On’

Le streaming, un média d’avenir ?

Alors que Webedia a lancé ce lundi 3 février 2020 une WebTV à mi-chemin entre la télévision et le streaming intitulée « LeLive », il est pertinent de dresser une brève histoire du streaming. Et de se questionner sur sa puissance comme média de demain, mais avant tout comme média d’aujourd’hui. Analyse.

Un média est un« procédé permettant la distribution, la diffusion ou la communication d’œuvres, de documents, ou de messages sonores ou audiovisuels ». C’est une large définition attribuée par le dictionnaire Larousse à ce concept, inhérent à l’histoire des sociétés. En réalité, elle n’est jamais la même selon son temps. Concept aux compréhensions multiples, les médias sont donc destinés à évoluer. Il suffit de regarder le siècle précédent pour voir l’exemple de la presse écrite. Au sommet à l’entame du 20esiècle, elle a progressivement été remplacée dans les us et coutumes par la radio, puis par la télévision et enfin internet. Internet justement, est un média relativement jeune à l’échelle de l’humanité. On ne cesse d’ailleurs de lui découvrir de nouveaux usages chaque jour. C’est un usage en particulier dont nous parlerons ici : le streaming.

Un milieu récent

Souvent méconnu, le streaming peut vous faire penser à ces sites obscurs que vous visitiez (ou visitez?) pour voir films et séries. Pourtant, le streaming ne se limite pas à ça. Pour que nous partions sur de mêmes bases, le streaming est une « technique de diffusion et de lecture en ligne et en continu de données multimédias, permettant la diffusion en direct ». Les premiers streamers donc, émergent aux prémices des années 2010. Ce qui va relativement bien marcher au départ, c’est le streaming de jeux vidéo. Sur des plateformes comme Leveldown, Hitbox ou Dailymotion d’abord.

Des centaines de personnes venaient regarder des retransmissions de parties commentées. Les débuts du streaming étaient innocents, désintéressés. Ce n’était que des amateurs qui, via le streaming, avaient trouvé le moyen de partager leur passion à un public tout aussi passionné. Le milieu s’est cependant rapidement professionnalisé, avec des « WebTV » comme Eclypsia ou Millénium qui avaient des streamers à temps plein.   

Un milieu chamboulé

Si la genèse du streaming peut paraître idyllique, sa situation a évolué de façon considérable. De tous les sites et boites que j’ai cités plus haut, Dailymotion est le seul encore réellement actif. Entre l’âge d’or de tous ces sites et aujourd’hui, de nombreux acteurs ont rejoint la course, le principal d’entre eux étant Twitch. Racheté par Amazon en 2014 pour 970 millions de dollars, le site exerce une situation de quasi monopole. Il cumule presque 9,4 milliards d’heures visionnées en 2019, contre 2,7 milliards pour YouTube, son principal concurrent.

 Il est également intéressant de voir que le contenu apprécié a beaucoup évolué. La catégorie « Discussion »  étant toujours parmi les plus regardées à côte des grands noms du jeu vidéo.

Twitch est aussi devenu l’endroit où peuvent être diffusées des émissions ambitieuses qui n’ont rien à envier au production télévisuelles, comme Popcorn, un talk show parlant d’actualité et d’internet.

 Autre atout dont dispose Twitch : l’E-sport. Les compétitions de jeux vidéo attirent les foules, et  l’intérêt des publicitaires. Avec parfois des chiffres ayant de quoi faire se remettre en question les détracteurs de cette discipline. Un pic à 44 millions de spectateurs toutes plateformes confondues pour la finale des championnats du monde de League Of Legends de 2019. Avoir les droits de diffusion des compétitions officielles devient un objectif à part entière. 

Un milieu qui intéresse

Si le nom de Ninja ne vous dit rien, sachez qu’il a été jugé par le magazine TIME comme l’une des 100 personnes les plus influentes du monde en 2019. Il a réussi l’exploit à maintes reprises  d’avoir sur ses réseaux sociaux plus « d’interactions » (à comprendre de personnes touchées par ses publications) que n’importe qui d’autre. Son « transfert » de Twitch vers Mixer en 2019 a été un réel tremblement de terre dans le  milieu du streaming. Propriété de Microsoft, le site a toujours peiné à se démarquer.

Par ce contrat d’exclusivité au montant secret mais très certainement mirobolant, Mixer s’assure l’arrivée d’un nouveau public. D’autant plus que d’autres après Ninja se font fait racheter leur contrat par Mixer. A travers, ces plateformes de streaming, c’est en réalité les géants du numérique Amazon, Microsoft, Google, et Facebook qui se livrent une bataille interposée, luttant chaque jour pour devenir le média qui sera sur toutes les lèvres dans 10 ans.

   Bruno ESTEBAN GARAY

Crédit photo : Blog de twitch // StreamElements

Bruno Esteban Garay

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.