On’

La Semaine en bref du 02/05 au 08/05

Cette dernière semaine de confinement a eu son lot d’actualités. Dans votre SEB il y a Kim Jong Un toujours en vie, les cérémonies confinées du 8 mai, une nouvelle polémique sur les masques et bien sur l’opération déconfinement. On’ en profite pour vous rappeler que déconfinement ne rime pas avec grosse soirée. Personne ne veut passer tout l’été confiné à regarder Petits secrets entre voisins, alors il ne tient qu’à nous d’être responsable et de continuer à respecter les gestes barrières. 

Le « Guide Suprême » est en vie

Depuis de nombreuses semaines les spéculations allaient bon train quant à la mort du dirigeant nord coréen qui n’apparaissait plus en public. Rassurez vous, ou pas, il est apparu tout sourire, vendredi 1er mai pour l’inauguration d’une usine au Nord de Pyongyang. En pleine crise sanitaire mondiale, ni lui ni son entourage ne portait de masque. La Corée du Nord n’a officiellement recensé aucun cas de coronavirus, ce qui semble peu probable vu les frontières que le pays partage avec la Chine et la Corée du Sud, tous deux fortement touchés. La mort du leader ne serait pas souhaitable pour le régime car elle poserait de nombreux problèmes, notamment concernant sa succession, que met en lumière Le Point. Il a deux enfants mais ils sont encore trop jeunes pour régner. Malgré une société très patriarcale il se pourrait que sa sœur, Yo Jong, lui succède. 

Ce qu’en dit Le Point

Opération déconfinement

Jeudi le Premier Ministre a présenté un plan de déconfinement. A partir du 11 mai la France sera donc divisée en deux. Le Grand-Est, la Bourgogne–Franche-Comté, l’Île-de-France, et Mayotte constituent les régions, rouges, les plus à risques. Les collèges, parcs et jardins resteront fermés contrairement au reste de la France en vert. L’accès aux plages est en principe interdit, mais des exceptions pourront être faites par les préfets si la distanciation sociale est garantie. Les rassemblements de moins de dix personnes redeviennent possibles, de même que les déplacements sans attestation dans un rayon de 100 kilomètres, ceux-ci restant toutefois déconseillés et l’exécutif prônant autant que possible le maintien du télétravail. La présentation d’un formulaire restera nécessaire pour tout trajet au-delà de ce cercle. L’accès aux plages, interdit en règle générale, pourra être autorisé ponctuellement par les préfets si la distanciation physique y est garantie

Ce qu’en pense Libération

Bas les masques

Le masque est au cœur des polémiques depuis le début de cette année. Alors qu’au début de la crise les autorités remettaient en cause son utilité, il sera désormais obligatoire d’en porter dans les transports en commun à partir du 11 mai. Force est de constater que l’opinion du gouvernement a évolué en fonction de l’amélioration des stocks. Le Monde a d’ailleurs fait une rétrospective de l’évolution du discours des autorités concernant le port du masque depuis le début de la crise. Cette semaine une nouvelle polémique a vu le jour. Depuis lundi les enseignes de grandes distributions vendent de nombreux masques à leurs clients. Cette profusion soudaine de masques a fait l’objet de vives critiques, notamment de la part du monde médical, qui lutte contre le Covid-19 malgré une absence de moyens et d’équipements. La grande distribution et le Premier Ministre ont cependant démenti l’existence de stocks cachés. 

Ce qu’en dit Le Parisien

Des cérémonies du 8 mai confinées

Crise sanitaire oblige, les célébrations du 75ème anniversaire des Alliés sur l’Allemagne nazie, se font en comité restreint. A Paris les Champs-Elysées étaient vides. Tout en respectant les mesures barrières, le président était entouré, entre autre, d’Anne Hidalgo, de François Hollande et Nicolas Sarkozy. Les armées étaient représentées par leur plus hauts responsables. En Angleterre la Reine Elizabeth II s’est exprimée à la télévision et a enjoint les britanniques à « ne jamais perdre espoir ». Aux Etats Unis le ministère de la Défense organise un «Jour de la Victoire en Europe» virtuel, avec une émission en direct diffusée sur son site et les réseaux sociaux. En Allemagne une grande cérémonie officielle devait être organisée, la deuxième depuis la fin de la guerre. A la place le chef d’Etat et la chancelière ont déposé une gerbe de fleurs à la mémoire des victimes de la guerre et de l’Holocauste. En Russie, le grand défilé militaire auquel était convié de nombreux dirigeant étrangers a lui aussi été annulé. Vladimir Poutine a déposé des roses sur la tombe du soldat inconnu, avant de prononcer un discours à la mémoire des vétérans. 

Ce qu’en dit Le Point

Cassandre Bourdon

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.