On’

Chronique sexualité n°3 : coming-out : étape essentielle ?

Le « coming-out » est une étape quasi-indispensable dans la vie d’une personne non hétéro cisgenre. Mais pourquoi ? pourquoi est-ce un moment si important ? pourquoi est-ce essentiel ? pourquoi les gens veulent toujours savoir cette histoire, cette petite anecdote ?

Number 1 : le coming out n’est pas « unique et indivisible »

Et bein, je n’ai pas la réponse ! mais laissez-moi vous donner mon point de vue sur le sujet. A mon sens, il n’y a déjà pas un coming-out. Ce n’est pas une étape de la vie comme fêter ses 18 ans ou avoir son bac. Le coming-out se fait tout le temps. Sans arrêt. A chaque nouvelle rencontre. A chaque nouvelle relation. C’est quelque chose de permanent parce que notre monde est encore trop hétérocentré. Tout le monde part du principe que vous êtes hétéro. C’est l’inverse qui surprend, c’est ce qui n’est pas dans cette norme.

Number 2 : la fameuse « petite histoire »

Les gens vous demandent toujours la petite histoire : celle de « Comment tu t’es rendu compte que t’étais pas hétéro ? ». Certains ont des histoires fascinantes à raconter. Des coups de foudre magiques. Des rencontres qui ont révélé quelque chose en eux. Moi, je n’ai rien de tout ça. Et, je ne suis pas la seule. En effet, d’autres ont l’impression que ça a toujours été en eux mais qu’ils ne s’étaient simplement jamais posé la question. A cause de ce monde hétéronormé.

Number 3 : mon avis, mon expérience

Concernant le « coming-out » en lui-même, je refuse de le faire. De faire ce grand cérémonial. Ce serait accepter que l’on doive se déclarer parce qu’on n’est pas dans la majorité. C’est comme si on devait aller déclarer sa religion à tout le monde. L’orientation sexuelle ou l’identité sexuelle, finalement, c’est comme la religion, c’est quelque chose de très personnel, qui ne dépend que de nous et pour laquelle on ne doit pas être jugé.

Néanmoins, je respecte énormément les personnes qui le font ou qui en ressentent le besoin. (Certains d’entre vous trouverons peut-être, d’ailleurs, ma position un peu surprenante puisque j’ai carrément entamé un coming-out public avec mon article sur la bisexualité, et c’est peut-être ce que je suis en train de faire ici aussi)

Alors, le plus important c’est de ne forcer personne, que vous croyez que cela est important ou non, n’oubliez jamais que ce n’est que le choix de la personne concerné et de personne d’autre. Il ne faut jamais demander à quelqu’un de se cacher, ni de « sortir du placard » puisque c’est la signification littérale du mot. Chacun est libre de faire ce qu’il veut de son jardin secret et de son « placard ».

crédits photo : ted.com

Céline Lecat

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please check your username/hashtag.