On’

Le ZEvent : toujours plus grand

S’est déroulé à Montpellier du 20 au 22 septembre 2019 le ZEvent, annuel rassemblement de streamers pour aider la charité. Après la Croix rouge et Médecins sans frontières, c’est pour l’Institut Pasteur que 54 streamers se sont démenés pour récolter des fonds. Retour sur un événement déjà culte.

18 h 15. Nous étions déjà des centaines de milliers devant un écran d’attente, que ce soit celui de ZeratoR, Sardoche ou Gotaga pour ne citer qu’eux.

18 h 30. Déjà 30 minutes de retard, mais bien qu’involontaire (à cause de problèmes techniques), ce retard avait réussi à ameuter encore plus les foules, ainsi qu’à faire monter l’impatience et la hype des viewers, toujours plus nombreux. C’est aux alentours de 18 h 50 que le live se lance enfin, et que peut débuter innocemment un événement qui rentrera dans l’Histoire, bien que personne ne s’en doutait réellement ou osait l’imaginer.

Début du live – Zevent

On prend les mêmes (ou presque) et on recommence

3e édition organisée pas ZeratoR et son acolyte Dach, le ZEvent commence à avoir ses habitués : Domingo, Jiraya, MisterMV, Jeel et d’autres (encore une fois ici j’écourte l’énumération pour ne pas avoir à y dédier un paragraphe entier). Mais le Zevent a aussi pris l’habitude d’inviter chaque année encore plus de streamers que la précédente, permettant ainsi cette année à des streamers comme Oono, Baghera Jones ou encore le très célèbre Antoine Daniel, connu notamment pour le concept du « What The Cut ?! », viral il y a encore quelques années (repose en paix WTC, on t’auras aimé).

What The Cut – Episode 37

Tous ces streamers viennent donc d’horizons différents, que ce soit YouTube, Twitch, l’e-sport, mais ont tous en commun cette présence à Montpellier afin de mobiliser internet pour l’institut Pasteur. Cette année plus que jamais, le ZEvent a été un événement ayant la vocation de rassembler les gens, aussi bien les viewers derrière une cause commune, que les streamers, continuant dans la voie de ce qui se faisait déjà l’année dernière.

On se sera surpris à apprécier Sardoche et Squeezie dégustant des eaux pétillantes à l’aveugle, Kotei et Kameto faisant participer des streamers à la création d’œuvres sur toiles ou Domingo organisant un Just Dance géant regroupant une dizaine de streamers. C’est cet esprit de groupe, cette volonté d’avancer ensemble vers quelque chose d’historique, couplée à cette envie d’aider la recherche scientifique, qui fait selon moi que le ZEvent réussit à mobiliser autant les foules.

C’est grâce à la tornade ZEvent que 100 000€ ont pu être récoltés en à peine 30 minutes, puis 400 000 en 6 h, battant les records précédemment établis. Mais ce n’était rien comparé à ce qui se profilait.

La révolution Squeezie

S’il y avait bien une personne qui sortait du lot lors de l’annonce des streamers participants, c’était bien Squeezie. Youtubeur renommé aux 13 millions d’abonnés, il avait également ouvert sa chaîne Twitch (plateforme de streaming sinequanone à la participation au ZEvent), depuis peu, auxiliaire à son activité sur YouTube. Certains considéraient donc sa présence à l’événement comme illégitime, et qu’à faire venir des personnes d’horizons trop divergents, l’essence même du ZEvent se perdrait, à tort ou à raison.

Et bien au grand dépit de ces critiques, Squeezie aura réussi un réel tour de force en s’imposant auprès de beaucoup comme celui qui a le plus contribué à la réussite de cet événement. En effet, Lucas Hauchard a su trouver les mots justes pour exalter les communautés, en insistant sur l’importance de leur acte, aussi insignifiant paraisse-t-il.

Voir le clip du live Twitch ici.

Après des exhortations intensifiés, ce sont les caps des 1 millions, des 2, des 3, et enfin des 3,5 millions d’euros récoltés pour l’institut Pasteur lors de la dernière journée de l’événement, qui entérinent le ZEvent comme étant l’événement caritatif de streaming ayant le plus récolté de fonds au monde. Cet événement fait donc à juste titre parler de lui (preuve en est cet article) au point que notre Président de la République accorde un tweet félicitant nos joyeuses troupes.

La  communauté « gaming » parfois stigmatisée et incomprise par les médias traditionnels prouve encore une fois qu’elle peut avoir un impact colossal sur la société si elle s’en donne les moyens. Au vu de la croissance exponentielle des dons récoltés chaque année par le ZEvent (480 000 en 2017, 1 090 000 en 2018 et 3 500 000 cette année), on ne peut qu’être ambitieux. