On’

La semaine en Bref du 22 au 27 juin

L’été est désormais bel et bien installé, faisant de l’ombre à votre suivi assidu de l’actualité… La Semaine en Bref est là pour vous concocter un résumé des événements de ces derniers jours. Au programme : phase 3 du déconfinement , les images chocs de L214, l’homosexualité au Gabon et les mesures écologiques du gouvernement pour les vols intérieurs. Bon récap’ !

Phase 3 : culture, sport et rentrée scolaire

Ce lundi 22 juin, a été lancée en France la phase 3 du déconfinement. Qu’est ce qui a donc changé pour nous ? Premièrement les salles obscures ont rouvert leurs portes. Il vous est donc désormais possible de retrouver enfin le goût du grand écran . On’ vous propose d’ailleurs une jolie sélection pour vous guider dans le choix de votre séance. Quant aux musées, certains avaient déjà rouvert leurs portes mais tous n’ont pas encore retrouvé leurs visiteurs. Cette semaine c’était au tour de l’Orangerie, du musée d’Orsay ou encore du Palais de la Découverte. Pour les amateurs du Centre Pompidou et du Louvre, il faut encore prendre votre mal en patience jusqu’au début du mois prochain. A noter que le Ministère de la Culture met à votre disposition une cartographie des sites culturels ouverts qui sera régulièrement mise à jour. Pour les plus sportifs d’entre nous les salles de sport et les piscines vous attendent également. Cette semaine vos petits frères et sœurs ont tous retrouvé le chemin de l’école. En effet, la présence des élèves dans les écoles et les collèges est désormais obligatoire. Enfin, quant à la question des frontières, l’espace Schengen avait levé la majorité de ses barrières dès le 15 juin dernier. Mais depuis le 22 juin l’accès aux départements d’Outre mer est désormais autorisé. Néanmoins tous ne sont pas encore accessibles. L’ensemble de ces mesures reste bien sûr soumis à un protocole sanitaire strict afin de limiter la propagation du virus.

Ce qu’en dit France Info

Le silence des agneaux

L’association de protection animale L214 a publié une vidéo choc cette semaine. L’enquête est intitulée « Roquefort : souffrance d’origine garantie ». Les images ont été tournées en début d’année dans les établissement de la célèbre marque de fromage Roquefort. On y découvre les terribles conditions d’abattage de ces animaux initialement destinés à l’industrie laitière.

La vidéo peut être visionnée ici.

Les agneaux sont boiteux, enfermés, entassés, jetés et égorgés. Jérôme Faramond, qui est à la tête de la confédération générale des producteurs de lait de brebis et des industriels de Roquefort s’est exprimé à ce sujet. « Il faut donner la parole à la filière abattoir. Jusqu’à preuve du contraire, on ne fait pas du roquefort dans les abattoirs. ». Selon lui sa filière n’est donc pas liée à ces conditions d’élevage. A la suite de la diffusion de ces images Didier Guillaume, le ministre de l’Agriculture, a en tout cas donné l’ordre de suspendre la chaîne ovine de l’abattoir de Rodez d’où sont issues les images. Une « inspection complète » de l’établissement a été ordonnée. De son côté l’association L214 porte plainte pour « sévices graves envers des animaux ».

Ce qu’en dit Le Monde

Suspension des vols courts

Faire Paris-Nantes en avion appartiendrait bientôt au passé. Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat aux transports, a annoncé cette semaine la suppression des lignes aériennes intérieures françaises. La mesure concernerait uniquement les trajets qui peuvent s’effectuer en train en moins de 2h30. Ce projet s’inscrit dans le plan de sauvetage de la compagnie Air France.

« Nous allons demander dans le cadre du plan de sauvetage d’Air France des conditions environnementales. Parmi ces conditions, c’est effectivement qu’Air France se retire des lignes, notamment vers Orly, pour lesquelles existe une alternative ferroviaire à moins de deux heures et demie » Jean-Baptiste Djebbari

Afin qu’Air France ne soit pas impacté par cette mesure, toutes les compagnies devraient s’y conformer. Un arrêté qui concerne par conséquent les compagnies européennes. C’est pourquoi, la Commission européenne a affirmé au lendemain de cette annonce être en contact avec les autorités françaises. La mesure semble s’inscrire le pacte vert européen qui exige une réduction des émissions du domaine des transports.

Ce qu’en dit L’Obs

Début de dépénalisation de l’homosexualité au Gabon

Escale en Afrique subsaharienne où l’Assemblée gabonaise a adopté une loi de dépénalisation de l’homosexualité. Dans le pays, les rapports homosexuels pouvaient être punis d’une peine de prison de 6 mois et d’une amende s’élevant à près de 7600 euros depuis juillet 2019. Il ne s’agit cependant que d’une première étape. Le texte doit en effet encore être adopté au Sénat. Or, cette loi divise et est prometteuse de longs débats. Premièrement le scrutin des députés est loin d’avoir fait l’unanimité. Quarante huit députés se sont affirmés favorables à ce texte face à vingt-quatre voix d’opposition tandis que vingt-cinq ont préféré s’abstenir. La division est ancrée dans le pays et au sein même du parti présidentiel PDG (Parti Démocratique Gabonais). De plus en Afrique subsaharienne, l’homosexualité est majoritairement sanctionnée allant parfois jusqu’à la peine de mort. Si le projet de loi n’est pas adopté par le Sénat, les deux chambres du Parlement auront la responsabilité d’harmoniser le texte avant le vote final.

Ce qu’en dit Jeune Afrique

Océane Caillat

L’équipe de la Semaine en bref marque une pause estivale et vous donne rendez-vous à la rentrée !

Océane Caillat

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.