, sans tabous, les déséquilibres de sa santé mentale (Anyone but Me), Joy Crookes semble dépeindre habilement et poétiquement les éléments qui structurent sa vie. Par ailleurs, la plupart de ses textes ont une visée, la fin du morceau de Man’s World intègre par exemple une réplique rappelant l’engagement féministe de la chanteuse.

L’esthétique de ses clips, qui semble aller du homemade à une production plus industrialisée, donne l’image d’une chanteuse naturelle et pleine d’énergie. Le résultat est toujours soigné et participe à apporter plus de profondeur à ses morceaux.

Où et quand écouter Joy Crookes ?

Envie de se prendre pour une diva sous la douche? Joy Crookes. Envie de garder le peps pendant une après-midi chill chez soi? Joy Crookes. Envie de d’installer une ambiance concert cozy dans son salon? Joy Crookes en sessions live. Même pour faire passer le temps dans les transports: Joy Crookes.

D’ailleurs, plus qu’une chanteuse, Joy Crookes, peut être malgré elle, joue aussi le rôle d’une influenceuse new generation sur Instagram: entre recettes de spaghettis bolonaises vegan, sessions de chant et partage d’articles d’actualité engagés, son compte est une source d’enrichissement certaine et elle, une source d’inspiration quotidienne.

Vous l’aurez compris, c’est donc une artiste à suivre et à écouter partout, tout le temps. Maintenant, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Crédit photo bannière: capture d’écran YouTube

Julie Gatelier

Julie Gatelier

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .