On’

What’s up Paris #45

Bloqués à Paris en cette deuxième semaine d’août ? On’ est là pour vous faire voir du pays ! Entre expositions estivales, marché fleuri, boutique gratuite, jeux d’arcades entre amis, et tea-time avec un Victor Hugo dénudé, nous avons tous les arguments pour défendre la thèse de l’auteur disant que « Errer est humain, flâner est parisien ».

     Samedi 8 août – mettez enfin une image sur de grands classiques musicaux, avec Le Sud de Nino Ferrer photographié aux Galeries Lafayette Paris Haussmann

Après son opération « Normandie chérie » ayant mis en avant la culture normande l’été dernier, les Galeries Lafayette annoncent cette année l’événement « Un air du Sud », consacré à la région ensoleillée de la Provence-Alpes-Côte d’Azur. Puisant ses inspirations de la culture populaire, de l’histoire du cinéma et du folklore, le photographe franco-américain David Luraschi réalise cette fois-ci une exposition photo qu’il explique être un « casting sauvage privilégiant la nature ». Ainsi, dans une atmosphère lumineuse évoquant la sensation du sable fin, neuf clichés à l’argentique sont exposés, en captant l’ambiance singulière de l’hôtel Negresco à Nice, du port de Saint-Tropez, des célèbres calanques de Marseille ou encore du village provençal de Moustiers-Sainte-Marie. Vous pourrez également prendre le pied marin en acquérant un éventail inédit de marques « made in Sud », mis en avant par la Galerie sur une sélection de produits mode, beauté, gastronomie et maison.

Pour plus d’informations sur l’événement : https://haussmann.galerieslafayette.com/un-air-du-sud-2/

Où ça ? Galeries Lafayette Paris Haussmann, 40 boulevard Haussmann, 75009 Paris.

Quand ? Du 7 juillet au 1er septembre 2020.

Combien ? Entrée libre.

Dimanche 9 août – errer sans but n’est pas foncièrement mauvais, dans le quartier de Sainte-Marthe du Xe arrondissement !

Moins peuplée d’Instagrameurs que la rue Crémieux du XIIe, la rue Sainte-Marthe du Xe n’a pourtant pas à rougir. Dérivant de l’araméen martâ signifiant « maîtresse de maison, hôtesse », cette petite rue aux immeubles colorés porte bien son nom, préservant toute sorte de commerces doux comme des galeries, ateliers d’artistes, cafés et petits restaurants, construits à l’âge ouvrier de Paris. Se prolongeant sur une mignonne petite place éponyme, cette rue calme et dépaysante comblera vos envies de flânerie, lors d’un après-midi d’été lumineux dans la capitale.

Où ça ? Commence au 214, rue Saint-Maur et se termine au 38, rue de Sambre-et-Meuse, 75010 Paris.

Lundi 10 août – évadez-vous, pour avoir « La Tête Dans les Nuages » !

Installé depuis 1992 dans le IIe arrondissement de Paris, « La Tête Dans les Nuages » est un centre de loisirs recevant des jeux d’arcades répondant à tous les goûts. Ainsi, les fadas de technologie s’aventureront dans des expériences de réalité virtuelle ou de cinéma 4D à couper le souffle, tandis que les plus classiques retrouveront les bons vieux Pacman, courses de voitures, et autres parties de bowling. Néanmoins, la plus grande frayeur des fans d’arcades reste unanimement le redoutable taureau mécanique, auquel il faudra vous accrocher pour ne pas tomber… Parviendrez-vous à relever le défi, en restant une minute sur son dos ?

Pour plus d’informations sur le lieu : https://latetedanslesnuages.com.

Où ça ? 5 boulevard des Italiens, 75002 Paris.

Quand ? De 11h à 0h30 du lundi au jeudi, de 11h à 2h le vendredi, de 10h à 2h le samedi et de 10h à 0h30 le dimanche.

     Mardi 11 août – le marché aux fleurs de l’île de la Cité : l’occasion de faire resplendir votre appartement !

Dénommé « marché aux fleurs Reine-Elizabeth II » depuis la venue de la souveraine du Royaume-Uni en 2014, ce lieu situé sur l’île de la Cité fait partie intégrante du paysage parisien dès sa création en 1808. En arpentant ses allées, vous rencontrerez ses treize vendeurs indépendants, dont les hortensias estivaux vous prodigueront une parenthèse florale sensitive. Si l’envie vous vient d’acquérir une plante (ce qui a peu de chance de ne pas se produire), laissez-vous tenter : vous en trouverez pour toutes les bourses, avec certains végétaux accessibles à partir d’1€. Enfin une recette pour prolonger l’été toute l’année !

La page Facebook officielle du marché : https://m.facebook.com/Marché-aux-fleurs-Reine-Elizabeth-II-949460421811956.

Où ça ? 37 place Louis Lépine, 75004 Paris.

