On’

L’Atalanta Bergame, du rêve à la réalité

La Série A, le nom donné au championnat italien, a perdu de son succès depuis les années 90, notamment avec la chute des deux grands clubs milanais : l’AC Milan et l’Inter. Cependant, en Italie, un modeste club aux revenus moyens, fait beaucoup parlé depuis plusieurs saisons, de part ses résultats sur la scène nationale et internationale. Il s’agit de l’Atalanta Bergame, le club de la ville de Bergame dans la région de Lombardie.

Un beau parcours pour une première 

Cette saison, l’Atalanta Bergame est le club surprise du football européen, troisième du championnat l’année dernière et qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des Champions. Pour sa première participation dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, les Italiens ont déjoué tous les pronostics. 

Placé dans le groupe C en compagnie de Manchester City, du Shakhtar Donestk et du Dinamo Zagreb, l’Atalanta a réussi à se qualifier pour les huitièmes de finale. Un exploit remarquable, car le club était bon dernier de son groupe et ne comptait qu’un seul point avant le début de la quatrième journée. Grâce un match nul face à Manchester City (1-1), et deux victoires consécutives contre le Dinamo Zagreb (2-0) et le Shakhtar Donestk (0-3), les Italiens ont validé leur place parmi les seizes meilleures équipes européennes cette année. 

Dans l’histoire de la compétition, aucun club n’avait réussi une telle performance. Considéré comme le petit poucet de la compétition, l’Atalanta hérite de Valence lors du tirage au sort des huitièmes de finale. Face aux Espagnols, ils ne sont pas favoris, mais là encore, ils créent l’exploit de battre une équipe beaucoup plus expérimentée. Au match aller, les joueurs de Bergame s’imposent à domicile, à San Siro, leur nouveau stade (4-1). 

Cette saison, ils jouent leurs rencontres de Champions League à San Siro, l’actuel stade de l’Inter et de l’AC Milan. Alors qu’ils ont fait le plus dur pour la qualifications, les Italiens enchaînent en s’imposant à Valence (4-3), profitant de la situation difficile liée au Covid-19 et le huis clos imposé au Stade de la Mestalla. Grâce à un quintuplé du Slovène, Josip Iličić, Bergame se qualifie pour les quarts de finale de la C1, pour sa première participation. En attendant leur adversaire pour les quarts de finale, les Italiens savourent leur qualification. Eux qui pourraient reprendre la Ligue des Champions en août. 

Le fruit de leur travail 

Néanmoins, ce succès n’est pas anodin, il est le fruit d’un dur travail pour ce club centenaire créer en 1907. Fondé par les frères Gino, le club est nommé dans ses débuts l’Atalante en référence à une héroïne de la mythologie grecque. Si le club se structure et possède son propre stade à partir de 1918, il lui faudra attendre 21 ans pour le voir disputer son premier match officiel contre Mestre, alors en deuxième division italienne. Neuf ans plus tard, le club accède à l’élite du football italien, la Série A, avant de remporter vingts-six ans plus tard son premier trophée, la Coupe d’Italie. 

Alors que le club alterne les montées et les relégations entre la Série A et la Série B, le club réussi à atteindre les demi-finales de la Coupe des Coupes en 1988 et n’y retournera plus, jusqu’à cette saison 2018-2019. Contrairement aux autres clubs qui dépensent sans compter sur le marché des transferts avec des millions dépensés, celui-ci mise sur un recrutement malin et peu onéreux et sur son centre de formation. Son effectif est un mélange de son centre de formation et de joueurs d’expérience comme le Colombien Luis Muriel, le buteur slovène Josip Ilicic, auteur de vingts buts en quarante matchs et le capitaine Alejandro Gomez. Seuls le gardien Francesco Rossi, Amad Traoré et Musa Barrow sont les joueurs formés par l’Atalanta dans cet effectif. Cette équipe est dirigée par un entraîneur reconnu, Gian Piero Gasperini, ancien coach de l’Inter, adepte d’un jeu très offensif. En net progrès, l’équipe n’a fini de nous surprendre et pourrait bien continuer de faire parler d’elle dans les saisons à venir. 

“Passionné de football, voir de nouvelles équipes inconnues du grand public briller dans les grandes compétitions internationales est très positif. Cela change de voir les même équipes chaque année comme le PSG, le Real Madrid ou le FC Barcelone”.

Mathieu Péan

Mathieu Pean

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.