On’

Sorties VOD du 17/11

Alors que nous sommes dans la deuxième session du confinement game, les plateformes VOD et autres médias ont eu la bonne idée de nous donner accès à des courts ou longs-métrages issus de festivals ou encore d’avancer la sortie de prochaines séries. Finalement… C’est l’occasion de se plonger dans les films que l’on n’aurait pas eu le temps de voir auparavant !

Rebecca sur Netflix

Incarnée par Armie Hammer (Call Me by Your Name, Code U.N.C.L.E) et Lily James (Downton Abbey, Cendrillon), cette adaptation issue du chef d’œuvre de Daphné du Maurier – grande romancière britannique – est un film à la croisée du film d’amour, du thriller et du roman policier. L’intrigue y est soignée, hitchcockienne, de quoi en faire frémir plus d’un. Le huis-clos participe à l’atmosphère pesante et oppressante du thriller. De quoi vous faire devenir fous … Rebecca réalisé par Ben Weathley et disponible sur Netflix.

Résumé : Une jeune femme en voyage à Monte-Carlo accompagnant une femme de la haute, rencontre Maxim de Winter, jeune veuf de sa femme Rebecca. Ils tombent très vite amoureux l’un de l’autre, se marient et viennent habiter dans le domaine de Manderley, appartenant à Maxim de Winter. L’héroïne se retrouve alors piégée entre le spectre de la femme défunte de Maxim et la gouvernante de Rebecca qui lui mène la vie dure. Quand un bateau ramène sur les rives le corps d’une femme, tout le monde reconnaît les traits de Rebecca. Mais que lui est-il arrivé ?

Dans nos veines sur Arte

A l’occasion de la 1000ème émission de Court-Circuit, Arte a mis en ligne 57 courts-métrages et disponibles pendant un an. Dans nos veines réalisé par Guillaume Senez met en scène Lionel, interprété par le très jeune François Civil (Le Chant du Loup, Mon inconnue) bientôt père et subissant les coups et insultes de son père. Ce court-métrage cible les difficultés d’être père alors qu’on est un jeune ado mais aussi, comment le devenir alors que son propre père est violent. Le conflit interne de Lionel est révélé par le jeu des regards et la très juste interprétation de François Civil récompensé trois fois.

Résumé : Lionel, 17 ans, violenté par son père, va devenir papa…

https://www.arte.tv/fr/videos/RC-019799/court-circuit-1000/

Au temps où les arabes dansaient de Jawad Rhalib sur Télérama

Ce documentaire donne la parole à des artistes, danseurs, chanteurs arabo-musulmans à l’époque où ils étaient encore autorisés à exprimer leur art. Les artistes témoignent d’un temps passé où les joies de la danse et du chant n’étaient pas brimées par les fondamentalistes. Une époque dont on peine à croire qu’elle a existé. C’est avec une certaine nostalgie que les langues se délient sur cette période heureuse où dans certaines soirées “il y avait plus de chaussures à l’entrée de la maison que devant la mosquée”. Entrecoupé d’archives d’anciennes danseuses ou chanteuses célèbres, de témoignages d’artistes actuels sur leur art entre contestation et censure, Jawad Rhalib signe ici un documentaire complet et intéressant sur l’art dans le monde arabo-musulman.

Résumé : L’intégriste n’aime pas la vie. Pour lui, il s’agit d’un éloignement de Dieu et du paradis céleste, avec ses fleuves de lait au goût inaltérable, ses rivières de vin, ses délices et ses vierges. La vie est le produit d’une anarchie et cette anarchie est l’œuvre de l’artiste. Au temps où les Arabes dansaient retrace le parcours épineux des artistes arabo-musulmans dans ce siècle du fascisme islamique.

https://www.telerama.fr/ecrans/a-voir-sur-telerama.fr-au-temps-ou-les-arabes-dansaient-ou-la-liberte-artistique-face-a-6731181.php

Anaïs Martinez

Anaïs Martinez

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.