On’

What’s Up Confinement #6 – Mathilde et Salomé, créatrices d’un compte expérimental d’écriture sur Instagram

Au premier confinement, Mathilde et Salomé se sont lancées un défi : édifier un « contenu stimulant, boostant leur créativité ». Rejointes par plusieurs écrivain.e.s, la collaboration prend forme sur Instagram ; mêlant photographies, poésies, courts métrages, leur compte participatif prône l’interdisciplinarité et l’expérimentation artistiques. Aujourd’hui, les deux amies vous exposent l’histoire de ce projet d’écriture numérique, réalisé à plusieurs mains. 

Pour accompagner la découverte du début de leur article, Mathilde et Salomé vous proposent un fond sonore : Ti Scrivo, de Giovanni Allevi (https://youtu.be/Ju7poYN2FR0) ; un petit air de piano, créant de la connivence entre les arts musicaux et littéraires… 

Une « amitié de longue date », depuis 2015

Mathilde & Salomé : « Nous avons véritablement créé un lien très fort l’été 2015, grâce à l’écriture. Nous écrivions chacune un peu de notre côté, en nous envoyant nos écrits jusqu’à tard dans la nuit : ne pouvant perdre un mot de ce que l’autre écrivait, nous nous poussions l’une et l’autre à être productive, pour connaître la suite des aventures de nos personnages. »

Mathilde : « Et nous voilà, Salomé et Mathilde, 5 ans plus tard, créant ce projet d’écriture en confinement sur Instagram ! Nous avons pris des chemins assez différents après le bac : après une première année de licence de sociologie, Salomé est actuellement en service civique en tant qu’animatrice de réseau associatif étudiant, avec Animafac à Rennes…

Salomé: … quant à Mathilde, elle est en deuxième année de Licence Lettres et Arts à Paris Diderot, et fait parallèlement de la musique. »

Un projet né « pendant le premier confinement, aux alentours de mi-avril »

Mathilde : « Ce projet a fleuri pendant le premier confinement, aux alentours de la mi-avril. C’était un moment à « l’arrêt » ; il était difficile de s’occuper. Or, même si Salomé travaillait, avec la fac en « pause » et quelques événements personnels, j’avais besoin de créer un contenu intéressant, faire naître un projet stimulant. Après en avoir parlé, nous avons assez vite créé le compte. Ça a été très impulsif et soudain, je crois, mais nous avions vraiment envie de « booster » notre créativité et celle des autres utilisateurs amateurs d’écriture. À force de partage, d’autres écrivain.e.s ont souhaité participer au projet, jusqu’à aujourd’hui. 

Au niveau du format, Insta permet d’articuler les textes par thème, en rattachant chacun d’eux à un visuel. Ce n’est pas trop restrictif : les écrits s’adaptent bien au format du site, comportant un nombre de caractères assez grand. De plus, ce site nous accorde une bonne visibilité : Insta est dans l’air du temps, alors que Facebook me paraît plus dépassé pour notre génération. Et sur Instagram on retrouve plein de petits comptes d’artistes ; ainsi, ça permet de faire écho au travail qu’ils font déjà, et de faire de la pub dans les deux sens ! »

Un compte Instagram participatif, pour « booster la créativité de chacun ». Une attente : « Des participants [pouvant] écrire et créer quelque chose dont ils/elles sont fier·ères. »

Salomé : « Nous fonctionnons toujours de la même manière depuis le premier confinement ; chaque semaine, nous donnons un thème d’écriture, puis cinq jours pour que chacun ait le temps d’écrire et de nous proposer sa création. L’écrivain peut ensuite nous proposer une photo (toujours libre de droit ou prise par lui-même), et nous dire s’il souhaite être identifié avec son texte, ou rester anonyme. 

Pour ce qui est de la forme des créations, elle est très variable et jusqu’ici elle a toujours été libre, l’auteur·e pouvant décider s’il souhaite écrire un poème, un dialogue… Nous avons également eu des textes audios ou accompagnés de musique ! Le but étant de booster la créativité de chacun, et que tous les participants puissent écrire et créer quelque chose dont il ou elle soit fier·ère

Notre organisation est également restée la même depuis le début : je m’occupe de mettre en forme les photos, et Mathilde poste les textes. Nous répondons toutes les deux aux messages selon nos disponibilités : de cette façon, nous arrivons à poster les textes plutôt rapidement et efficacement. 

Nous avons également pour projet d’organiser un petit concours au moment de la période de Noël, afin de créer une interaction supplémentaire entre les auteur·e·s et les lecteurs… »

Un choix spontané, puis plus réfléchi, pour leur thème hebdomadaire

Mathilde: « Comme expliqué précédemment, nous donnons un thème tous les cinq jours. Lorsque nous avons commencé, les thèmes étaient plutôt tirés de notre imagination. Par exemple, « L’été et les fleurs » (le 1er thème) a été trouvé grâce à la météo du mois d’avril. 

Mais au fur et à mesure, les thèmes sont devenus une réflexion à part entière, venant par exemple de nos passions respectives : la photographie et la musique. Salomé prenant de jolis clichés, cela nous a donné certaines idées, comme pour le thème de « La nuit » ; étant moi-même passionnée de musique, ce thème est venu naturellement. 

