On’

Diego Rivera, fierté nationale

Diego Rivera muraliste mexicain et mari de l’artiste Frida Kahlo est une fierté nationale.

Diego Rivera muraliste mexicain et mari de l’artiste Frida Kahlo est une fierté nationale.

Des motifs engagés

Ses muraux à la SEP (Secrétariat d’éducation publique), commandés par le gouvernement dans les années 1920 sont engagés et dessinent un panel respectant la diversité du pays. On y observe des travailleurs, beaucoup, des références au Parti communiste, à sa signature d’ailleurs il appose le marteau et l’enclume. Fervent militant politique, sa peinture en est imprégnée. À la casa Azul a d’ailleurs vécu Leon Trotsky. Il vante l’élévation dans la société par l’apprentissage intellectuel ainsi que la reconnaissance des travailleurs de la terre. Des indiens autochtones y figurent aussi, des critiques du capitalisme acerbe où se déploient figures grisées par l’argent et le pouvoir de Wall Street. L’influence américaine est dépréciée.

Une délicatesse graphique

En parcourant le vaste bâtiment on s’extasie devant les traits ronds, simples mais justes. Je pense alors à la rondeur des personnages bien en chair de Fernando Botero , artiste colombien. Clins d’œil aux plus attentifs, l’artiste s’est lui même glissé sous forme d’autoportraits dans quelques une de ses fresques. Jean Marie Gustave Le Clézio écrivait dans son poignant ouvrage … le couple Frida Diego ressemble à une colombe accolée à un éléphant. L’homme ne l’était peut être pas dans sa stature. Mais quelle grâce pourtant chez l’artiste.

Femmes autochtones
Les ouvriers
La mort du capitalisme
Mural dans lequel Frida est représentée
La Fiesta de Los Muertos, événement national historique

Crédits photos : Jeanne Aulanier / updateordie

Jeanne Aulanier

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'