On’

Sorties Ciné du 15/01

Aujourd’hui, pour vous aider dans vos choix de film à visionner, On’ varie les profils et les envies…Que vous soyez un fan de film d’horreur qui a envie de romantisme ou un amoureux de la comédie qui veut se faire peur, il y en a pour tous les goûts dans les sorties ciné de la semaine !

Pour les amoureux d’histoire : Je ne rêve que de vous de Laurent Heynemann

Avec Elsa Zylberstein dans le rôle de Jeanne Reichenbach et Hippolyte Girardot dans celui de Léon Blum, ce drame historique de Laurent Heynemann retrace l’aventure amoureuse de Léon Blum et Jeanne Reichenbach, en 1940. Cette dernière va renoncer à sa vie confortable par amour pour Blum et l’épousera à Buchenwald où il est enfermé.

Le film est adapté du roman Je vous promets de revenir de Dominique Missika, et retranscrit avec justesse la passion amoureuse entre les deux protagonistes, à une époque où le chaos et la guerre règnent.

Pour les fans d’horreur : The Grudge de Nicolas Pesce

Film de Nicolas Pesce qui s’inspire de celui de Takashi Shimizu, le « The Grudge » de 2020 ne sera ni une suite ni un reboot de celui du réalisateur japonais, mais bien un film à l’intrigue nouvelle… Au niveau du casting, on retrouve Andrea Riseborough (Birdman, Battle of the sexes) ou encore John Cho (L’exorciste).

Attention : tenez vous bien, selon les dires du réalisateur, cet opus sera « encore plus tordu » que les précédents. A vous d’en juger, en allant le voir en salle !

Et parce qu’il faut aussi un peu de bonne humeur, ON’ vous propose une comédie : Selfie

Réalisée par Vianney Lebasque, Tristan Aurouet, Thomas Bidegain, Marc Fitoussi et Cyril Gelblat, cette comédie a pour sujet principal la technologie, internet, et les réseaux sociaux.

La place d’internet dans notre société et nos vies… ? Cela peut faire penser à la série Black Mirror qui a déjà abordé le sujet. Mais ici, Selfie le fait d’une nouvelle façon : par le rire. On retrouve d’ailleurs l’humoriste Blanche Gardin au casting, ainsi que Max Boublil. Le film est fait de telle façon que l’on s’identifie facilement dans aux dérives technologiques mises en scène : technophobe ou addict, tous les cas sont abordés et on peut rire de soi-même, ou des autres !

Clémence Saunier

Clemence Saunier

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Logo On'