On’

Sorties ciné du 16/10

Chaque semaine, nous vous les concoctons avec amour, les mettons à l’honneur, les sélectionnons soigneusement, pour vous filer l’envie d’une bonne sortie : oui, il s’agit bien des fidèles et incontournables Sorties-ciné !

Dernièrement, le Joker a quasiment éclipsé la totalité du paysage cinématographique. A raison, bien sûr. Mais cette nouvelle semaine n’a pas dit son dernier mot, puisqu’elle propose un trio de films, décliné en autant de portraits féminins. Stripteaseuse, journaliste et diablesse se côtoient pour On’ dans ce curieux éventail filmique. Faisons plus ample connaissance…

Queens de Lorene Scafaria

Grâce à la réalisatrice Lorene Scafaria, à qui l’on doit notamment plusieurs saisons de New Girl, on s’immerge cette semaine dans un long-métrage à la sauce américaine, inspiré de fait réels. En 2015, une histoire d’entourloupe à grande échelle est révélée par l’article « The Hustler at Scores », écrit par
Jessica Pressler pour le magazine New York.

En quelques mots ? Un groupe d’amies streaptiseuses élabore une arnaque bien rodée pour liquider plusieurs de leurs clients, de riches hommes issus de l’univers Wall Street. Le film promet de donner lieu, par des choix esthétiques clairement annoncés, à un immense clip de Rap/Rnb. En témoigne la B.O « full vibes » et le casting « bling-bling » qui s’assume : J. Lo en tête d’affiche et leader des danseuses, suivie de près par la rappeuse Cardi B et la chanteuse Lizzo.

Camille de Boris Lojkine

Prêts à vivre 1h30 de questionnement sur le métier de reporter ? Boris Lojkine nous propose un biopic franco-centrafricain, à la fois riche et tourmenté, retraçant les quelques mois qui ont précédés l’assassinat par balle de la photographe Camille Lepage.

Nina Meurisse interprète pour ce film le rôle principal de cette jeune fille d’abord venue témoigner, en 2014, de la guerre civile qui fait alors ravage en Centrafrique. Trouver sa place parmi la jeunesse du pays, comprendre un monde par-delà le viseur de son appareil et être rattrapée, très tôt et très vite, par la violence de la réalité, voilà ce qui semble occuper notre film. Une rencontre de plus entre histoire et cinéma, à la fois particulière, qui semble réussie.

Maléfique : Le Pouvoir du Mal de Joachim Rønning

On change de décor et d’enjeux, avec le réalisateur norvégien Joachim Rønning qui nous livre la suite du premier Maléfique sorti en 2014. Pour ce volet, retour sur la relation ambiguë et métaphorique entre la sorcière et la future reine de la Belle au bois dormant de Disney dont il semble qu’on connaisse déjà bien l’histoire.

Qu’aura à nous proposer de nouveau cette réalisation 2.0 ? Peut- être, simplement, une occasion de profiter d’un univers magique et bien connu, de savourer du bon pop-corn et de se détendre un peu, juste un peu.

Sharon Houri

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.