Quand ? Du lundi au samedi, de 8h à 19h30 (sauf exception de quelques boutiques fermées le lundi).

          Mercredi 12 août – prenez un thé avec un Victor Hugo dans sa plus simple tenue, au musée Rodin du VIIe arrondissement

Construit par l’architecte Jean Aubert en 1727, l’hôtel particulier Biron abrite depuis 1919 l’un des deux sites du musée dédié à l’œuvre de Rodin. Sculptures, dessins, peintures, photographies anciennes et objets de collection, y sont exposés au nombre de 32000. Par ailleurs, une salle entière est consacrée à la muse et maîtresse de Rodin, Camille Claudel, également sculptrice reconnue. Un conseil : avant de pénétrer dans ce beau bâtiment de style baroque, promenez-vous dans son parc attenant. Cette balade vous permettra d’appréhender l’œuvre de l’artiste en douceur, quelques statues étant disposées en plein air, au milieu d’allées automnales bordées d’une fontaine et de petits bancs. Un milieu adéquat aux photos Instagram et aux pique-niques du midi ! Une statue dévêtue de Victor Hugo vous y tiendra compagnie, amorçant un homoérotisme insoupçonné mais pourtant très apprécié par Rodin dans sa sculpture…

Pour plus d’informations, consulter le site internet du musée : http://www.musee-rodin.fr.

Où ça ? 77 rue de Varenne, 75007 Paris.

Quand ? Du mardi au dimanche, de 10h à 18h30.
Combien ? Gratuit pour les moins de 26 ans.

Jeudi 13 août – pour les étudiants désargentés, une « Boutique sans argent » !

S’inscrivant dans la continuité d’initiatives américaines et allemandes réalisées depuis les années 60, la Boutique sans argent remplit un triple objectif : environnemental, social et citoyen. Depuis 2013, cette association à but non lucratif vous propose de récupérer gratuitement des objets comme de la vaisselle, du petit électroménager et électronique, des jeux, de la décoration ou encore des livres, afin de leur accorder une seconde utilisation. Vous pouvez également y déposer des biens dont vous n’avez plus l’utilité. Les seules conditions : qu’ils soient transportables, propres, et en état de fonctionnement. Fait important à préciser : l’association ne promeut pas le système du troc ; vous aurez ainsi la possibilité d’emporter un objet sans en déposer un autre, et de repartir avec en faisant une donation libre. Mais avant, prenez un café ou un thé avec les gérants de l’endroit, en utilisant les machines à disposition ; vous profiterez ainsi de toutes les facettes de cet espace, à la dimension humaine prononcée.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site officiel de l’association : https://laboutiquesansargent.org.

Où ça ? 2 rue Édouard Robert, 75012 Paris.
Quand ? Ouvert le jeudi de 14 à 20h, et le vendredi et samedi de 14 à 18h.

Vendredi 14 août – remettez de l’ordre dans l’exposition Harpeer’s Bazaar, présentant plus de deux siècles de l’histoire de la mode

Lassés des expositions de peinture ? Rendez-vous à la rétrospective du magazine américain Harpeer’s Bazaar, ayant lieu cet été au musée des Arts Décoratifs. Tout en retraçant l’histoire du « premier magazine de mode » depuis sa création en 1867, cette expo originale vous remettra en perspective les rôles joués par de grandes personnalités comme Carmel Snow, Alexey Brodovitch et Diana Vreeland, ayant contribué à la modernité esthétique de la revue. En plus de déambuler en admirant une soixantaine de tenues élaborées par de grands couturiers tels que Coco Chanel ou Christian Dior, vous apprendrez comment Harpeer’s Bazaar est peu à peu devenu une référence d’exigence dans le monde de la mode. Un événement intéressant pour tous les passionnés de culture au sens large, puisqu’il explicite les liens qu’a pu entretenir la mode avec les arts ou la littérature, en faisant notamment intervenir Colette, Andy Warhol ou encore Salvador Dalí dans les pages du mensuel.
Pour plus d’informations sur l’exposition : https://madparis.fr/francais/musees/musee-des-arts-decoratifs/expositions/expositions-en-cours/harper-s-bazaar-premier-magazine-de-mode/.


Où ça ? Musée des Arts Décoratifs, 107, rue de Rivoli, 75001 Paris, entrée côté jardin du Carrousel.
Quand ? Jusqu’au 4 janvier 2021. Musée ouvert tous les jours (sauf le lundi), de 11h à 18h les mardis, mercredis, vendredis, samedis et dimanches, et de 11h à 20h le jeudi.
Combien ? Gratuit pour les moins de 26 ans (ce qui est très rare au musée des Arts Décoratifs, alors foncez !).

Paul Philipon

Crédits photos : haussmann.galerieslafayette.com, timeout.fr, challenges.fr, france-voyage.com, photos personnelles, laboutiquesansargent.org, arts-in-the-city.com


Paul Philipon

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.