On’

Sorties Ciné du 12/02

Il vente, il pleut, le temps est décidément idéal pour se réfugier dans une salle de cinéma réconfortante. Et si vous ne savez pas encore quel film aller voir : laissez-vous guider. Vos Sorties ciné hebdomadaires vous ont préparé une petite sélection, placée sous le signe de l’amour.

Le temps est capricieux en cette Saint-Valentin 2020. Le message est passé : seul ou accompagné, on se blottit contre les sièges rouges des salles obscures et on apprécie les différentes relations mises en scène, cette semaine, pour notre plus grand plaisir. 

Deux de Filippo Meneghetti

Le site Cineuropa promet « Un remarquable premier film, d’une grande finesse, magnifiquement interprété », et la bande-annonce de Deux semble aller en ce sens. En une minute trente, une impression transparaît : comme leurs enfants, les parents peuvent avoir peur du regard des autres sur leurs amours. 

Ici, le coming-out est adressé du parent à l’enfant. S’opposant sur ce point à des films et séries comme Atypical, Sex Education ou Love Simon, Deux ancre les personnes LGBT+ dans la réalité en rappelant qu’elles dépassent toutes un jour leurs vingt ans. Néanmoins, une bande-son chantante (La Terra, de Betty Curtis) équilibre ce premier film de Filippo Meneghetti, laissant apparaître qu’un amour lesbien n’est pas forcément voué qu’au tragique

Résumé : Proches de soixante-dix ans, Nina et Madeleine sont amoureuses. Habitant dans deux logements côte à côte, le couple assure un statut de « voisines » auprès de tous… notamment avec Anne, la fille de Madeleine. Très tendres l’une envers l’autre, elles partagent leurs quotidiens ensemble, entre leurs deux appartements. Pourtant, leur « secret », combiné à leur âge, va les rattraper…

Queen & Slim de Melina Matsoukas

Pour représenter la lutte contre le racisme au cinéma, le genre du film historique semble logique. Cependant, la bande-annonce de Queen & Slim laisse présager que le thriller peut tout aussi bien être adapté à cette question, en transmettant la peur ressentie par les personnes noires au spectateur. Pour les plus romantiques, en guise de sous-intrigue, l’avenir du couple de « Slim » et « Queen » interroge : seront-ils vraiment ensemble, après leur course poursuite ?

Résumé : Un homme et une femme noirs sont à leur premier date Tinder. Les allusions et sous-entendus fusent. Tout semble bien se profiler, jusqu’à ce qu’un policier les arrête en voiture pour l’oubli d’un clignotant. La situation dérape : l’agent menace l’homme avec un pistolet. Celui-ci, cherchant juste à se défendre, tue accidentellement le policier. La scène est relayée sur internet et dans les journaux. Traqué, le nouveau couple doit se cacher… Aidés par d’autres afro-américains, ces « Bonnie and Clyde noirs » deviennent les symboles des traumatismes et de la terreur des personnes noires aux États-Unis…

Le prince oublié de Michel Hazanavicius

Connu pour son travail sur OSS 117 : Le Caire, nid d’espions (2006) et The Artist (Prix d’interprétation masculine du Festival de Cannes en 2011, puis Oscar du meilleur film en 2012), Michel Hazanavicius propose désormais Le Prince oublié. Attendrissante, la bande-annonce s’éloigne du « sex-appeal » de Jean Dujardin, tout en laissant présager un Omar Sy récupérant son rôle de « papa gâteau » maladroit de Demain tout commence. L’idée, pour ce film sortant la semaine de la Saint-Valentin : laisser la place à l’amour père-fille…

Résumé : Djibi élève seul sa fille de huit ans, Sofia. Chaque soir, grâce aux contes qu’il lui raconte pour s’endormir, le père et sa fille sont transportés dans un pays merveilleux où ils deviennent la Princesse Sofia et le Prince Courageux. Cependant, les onze ans de Sofia marquent la fin du rêve : l’adolescente n’a plus besoin de son père pour lui raconter d’histoire. Remplacé aux yeux de sa fille par son premier amoureux, le papa veut lutter pour conserver une place dans leurs deux Mondes… 

Paul Philipon

La rédaction

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'