/* Chargement de la feuille du style du theme parent */ add_action( 'wp_enqueue_scripts', 'wpchild_enqueue_styles' ); function wpchild_enqueue_styles(){ //wp_enqueue_style( 'aniki-default-style', get_template_directory_uri() . '/style.css' ); wp_enqueue_style( 'bootstrap', get_template_directory_uri() . '-aniki/assets/css/bootstrap-grid.min.css' ); } /* Bloquer accès aux non-admins */ function wpc_block_dashboard() { $file = basename($_SERVER['PHP_SELF']); if (is_user_logged_in() && is_admin() && !current_user_can('publish_posts') && $file != 'admin-ajax.php') { wp_redirect( home_url() ); exit(); } } add_action('init', 'wpc_block_dashboard'); add_action('wp_logout','auto_redirect_after_logout'); function auto_redirect_after_logout(){ wp_redirect( home_url() ); exit(); } function wpse_setup_theme() { add_theme_support( 'post-thumbnails' ); add_image_size( 'a-demain', 298, 421, true ); add_image_size( 'partenaire', 300, 300, true ); } add_action( 'after_setup_theme', 'wpse_setup_theme' ); function prefix_category_title( $title ) { if ( is_category() ) { $title = single_cat_title( '', false ); } return $title; } add_filter( 'get_the_archive_title', 'prefix_category_title' ); // Create Shortcode a-demain // Shortcode: [a-demain] function create_ademain_shortcode($atts) { $atts = shortcode_atts( array( 'type' => 'a-demain', ), $atts, 'a-demain' ); ob_start(); get_template_part('template-parts/a-demain'); return ob_get_clean(); } add_shortcode( 'a-demain', 'create_ademain_shortcode' ); // Create Shortcode postshome // Shortcode: [postshome] function create_postshome_shortcode($atts) { $atts = shortcode_atts( array( ), $atts, 'postshome' ); ob_start(); get_template_part('template-parts/postshome'); return ob_get_clean(); } add_shortcode( 'postshome', 'create_postshome_shortcode' ); // Create Shortcode partenaires // Shortcode: [partenaires] function create_partenaires_shortcode($atts) { $atts = shortcode_atts( array( ), $atts, 'partenaires' ); ob_start(); get_template_part('template-parts/partenaires'); return ob_get_clean(); } add_shortcode( 'partenaires', 'create_partenaires_shortcode' ); include_once ( get_template_directory() . '-aniki/core/custom-post-type.php' ); L'Algérie à travers "Les Terrasses" de Merzak Allouache - On’
On’

L’Algérie à travers « Les Terrasses » de Merzak Allouache

Où en est le cinéma algérien ? Et le cinéma sur l’Algérie ? Quels mouvements complexes habitent ce pays et ses différentes générations ? Voilà ce que nous propose de sentir, du bout du doigt,  Paul Philipon, en nous invitant aux Terrasses de Merzak Allouache.

S’inscrivant dans sa lignée de films réalisés sur l’Algérie depuis Harragas en 2009, Les Terrasses prouve qu’Alger, la ville natale de Merzak Allouache, reste pour lui une source d’inspiration inépuisable. « Malade de ses contradictions » (dixit le réalisateur), l’apparente insouciance de la ville cache le fait que la population algérienne vit toujours dans un climat instable. Une cicatrisation longue, après les nombreux conflits rencontrés au XXème siècle qui ont profondément affaibli le pays.

Le poids de l’Histoire

L’impact de cette violence est visible dès les premières scènes, où deux hommes plongent la tête d’un autre dans une bassine car il refuse de signer un papier. Peu à peu, les problématiques de chaque personnage s’installent. Un vieillard traumatisé par les années de guerre, une femme violée durant la décennie noire des années 1990, des réunions masculines appelant au Djihad… : l’expérience de chaque personnage découle des bavures du passé. Un semblant d’innocence est amené par Layla, petite fille interprétée par Myriam Ait el Hadj ; s’amusant à essayer le maquillage et les talons de sa mère, elle évoque une maturité acquise trop tôt par des enfants algériens empreints d’une lourde histoire nationale. N’ayant pas connu les méfaits de la colonisation ou les affres de la guerre d’indépendance, la jeunesse algérienne tente de s’émanciper de souvenirs écrasants. Ainsi, un petit groupe de quatre musiciens reflète l’espoir d’Allouache d’une renaissance de la vie culturelle de l’Algérie, où la censure joue un rôle important en ne projetant certaines productions que dans de grands festivals spécialisés.

Vers la richesse du cinéma algérien

Organisée autour des cinq prières de l’islam, la journée est rythmée par la visite de cinq quartiers d’Alger. Les terrasses ont également une dimension importante dans la structure du film. Ainsi, les cinq terrasses accueillent cinq vécus divers, permettant de morceler la ville d’Alger en dimensions aux enjeux différents. A chaque changement de terrasse, une nouvelle ambiance se fait ressentir : intercalés entre une scène de meurtre et une répétition de jeunes musiciens, des intermèdes musicaux servent de transition. Une composition complexe entre les différentes atmosphères est réalisée par l’entremêlement des situations, montrant qu’elles sont toutes liées en un point : l’histoire de l’Algérie. Les fameuses « contradictions algériennes » relevées par Allouache sont exposées par un contraste entre les scènes compliquées des terrasses et les belles vues de cinq quartiers typiques d’Alger, Bab-el-Oued, La Casbah, Notre- Dame d’Afrique, Telemly et Belcourt. Répondant à un aspect pratique du tournage, Allouache n’ayant pas l’autorisation de filmer dans les rues, le dispositif de la terrasse permet également de créer un contraste avec la baie d’Alger, « une des plus belles baies du monde » selon le réalisateur lui-même. Avec ces paysages, le ton est donné : malgré son passé sulfureux, l’Algérie peut très bien révéler sa beauté.

Si Merzak Allouache choisit de traiter Les Terrasses sur un ton sérieux, ce n’est pas simplement parce que le sujet semble s’y prêter. En effet, derrière cela, il y a surtout le désir de revendication d’un réalisateur sur le cinéma de son pays, qui face aux attentes du public à voir une comédie, préfère montrer la réalité sans fard de la société.

Paul Philipon

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .