On’

Sorties ciné du 01/01

Nous y sommes. 2020 pointe doucement le bout de son nez. En ce premier jour du premier mois d’une année en double vingt, l’équipe On’ ne perd pas ses bonnes habitudes et vous invite à quelques Sorties Ciné contemplatives et dépaysantes. 

Afin de passer paisiblement d’une année à l’autre, au lendemain de festivités continues et enivrantes, rien de tel que de reposantes virées, par-delà les univers de trois long-métrages épurés. De quoi entamer ce nouvel an dans un esprit calme et serein. Les destinations ne sont pas les mêmes, mais les esthétiques et l’originalité des scénarios semblent se valoir chaque fois. Voici trois ouvertures sur le monde, trois promenades imaginaires, trois manières de relancer une nouvelle année ciné prometteuse.  

Echo de Rúnar Rúnarsson

Le cadre saisissant de l’Islande se prête à une esthétique d’un autre monde et l’oeil du réalisateur Rúnar Rúnarsson semble réussir à nous en révéler toute la beauté en même temps que toute l’authenticité qui habite ses protagonistes. Des cadres picturaux, des mises en scènes photogéniques, des dialogues mesurés, investis par des acteurs locaux, permettent de transmettre certains messages sur quelques réalités de notre siècle. On inspire profondément, on oublie tout et on ré-ouvre les yeux : le film va commencer. 

Résumé : Nous sommes en Islande pendant Noël et pas moins de 56 scènes différentes nous plongent dans un climat aussi froid qu’humain. Le film se présente comme un kaléidoscope du paysage nordique et de ses habitants, pendant qu’ils vivent des aventures ordinaires, aussi touchantes que mélancoliques. Un bon moyen de quitter en douceur l’effervescence des fêtes de fin d’année, tout en y posant un indispensable regard critique. 

Le Miracle du Saint Inconnu de Alaa Eddine Aljem

Sur les rythmes entêtants et ensorcelants des compositions d’Amine Bouhafa, nous suivons les péripéties aussi absurdes que captivantes d’Amine, un autre, au sein d’un village de fervents dévots. L’ambiance minutieusement cadencée que nous concocte le réalisateur marocain, Alaa Eddine Aljem, attise la curiosité. Fable façon « quête au trésor » et inspiration burlesque se côtoient dans un cadre unique pour renouveler notre expérience du cinéma. « Le Maroc a besoin de ce souffle-là. » nous précise le cinéaste. Nous en aurons tous bien aussi besoin, pourrait-on ajouter. Asseyez-vous confortablement, et sentez les vents chauds du Maroc vous caresser le visage : vous êtes au beau milieu du désert. 

Résumé : Amine a caché sous terre, il y a longtemps, un butin, pour ne pas se faire attraper par la police. Lorsqu’il revient à l’endroit où il avait laissé son trésor, il trouve à la place un mausolé. Ses habitants sont de fidèles croyants du Saint Inconnu qui serait enterré à la place même où se situe l’argent tant désirée par Amine. Celui-ci devra adopter la bonne attitude pour récupérer son dû. 

Ghost Tropic de Bas Devos 

Le cinéaste belge Bas Devos nous offre cette semaine, pour son troisième long-métrage, une véritable odyssée moderne dans tout ce qu’elle peut porter d’à la fois banal et grandiose, d’ordinaire et d’onirique. La nuit est le lieu de tous les possibles : auprès de Khadija, jouée par Saadia Bentaïeb, nous en prendrons sûrement toute la mesure. On se laisse glisser à travers les rues des cités belges avec elle, dans l’obscurité qui embaume l’horizon. Puis, il est à déjà l’heure de se réveiller de cette longue excursion au sein d’un décor bitumeux mais familier, à la lumière des lampadaires : le film est terminé, on ressort lentement du cinéma et de cet étrange rêve. 

Résumé : Khadija, le regard absorbé par la route, rentre chez elle après une journée harassante de travail. A la fenêtre de son wagon, elle s’endort, jusqu’au terminus… Elle n’a aucune autre solution pour rentrer chez elle que d’y aller à pieds, dans cette nuit qui couvre la banlieue bruxelloise de son silence. Durant cette errance nocturne et glaciale, elle fera différentes rencontres qui rythmeront ses pas.

Sharon Houri

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.