On’

La Troisième Mi-Temps #81

Avec le confinement, c’est alternance entre cours en visio et nouvelles séries. Hop, hop, hop, on n’oublie pas le sport. Car si le monde amateur est à l’arrêt, celui professionnel continue. Retour sur une semaine sportive à huis clos. 

[FOOTBALL] – Premier League (7ème journée) : La malédiction est brisée par Arsenal 

Ce dimanche se disputait en Angleterre, l’une des rencontres les plus mythiques de la Premier League, opposant Manchester United et Arsenal. Dans une rencontre fermée, où aucune des deux équipes ne fera la différence offensivement, ce sont les Gunners qui ouvrent le score en seconde période. Grâce à un pénalty transformé par Aubameyang, à la suite d’une faute concédée par Pogba, Arsenal l’emporte par la plus petite des marges (0-1-68ème) s’imposant pour la première fois depuis quatorze ans à Old Trafford. 

Ligue 1 (9ème journée) : Lille et Lyon se quittent en bons amis 

En clôture de cette septième journée, Lille recevait Lyon, un des chocs de Ligue 1. Invaincu sur les onzes dernières rencontres, Lille ouvre le score dès la 22ème minute par l’intermédiaire de Jonathan Bamba. Malheureusement, Lyon égalise vingts minutes plus tard, profitant d’un but contre son camp de Celik (1-1-41ème). Malgré une large domination en seconde période, Lille concède le nul et ce malgré sa supériorité numérique, lui permettant de concrétiser sa place de dauphin derrière le PSG.

[RUGBY] – Tournoi des VI Nations : Le titre pour les Anglais.es

Dernière journée reportée pour cause de pandémie qui s’est finalement joué en octobre. Un condensé de victoires dans des stades vides. Et pourtant, le XV de France n’a pas déjoué face aux Irlandais, remportant son match sur le score de 35 à 27. Écart trop faible pour espérer glaner le titre, laissé aux Anglais, vainqueurs de l’Italie (5-34). A noter la victoire de l’Ecosse au Pays de Galles (10-14). Objectif toutefois atteint pour les Bleus qui terminent deuxième, à égalité de point avec l’Angleterre, le reste s’est joué au nombre de points. Même issue pour le Tournoi féminin, qui malgré le report de France-Irlande et Pays de Galles-Ecosse, voir les Anglaises remporter le Grand Chelem avec une très large victoire en Italie : 54-0. 

Top 14 : Le Classico pour le Stade Français 

Face à Toulouse, diminué par l’absence de ses internationaux, le Stade Français a largement dominé la rencontre. Score final : 48-14. Autre large victoire, celle de Bordeaux opposé à Agen (71-5). A noter les victoires à l’extérieur de Clermont et La Rochelle respectivement à Brive et Pau. Enfin, le Racing 92 n’a pu gagner sa rencontre à Castres (28-26). 

[HANDBALL] – Le PSG Handball se détache

Il n’y a finalement pas eu de suspense dans le duel entre le premier du championnat et son surprenant dauphin, Limoges. Sûrement pris par l’enjeu de jouer face à la meilleure équipe de France, le promu n’a jamais réussi à trouver la solution dans la défense parisienne. Une victoire (42-20) qui permet au PSG Handball de prendre trois points d’avance sur sa victime de la semaine, alors que de nombreux matchs ont dû être reportés pour cause de covid.

[CYCLISME] – Tour de France : le parcours dévoilé 

Pas de cérémonie pour la présentation du Tour de France 2021 dans le contexte actuel. Christian Prudhomme a dévoilé le parcours de la mythique course qui s’élancera de Bretagne, initialement prévu à Copenhague. Les coureurs parcourront ainsi les Alpes puis les Pyrénées, sans oublier le Mont Ventoux qui sera gravit non pas une, mais deux fois. 

[SPORT AUTO] – Grand Prix d’Émilie-Romagne : Mercedes, empereurs en Italie

Ce week-end se tenait le Grand Prix d’Émilie-Romagne de Formule 1 sur le circuit d’Imola, pour la première fois depuis 2006. Des pilotes de cette époque, seul Kimi Raikkonen (Alfa Romeo) est encore en lice cette saison. Le format du week-end était particulier : les essais n’ont commencé que samedi matin suivis immédiatement par la séance de qualifications. A cet exercice, c’est Valterri Bottas (Mercedes) qui est le meilleur, devant son coéquipier Lewis Hamilton. Pierre Gasly (Alpha Tauri) signe quant à lui une satisfaisante quatrième place.

Dimanche, dans une agréable ambiance d’automne, le début de la course fut calme. Seul événement notable : le départ manqué d’Hamilton qui a finalement réussi à reprendre la tête après quelques dizaines de tours. La fin de l’épreuve a été plus agitée, marquée par la sortie de piste de Max Verstappen (Red Bull, crevaison au 51e tour). La voiture de sécurité ayant été déployée, elle a été prolongée à cause de la sortie de piste de George Russell (Williams). A la relance, les derniers tous furent agités et marqués par une bonne performance de Daniel Ricciardo (Renault), signant son second podium en trois courses. Alors que Lewis Hamilton remporte sa 93e victoire, la neuvième de la saison, Mercedes remporte son septième titre de champion du monde des constructeurs d’affilée. Ce record, obtenu plus d’un mois avant la fin de la saison, montre la supériorité nette de l’équipe cette saison. 

Article rédigé par Alan GAUTHIER, Tristan GIL, Stéphanie MILLET et Mathieu PEAN 

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.