On’

La Semaine en Bref du 18 au 24 janvier 2021

Peut-être n’avez-vous pas eu le temps de lire les actualités cette semaine ? Heureusement On’ est là pour vous parler des événements à retenir afin que vous puissiez briller en société. Dans la sélection des actus de la semaine il y a l’investiture de Joe Biden, le tremblement de terre en Indonésie, le déboulonnage de deux statues londoniennes d’hommes qui ont participé à l’esclavage et enfin, des annonces de Blanquer par rapport aux nouvelles modalités de passage du bac.

L’investiture de Biden

Ce mercredi 20 janvier a eu lieu l’investiture du nouveau président des États-Unis. La cérémonie avait lieu à Washington DC à midi (heure locale). Joe Biden est devenu le 46ème président des États-Unis. Pour l’occasion environ 25 000 réservistes de la garde nationale ont été déployés. Des ponts qui mènent à la capitale américaine ont été bloqués et des checkpoints ont été érigés un peu partout dans la ville afin d’éviter une insurrection telle que celle qui a eu lieu le 6 janvier dernier (lors de l’invasion du Capitole par des partisans de Trump). La cérémonie s’est majoritairement déroulée sans public pour des raisons sanitaires mais aussi par crainte d’une attaque. Cependant, l’investiture a été très largement diffusée par les médias. Donald Trump n’était pas présent à cérémonie, comme il l’avait annoncé sur tweeter, il y a deux semaines. L’ex-président des États-Unis a quitté la Maison-Blanche en direction de la Floride à bord de l’avion présidentiel.

La première grosse action réalisée par le nouveau président des États-Unis est de signer 17 nouveaux décrets. Parmi lesquels, il y l’arrêt de la construction du mur de Donald Trump (une mesure très symbolique) et le retour du pays dans l’accord de Paris (pour rappel, Donald Trump avait décider d’en sortir). Joe Biden a aussi annoncé qu’il comptait réintégrer l’OMS que Trump avait voulu quitter. Toutes ces nouvelles mesures (dont nous n’avons cité qu’un échantillon) ont pour objectif de prendre le contre-pied de la politique de Donald Trump. Ceci annonce donc probablement de grands changements dans la vie des états-uniens. 

Ce qu’en dit Le Monde

Le tremblement de terre en Indonésie

Vendredi 15 janvier un séisme de magnitude 6,2 a eu lieu à l’île de Célèbes, au Nord de l’Indonésie. Cette catastrophe naturelle a provoqué l’effondrement de nombreux bâtiments parmi lesquels un bâtiment gouvernemental et un hôpital rempli de patients et de personnels. 80 personnes sont décédés et des dizaines de milliers d’habitants ont été évacués entraînant la saturation des hôpitaux. Des hôpitaux temporaires, faits de tentes, ont été érigés tandis que le personnel médical a tenté d’isoler les patients malades de la Covid-19 afin d’éviter la création d’un foyer de contamination. Le défi engendré par le tremblement de terre a été de retrouver un maximum de personnes enfouies sous les gravats. Malheureusement parmi les personnes portées disparues, il y en a encore bon nombre pour lesquelles il n’y pas eu de nouvelles. Les habitants de l’île ont dû faire face à des pertes humaines, en plus de la perte de leur domicile pour beaucoup. L’État prévoit de verser une aide comprise entre 10 et 50 millions de roupies (c’est-à-dire entre 600€ et 3000€) aux personnes ayant perdu leurs maisons, mais aussi à ceux dont le foyer à été endommagé.

Ce qu’en dit Le Point

Le déboulonnage de deux statues au cœur de Londres : une réponse de la capitale anglaise face au racisme 

Ce vendredi 22 janvier, Londres a annoncé que deux statues de personnalités liées à l’histoire de l’esclavage en Angleterre, seraient enlevées et remplacées par de nouvelles ouvres d’art. Les deux statues en question sont celle de l’ancien député John Cass (1661-1718) et de l’ancien maire de Londres William Beckford (1709-1770). John Cass était un des responsables de la Royal African Compagny, une compagnie marchande créée par la famille royale (dynastie Stuart) en 1660. Cette entreprise était une des grandes participantes de la traite atlantique, aussi appelée commerce triangulaire (vente d’esclaves africains dans les colonies américaines). William Beckford était un homme politique important né en Jamaïque où il possédait une plantation de sucre et de nombreux esclaves. 

La décision d’enlever ces deux statues fait suite aux manifestations de l’été dernier à la suite de la mort de George Floyd et du mouvement Black Lives Matter. Les manifestants anglais avaient déboulonné la statue d’un ancien esclavagiste à Bristol. La décision de déboulonner ces deux statues a été votée jeudi 21 janvier. Un mémorial à propos de la traite des esclaves devrait également être érigé. 

Ce qu’en dit Le Monde

Le bac au contrôle continu

Jean-Michel Blanquer a annoncé que les épreuves des enseignements de spécialité des Terminales générale et technologique seraient annulés. Cette décision a été prise jeudi 21 janvier. Les épreuves finales ainsi que l’épreuve du grand oral restent maintenues pour l’instant. Les notes de bac des enseignements de spécialité correspondront à la moyenne du contrôle continu. À l’annonce de ces nouvelles modalités, les lycéens ont réagi différemment : le soulagement de ne pas passer les épreuves et l’angoisse de se dire que chaque note compte, ajouté à cela que chaque lycée note différemment. Cependant, il n’est pas impossible que les modalités de passage des épreuves soient encore modifiées d’ici à juin. Il s’agissait pourtant de la première année du nouveau bac, il faudra donc attendre encore un an pour se faire un avis sur ce fameux bac.

Ce qu’en dit Libération

Ondine Barrier

Ondine Barrier

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .