On’

Sorties Ciné du 27/11

Et si, avant les joyeuses festivités de fin d’année qui nous attendent, on s’offrait quelques minutes dans l’obscurité d’histoires plus ….turbulentes.

Le mois de novembre touche doucement à son terme et, au loin, fleurissent déjà les préparatifs de fin d’année. Quoi de mieux pour anticiper les ferveurs du tombé de rideau 2019 que quelques drames qui remuent un peu. La fusée de la mission spatiale Proxima, la nourrice glaçante de la Chanson douce ou le suspens d’une enquête criminelle A Couteaux Tirés, vous feront passer un avant Noël plus inquiétant, pour mieux retrouver les plaisirs du réveillon. Direction le cinéma :

Proxima de Alice Winocour

Plusieurs hommes sont déjà partis en missions spatiales sans qu’on se demande : et leurs enfants ? La figure du père partant en guerre, et ici en conquête de l’univers, était restée quasiment imperméable au temps qui passe, permettant d’éluder la séparation familiale. Jusqu’à ce que les femmes aient accès à ces sorties extra-terrestres et qu’on se questionne à ce propos. Sur un scénario qui porte cette question sociale en filigrane, la réalisatrice française Alice Winocour semble tisser, aussi, l’histoire simple et unique d’une séparation entre une mère astronaute et sa fille unique. A nous d’y voir le conte ou la réflexion sociologique, ou peut-être les deux. 

Le speech : Sarah (interprétée par l’hypnotique Eva Green), doit partir en mission spatiale pendant un an. Tout en se préparant de manière intensive à ce départ, elle devra apprendre à dire au revoir à sa fille de huit ans. 

Chanson douce de Lucie Borleteau 

La plus grande hantise de tous les parents prend vie avec l’adaptation cinématographique du Goncourt 2016 écrit par Leïla Slimani : Chanson douce. Réalisé par Lucie Borleteau, le film nous plonge dans un fait-divers vieux de 7 ans, lorsque deux enfants avaient été retrouvé morts, poignardés par leur nourrice, sans raison apparente. Cependant, personne n’y est diabolisé, l’histoire voulant plutôt proposer le portrait brut d’une réalité cruelle.

Le speech : Karin Viard se glisse dans la peau de la glaçante nourrice Louise pour jouer un attachement envahissant. Elle arrivait pourtant à pic chez Myriam et Paul, un couple qu’elle devait soulager par sa présence. Les deux parents finiront cependant par s’inquiéter de plus en plus des réactions étranges de cette nouvelle recrue. 

A couteaux tirés de Lee Tamahori

Amateurs d’enquête façon Cluedo géant, Rian Johnson vous a confectionné le film idéal. Esthétique léchée pour un décor britannique et casting trois étoiles : on s’y sentira forcément bien, comme au coin du feu dans un salon tapissé, auprès d’une famille élégante et charismatique. Toni Collette, Daniel Craig, Chris Evans, Michael Shannon…On s’invite !
Le speech : Simple et pourtant si enthousiasmant. Un célèbre auteur de polars est retrouvé mort à l’âge de 85 ans. Une enquête est ouverte et menée par le détective Benoit Blanc, l’embarquant dans un labyrinthe de faux indices et de mensonges dont il ne ressortira pas de si tôt.

Sharon Houri

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Logo On'