On’

Le chien qui aboie : Plongez au cœur du cinéma Colombien

Du 9 au 15 octobre se joue une rencontre précieuse entre les citoyens français, cinéphiles ou spectateurs du dimanche, et le cinéma d’un autre monde, celui de la Colombie.

Du 9 au 15 octobre se joue une rencontre précieuse entre les citoyens français, cinéphiles ou spectateurs du dimanche, et le cinéma d’un autre monde, celui de la Colombie.

« Le chien qui aboie » est le nom de l’association à l’origine du Panorama du cinéma colombien, un festival qui se déroulera cette année au Reflet Médicis (Paris 5ème) du mercredi 9 au mardi 15 octobre, à l’occasion de sa 7ème édition. L’expérience s’annonce profondément riche et vivifiante, une immersion totale au sein d’une culture filmique unique, l’occasion d’épouser un autre regard sur le monde.

Laissez-vous guider, On’ est sûr que vous trouverez de quoi nourrir votre curiosité, et/ou de quoi vous évader :

Une évènement cinématographique foisonnant

Depuis 2013, « Le chien qui aboie » organise des projections animées afin de diffuser ce pan renaissant de l’art colombien qu’est le cinéma. Le 7ème art, pour cette 7ème édition, est mis à l’honneur de manière particulièrement intense : nous le confirme le regard perçant de la petite fille, égérie à l’affiche, dessinée par l’artiste urbain Stinkfish, nous promettant à coup sûr une programmation coup de poing.

6 thèmes tous genres confondus, 12 longs métrages, 19 courts-métrages, des débats, une table ronde avec douze réalisateurs invités, des rencontres et des concerts : l’enthousiasme est fortement présent !

Petit teaser de la passionnante programmation

D’abord, petit coup d’œil sur les différents thèmes du festival, pour lesquels on ne peut qu’afficher un vif intérêt : Territoires en péril, Guerre et Paix, Afro-Colombie, Imaginaires féminins, Chasse aux trésors et Regard expérimental sur la société colombienne.

On les retrouve tout au long de l’événement, au sein des films en compétition qui sont, quant à eux, dispatchés en 3 catégories : les longs-métrages, les courts-métrages et la sélection « petits-chiots », un nouveau format tout public mêlant films d’animations, réalisations très courtes, dans le but de sensibiliser les plus jeunes cinéphiles au cinéma outre-atlantique.

Pour dynamiser les projections, plusieurs événements sont organisés autour du festival et rappellent que le cinéma, ça se partage !
Entre autres : une soirée d’ouverture le 9 octobre à 19h30 au cinéma l’Arlequin avec la diffusion du documentaire Homo Botanicus de Guillermo Quintero, un parcours rafraîchissant dans les forêts colombiennes à la recherche de plantes rares et méconnues. Le film est suivi du concert du DJ électro, producteur et violoniste classique colombien, John Montoya.

Je vous passe les autres événements attrayants de ce festival et le listing des films projetés que vous pouvez retrouver ici ( https://www.panoramaducinemacolombien.com/ )de manière exhaustive, vous laissant ainsi constater la générosité du projet et prendre vos places !

Comment y assister ? Infos utiles

  • Billet à la séance : 6,5 euros
  • Pass intégral : 50 euros (carte nominative d’accès à toutes les séances y compris soirée d’ouverture et excepté soirée de clôture)
  • Soirée d’Ouverture : 12 euros film + concert + cocktail
  • Soirée de Clôture 10 euros : film + concert + cocktail

*Les cartes Pass UGC et cartes Gaumont ne sont pas acceptées

*Entrée libre pour la table ronde

*Entrée libre aux étudiants de l’Université Paris 1 (excepté soirée d’ouverture et de clôture, sous présentation de la carte d’́étudiant)

Sharon Houri

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.