On’

Retour sur la 4e Nuit des relais organisée par la fondation des femmes !

Le 25 novembre dernier a eu lieu sous la nef du Grand Palais la Nuit des relais. Un défi solidaire et sportif orchestré par la Fondation des femmes. Sensibiliser un maximum et collecter des fonds pour soutenir les femmes victimes de violences était la devise de l’événement.  On’ y était et revient rien que pour vous sur cette belle soirée !

La grande soirée de la Fondation des femmes

Il s’agissait donc de la 4e édition de la Nuit des relais. L’événement avait eu lieu la première fois en 2016. A l’époque la course se tenait alors au gymnase Ladoumègne dans le 19e arrondissement de la capitale. Et c’est à partir de l’édition 2018 que les foulées du relais se firent désormais sur le sol du Grand Palais. Un changement pour un décor bien plus majestueux. Il reflète la mobilisation croissante de la société contre les violences faites aux femmes. A savoir que le premier relais avait rassemblé 27 équipes, tandis que l’édition 2019 en dénombrait 258.

Paré de violet et de rubans blancs, symboles de la lutte contre les violences faites aux femmes, le Grand Palais portait ce soir-là les couleurs de la Fondation des femmes(https://fondationdesfemmes.org/). Née en mars 2016, elle a pour mission de lever des fonds afin de lutter contre les violences faites aux femmes, et de soutenir l’égalité des sexes. Son action s’illustre à travers trois cadres de soutien : financier, matériel et juridique. Afin de remplir ses objectifs, la fondation sollicite le mécénat d’entreprises, organise des campagnes de financement participatif. Ainsi que des événements de collecte comme la Nuit des relais.

Le rendez-vous cette quatrième édition avait été donné un certain 25 novembre. Une date qui a une résonance particulière pour la fondation. Il s’agit de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Adoptée le 17 décembre 1999 par l’Assemblée générale des Nations Unies, cette résolution vise à encourager les gouvernements et les différentes organisations à sensibiliser l’opinion publique sur ce sujet.

Une nuit sportive et festive

Les 258 équipes s’étaient données rendez-vous ce soir-là dès 18h sous la verrière du célèbre palais parisien. En famille, entre amis ou même entre collègues. Tous étaient venus se mobiliser le temps d’un relais dans une ambiance très festive. Perruques vertes ou roses, tutus ou encore chapeaux en forme de dinde de noël. Certaines équipes ont d’ailleurs su faire preuve d’originalité afin de se démarquer sur la piste. On pouvait y croiser les servantes écarlates sorties tout droit de l’ouvrage de Margaret Atwood partager quelques foulées avec un yéti. Oui, je vous l’accorde cela semble être une rencontre assez inattendue. La soirée fut introduite par le discours d’Anne-Cécile Mailfert, actuelle présidente de la Fondation des Femmes.

« Si vous êtes là ce soir c’est parce que face aux violences, vous préférez la paix. Si vous êtes là ce soir c’est parce que face aux larmes, vous préférez la joie. Si vous êtes là ce soir c’est parce que face à la mort, vous exigez la vie. Si vous êtes là ce soir c’est parce que face au silence vous voulez du bruit » Anne-Cécile Mailfert, Présidente de la fondation des femmes.

L’heure laissa ensuite place à l’échauffement. Avant que soit donné le top départ tant attendu de ce relais. Une fois les voix des supporters échauffées ainsi que les montées de genoux et talons-fesses effectués, les premiers relayeurs s’élancèrent sur la piste. Galvanisés par la musique et les cris de leurs supporters. Ainsi pendant deux heures, toutes les huit minutes, les différentes équipes se relayèrent le long de cette insolite piste de course. Le relais fut d’ailleurs ponctué par de multiples défis mettant à l’épreuve les participants notamment à la valse ou à la polka.    

La remise de prix

Une atmosphère très conviviale régnait donc sous la nef du Grand Palais. Or l’attribution des prix à l’issue de la course fit aussi planer dans l’air un léger esprit de compétition. En effet, la Fondation des femmes avait annoncé en amont de l’événement la remise de différents prix. Les équipes pouvaient notamment décrocher celui du meilleur objet témoin. A cette occasion, une fois de plus les participants n’ont pas manqué de créativité afin de se démarquer. Pour preuve, ont notamment défilé sur la piste une massive bouée licorne ou bien l’Origine du monde de Gustave Courbet. Et c’est finalement le gant de boxe, en symbole de cette lutte contre les violences, qui a su séduire le jury. Les autres prix concernaient la vitesse, l’ambiance, l’influence sur les réseaux sociaux et la collecte de dons.

Remise de prix de la meilleure ambiance à l’équipe Fast and Furiopss/ Instagram : @fondationdesfemmes

Et c’est bien sûr ce prix de la meilleure collecte qui a su faire résonner le plus d’applaudissements au Grand Palais. Pour participer à cette course chaque équipe, composée de 5 à 10 personnes, devait parvenir à lever un maximum de dons avec un palier minimum fixé à 1000€. Ce précieux prix de la meilleure collecte « Particuliers » a été attribué à l’équipe Regards Croisés. Qui est parvenue à réunir 14 190€. Au total, ce sont près 280 000€ qui ont été rassemblés grâce aux différentes collectes des 258 équipes mobilisées. Une somme considérable et record pour cet événement. Les fonds récoltés lors de cette soirée ont été entièrement redistribués à des associations qui accompagnent les femmes victimes de violences. De cette manière, différents projets ont pu être développés depuis 2016 grâce aux dons rassemblés lors des différentes courses que vous pouvez découvrir juste ici (https://nuitdesrelais.org/projets/).

La Nuit des relais remporte ainsi son pari en rassemblant chaque année des relayeurs toujours plus nombreux et une collecte de plus en plus en généreuse. La Fondation des femmes vous donne à présent rendez-vous l’an prochain pour sa 5e édition !

 Crédit photo : Chloé Marcek

Océane Caillat 

Océane Caillat

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.