On’

9 courts-métrages d’animation à découvrir (Promo ASA 2019)

L’Atelier de Sèvres (ASA) est une école de cinéma ouverte sur la création contemporaine. Cette année, elle met à disposition une sélection de courts-métrages réalisés par la promotion 2019 de la section Animation. Une occasion en or de découvrir les premiers travaux des futurs talents du genre ! Voici une petite présentation de ces neuf films français récompensés par un jury de professionnels du domaine, proposée par Cynthia Zantout et Thomas Brajon. (Lien de visionnage en fin d’article)

STAR BURGLAR – Claire Launay (COUP DE CŒUR de Thomas) 

Ce court-métrage nous emmène dans un univers futuriste avec une animation qui rappelle le Japon. On sent clairement l’inspiration des séries d’animation des années 1980 telles que Cobra ou Capitaine Flamme avec la musique jazzy et les arrière-plans très travaillés. En seulement quelques secondes, on est emportés dans cette histoire de cambrioleur du futur, soulignant le talent de l’équipe technique derrière ce magnifique film. Pourquoi un coup de cœur ? Le détail de l’animation touche vraiment, on se croirait dans une séquence d’action d’un animé nippon de qualité.

MODERN MAN – Victoria Grenier (COUP DE CŒUR de Cynthia) 

L’histoire d’un pépé macho et sa femme à cran. Fatiguée de repasser les habits de son mari qui regarde des clips dénigrant la gente féminine, elle décide de changer la situation de manière surprenante… C’est moderne, féminin, sensuel, drôle et très rafraîchissant. Concernant la réalisation, les dessins sont très détaillés, la musique et les bruitages sont géniaux. Les couleurs électriques de la télé, ainsi que les lumières, sont sublimes. L’ambiance déjantée et dansante m’a rappelé le dessin-animé « Hercule » sorti en 1997. Je vous le recommande, car le clip est dynamique, bien réalisé et la fin est très chouette. Je ne vous en dis pas plus… Mémé power !

LA FIÈVRE AU SOLEIL – Marie Deboissy

Ce film de moins de cinq minutes nous montre une rencontre entre un jeune homme et une femme plus âgée dans un camping. Il prend place dans un cadre plus réaliste, ce qui ne l’empêche pas de nous offrir des images qu’on dirait tout droit sorties de peintures. L’attirance entre les deux tourtereaux est filmée de façon plus mature, plus dure. Le court-métrage est empreint d’une certaine tristesse, tout en étant un beau portrait d’une jeunesse actuelle.

BAR KEEPER – David Stora

C’est la vie d’un petit barman hilarant dénommé Victoric, heureux propriétaire du Vic’s : un bar éco-responsable au bord d’une autoroute paumée du Nouveau-Mexique. Vic sert des bières abjectes avec la voix de Gaël Mectoob (compère de Baptiste Lorber sur la chaîne YouTube « Bapt et Gaël« ). Les blagues et les gros mots fusent entre les clients. J’ai accroché dès les premières secondes tant les bruitages sont drôles, même les dessins qui ne sont pas forcément beaux et peu de détaillés le sont aussi ! A conseiller, car l’histoire est bien écrite et complètement barrée. Les voix m’ont rappelé les « Ratz“ avec Eric et Ramzy… un bon retour en enfance !

L’HOMME FOUDROYÉ – Valentine Vendroux

« Wtf ? » est l’expression privilégiée en regardant ce court-métrage. Son synopsis en dit long : « Papillon est un homme qui s’épanouit à travers un métier peu commun : il est un homme-table. » Rien que ça ! On reste dubitatif les premières secondes, puis le scénario progresse en crescendo jusqu’à cette fin poétique. Côté réal, je souligne cette belle colorimétrie avec des décors unis. Les dessins sont atypiques avec des personnages presque géométriques, ce qui donne un côté assez minimaliste. Le sound design est très intéressant. Je vous dirais de le regarder pour la curiosité, le côté décalé… issu d’un autre monde. L’histoire est drôle et très touchante.

APRÈS LA NUIT – Nathalie Schnebelen

Nathalie Schnebelen nous présente ici un joli court-métrage sur le thème du vide, de l’absence. L’animation épurée nous raconte l’histoire d’un homme trouvant un bout de tissu rouge dans son linge. Il va alors s’imaginer des choses et en combler d’autres… Un film très intello qui fonctionne grâce au superbe travail d’animation réalisé (en particulier celui des objets translucides). On regrettera cependant peut-être une histoire qui disparaît un peu derrière le symbolisme des images.

UNE DERNIÈRE CIGARETTE – Sébastien Kirszenblat

Il s’agit simplement la balade d’une femme qui fume une dernière cigarette. Analogue à « La fièvre au soleil » présenté précédemment, le style de dessin est définitivement moderne. Les personnages et les décors sont élégants et sobres, voire minimalistes. Les ombres, les couleurs et les flous sont très beaux. L’enchaînement des images est fluide, les bruitages sont simples mais efficaces. J’ai aussi beaucoup aimé les travellings. Bon vous l’aurez compris, le rendu est très propre. Je vous le conseille pour l’esthétique bien plus que pour l’histoire.

DORMANCE – Lisa Gross-Bourgeois

Dormance a sans hésiter l’histoire la plus compliquée et la plus simple à la fois… je m’explique. On suit l’entraînement bouleversant d’un danseur victime d’arborisation. L’homme est hanté et obsédé par son succès passé et sa frustration grandit lorsque son corps ne le suit plus. On le voit se libérer progressivement de l’emprise de son enveloppe corporelle qui vieillit, en affrontant son reflet. Les couleurs et les jeux d’ombres sont magnifiques. Les bruits de craquement donnent vraiment une atmosphère angoissante et mystérieuse… L’auteur laisse libre cours aux interprétations, ce qui rend l’œuvre très intéressante à analyser !

ADADA – Clara Franciosi

Une petite fille s’amuse à créer des histoires avec son jouet, un cheval en bois qui prend vie au gré des aventures que lui fait vivre l’enfant. On découvre cette fois-ci tout le monde de l’imaginaire enfantin, très bien mis en scène par la réalisatrice.

Bon visionnage !

Cynthia Zantout et Thomas Brajon 

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.