On’

Carte postale : cap sur l’Espagne (partie 1/4)

Marisol nous offre des cartes postales de son voyage en Espagne. Voici la première. Attention départ imminent !

15 avril 2020: petite présentation des  Asturies, d’Oviedo et de Pola de Lena

El paraíso natural Asturiano 

Sur la côte nord de l’Espagne, encadrée par la Galice et la Cantabrie, la principauté des Asturies recèle de richesses insoupçonnées. Sur son territoire, la petite communauté autonome réunit une nature spectaculaire, entre mer et montagnes, des villages de pêcheurs où il fait bon vivre, des sites préhistoriques, et un patrimoine remarquable, sans oublier une gastronomie originale!

Sur les rivages asturiens, la montagne semble se jeter dans la mer. C’est particulièrement vrai à l’est, où la cordillère cantabrique domine la côte, offrant des panoramas extraordinaires.

Le long de ce littoral préservé, qui s’étire sur 345 km, s’égrènent des falaises sauvages, et plus de 200 plages, très variées. Celles de llanes, au nombre de 38, alternent entre petites criques abritées et longs rubans de sables ou de galets. Avec des rochers déchiquetés plantés dans l’Atlantique, la côte a souvent des airs de Bretagne.

Afficher l’image source

Les Asturies est une communauté autonome uniprovinciale d’Espagne. Elle a obtenu le statut de principauté lorsque  l’héritier de la couronne a obtenu le titre de Prince des Asturies (avec la constitution de 1978). L’actuelle Princesse des Asturies est Leonor, la fille de Felipe VI et de Letizia.

Il y a environ 1 million d’habitants en Asturies. Tous parlent l’espagnol, et une partie l’asturien (comme ma coloc), même si ça n’est pas une langue officielle. L’asturien standardisé est appelé le “bable”, mais les asturiens eux-même n’aiment pas cette appellation car ils considèrent que ça n’est qu’un vague ersatz de l’asturien véritable, qui varie selon les zones géographiques et culturelles à l’intérieur des Asturies. Par exemple, ma coloc vient de l’Oriente (les montagnes), et parle couramment l’asturien quand elle est chez elle (à Oviedo non, car sinon elle serait “automatiquement démasquée comme venant des montagnes avec son accent grossier…” c’est ce qu’elle-même me dit!).

Par contre, Marisol et Humberto n’emploient “que” quelques mots d’Asturien, étant de l’Occidente. Leurs petits-enfants ne le parlent pas (ou à peine).

De façon générale, on remarque qu’aux cours de ces dernières années, l’asturien est de plus en plus revendiqué comme spécificité régionale. Mais comme il en existe plusieurs formes diverses et variées, il est difficile d’en faire un uniformisé qui pourrait être officiel, car sinon il perdrait en richesse. Ou alors on revient au bable, que les asturiens n’aiment pas. Donc c’est une boucle sans fin!

Au niveau du climat, c’est très humide toute l’année, avec des hivers très doux et des étés moins chauds que dans le reste de l’Espagne, bref un climat océanique. Dans les montagnes, il y a quelques stations de ski, mais depuis plusieurs années, la neige se fait rare, ou pas assez importante. D’ailleurs, cette année, le séjour au ski de mes élèves a été annulé, faute de neige!

Photo de Gijón, prise peu de temps après mon arrivée. (playa San Lorenzo)

Les principales populations asturiennes se concentrent dans la zone centrale de la principauté, depuis la côte à l’intérieur en suivant les vallées rocheuses. La ville la plus peuplée est Gijón, avec 272 365 habitants, suivie de la capitale de la communauté autonome, Oviedo, avec 212 174 habitants et dAvilés, qui compte 79 514 habitants.