Mais le choix se fait surtout par rapport aux écrivain.e.s qui nous suivent : nous essayons de trouver des sujets assez universels, pour que chacun puisse s’y retrouver, mais qui soient à la fois plus ou moins précis ou complexe. Nous demandons aussi l’avis des personnes qui suivent notre compte : à l’aide de sondages proposés par l’application Instagram, nous demandons aux écrivains (mais aussi aux lecteurs) ce qu’ils aimeraient voir prochainement. »

L’écriture : un rite expiatoire, mêlant « [leurs] émotions », « l’art qui [les] entoure » et « la musique » 

Mathilde : « Je pense que chaque personne a ses propres inspirations et manières d’écrire. Pour Salomé et moi, créer ce compte a aussi été l’opportunité de nous « forcer » à écrire ; personnellement, je ne consacre plus assez de temps à mon goût pour l’écriture, alors cet exercice s’avère parfois un peu compliqué. 

Je tire mon inspiration de la musique ; ainsi, il est très rare que j’écrive sans fond sonore. En dessous de l’un de mes textes, un lecteur a commenté : « Des mots qui chantent et dansent sur une partition », en évoquant un poème sur le thème des couleurs ; à première vue, il n’avait aucun rapport avec la musique. 

Ainsi, il semble que mon inspiration vienne de ma vie quotidienne, de l’art qui m’entoure, et principalement des émotions fortes que je ne formule pas vraiment tous les jours. Mais surtout, elle vient d’une imagination importante que j’ai depuis assez longtemps : en fonction des sujets, j’arrive à m’y référer plus ou moins. » 

Salomé : « Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours écrit, que cela soit des journaux intimes ou des chansons (absolument fabuleuses…) lorsque je savais à peine écrire. Écrire m’a toujours permis de libérer mes émotions, en mettant des mots sur certaines choses dont il n’était pas possible de parler. Au fil du temps, mon écriture a évolué vers quelques fictions, mais ce n’est pas le style d’écriture auquel je me suis le plus attachée. Je suis finalement restée sur des textes courts ou des lettres, me permettant de faire passer des choses vécues, du passé ou du présent. 

Je reste assez incapable de trouver l’inspiration sur un sujet qui ne me parle pas directement ; le fait de nous imposer des thèmes chaque semaine permet de chercher l’inspiration sur des sujets différents, et (d’essayer) de prendre le temps d’écrire alors que j’avais quelque peu abandonné l’écriture. »

Attention, ne quittez pas tout de suite cet article : l’atelier-cuisine de Kipo reprend du service ! Après avoir suscité votre vue et vos émois intérieurs avec les écrits de Mathilde et Salomé, la « Cooking mama » de On’ vous exhale ses lasagnes aux légumes… une botte imparable : « Même [son] petit frère qui n’aime pas les légumes a vraiment aimé » !

💸: €

🌿: Végétarien

🥗: En alternative vegan, vous pouvez remplacer le fromage et la sauce béchamel par du fromage et une béchamel vegans !

🍴 (4 personnes) : Pâtes à lasagnes / 1 potimarron / 3 carottes moyennes / 2 tomates / gruyère / parmesan / béchamel / beurre / poivre / ciboulette / chapelure

💪: Facile

« • Faites bouillir dans une grande casserole de l’eau et mettez-y un bouillon de légumes.

• Préchauffez votre four à 210°C thermostat 7.

• Enlevez la peau de vos carottes et de votre potimarron (pensez à enlever les pépins) puis coupez tout en cube. Mettez le tout dans la casserole pendant 20/25 minutes.

• Pendant ce temps, faites chauffer à feu doux vos tomates concassées.

• Faites votre béchamel en rajoutant un peu de poivre fort et de parmesan.

• Une fois tous vos ingrédients prêts, mixez le potimarron, les tomates et les carottes.

• Beurrez un plat à gratin et mettez au fond du plat un peu d’eau, afin que les lasagnes n’accrochent pas au plat

• Mettez une couche de vos lasagnes, une couche de votre préparation de légumes et soupoudrez de parmesan. Remettez une couche de lasagnes, une couche de béchamel, votre préparation, du parmesan.

• Puis remettez des lasagnes, votre préparation et du parmesan.

• Pour finir mettez des lasagnes sur le dessus avec une couche de béchamel puis du gruyère coupé finement. Rajoutez un peu de chapelure.

• Faites chauffer au four pendant 45 minutes

• Une fois prêt, rajoutez un peu de ciboulette

Et voilà, c’est prêt ! »

Merci infiniment à Mathilde, Salomé et Kipo pour leur participation à ce What’s Up Confinement #6 ! N’oubliez pas de les suivre sur leurs comptes Instagram respectifs (liens ci-dessous) ; leur talent se prolonge bien au-delà des bornes de cet article. On’ se retrouve la prochaine fois avec Soline, étudiante en Arts du spectacle et Lettres et Arts, qui nous montrera ses talents de dessinatrice… Prenez soin de vous, et à très bientôt !

Quelques liens sympas… 

Le compte Instagram d’écriture de Salomé et Mathilde : @projet.ecriture.confinement (https://www.instagram.com/projet.ecriture.confinement/?hl=fr)

Le compte photo de Salomé : @capitalism.kills.love (https://www.instagram.com/capitalism.kills.love/?hl=fr)

Les recettes de Kipo sur Instagram : @__kipoo__ (https://instagram.com/__kipoo__?igshid=rpc4rt2sue4c)

Paul Philipon 

Crédits photos : comptes Instagram de Mathilde, Salomé et Kipo

Paul Philipon

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.