Photo d’Oviedo, prise la veille du confinement et de l’estado de alarma. (centre historique).
Photo d’Avilés, l’une des ses nombreuses galeries. Si vous remarquez, le sol est différent à gauche et à droite. A gauche, c’était réservé au bétail, en cas de pluie les sabots ne glissaient pas. Et à droite, c’était réservé aux humains

Petite présentation d’Oviedo( les détails dans un prochain numéro!)

En général, les Asturiens préfèrent Gijon, car c’est au bord de la mer, plus moderne, avec des rues grandes et larges. Au contraire, Oviedo n’est ni à la mer, ni vraiment à la montagne, il y a souvent du brouillard, il fait à la fois froid et chaud/moite MAIS elle possède un centre historique au charme dévastateur, elle est très agréable en été, car on n’y souffre pas de la canicule,  c’est une ville idéale pour découvrir les merveilles de l’art pré-roman. Anecdote intéressante: d’aventureux habitants d’Oviedo ont baptisé du même nom trois villes américaines au Paraguay, en République dominicaine et aux USA. Sa devise est « La muy noble, muy leal, benemérita, invicta, heroica y buena ciudad de Oviedo » (que l’on peut traduire par « La très noble, très loyale, méritante, invaincue, héroïque et bonne ville d’Oviedo »). 

El alcalde de Oviedo «aparca» la retirada de los títulos 'invicta ...
Vue d’Oviedo, depuis le Naranco (octobre 2019)

La ville se situe entre 80 et 708 mètres d’altitude. La légende raconte que le roi Fruela Ier des Asturies, lors d’une partie de chasse avec ses amis, alors qu’ils étaient arrêtés pour casser la croûte et rassasier leur faim qui leur nouait les entraille, ils remarquèrent que le lieu où ils étaient en train se remplir la panse était charmant, que dis-je idyllique. Il s’agissait approximativement de l’emplacement actuel d’Oviedo (surprenant, n’est-ce pas ?). Au cours de la conversation, la question « Dans quel lieu vas-tu construire la ville qui sera la cour ? » fut posée au roi, ce à quoi il répondit en latin : Ubi edo qui signifie « (Là) où je mange ». Je te présenterai particulièrement quelques lieux et monuments plus tard!

Visite de la familia real, lors de la traditionnelle cérémonie du prix princesse des asturies (en fait, 1 prix dans 8 catégories). Ici, nous voyons le roi Felipe VI, anciennement le prince des asturies. Depuis qu’il est roi, c’est sa fille Leonor qui porte ce titre. Octobre 2019 

Présentation de Pola de Lena

IL s’agit de la petite ville où je me rendais tous les matins (enfin tous les lundis, mardis, jeudi et vendredi). Elle n’est absolument pas touristique,  et pour être honnête plutôt moche, car industrielle. 

Sa population est de 8682 habitants. Elle se situe à une altitude moyenne de 322 m.

Pola a été fondée en 1266 par Alphonse X le sage, comme l’une de ses villes privilégiées, car elle se situe sur la route entre Oviedo, capitale des Asturies, et Leon, capitale de la Castilla y Leon. La population a commencé à augmenter au XIXe siècle, avec l’exploitation de la houille, prenant encore plus d’ampleur au début du XX siècle. Maintenant, les mines ferment, même s’il en reste encore une qui fonctionne. J’ai oublié de préciser auparavant que les Asturies est une des principales régions minières de l’Espagne, particulièrement là où je travaille. Dans la famille de ma coloc, tous les hommes de son côté maternel ont travaillé/ travaillent encore à la mine. Avant, pour prévenir le grisou, ils descendaient avec des pigeons, et si ceux-ci s’arrêtaient de roucouler, c’est qu’il y avait un danger. Maintenant ya des détecteurs sophistiqués et les accidents sont rares. Leur santé se dégrade vite(problèmes pulmonaires), ils partent donc en retraite vers 45 ans, mais avec un petit pactole, car c’est en revanche bien payé.

Previsión del Tiempo para Pola de Lena

Marisol Roullier

Céline Lecat

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.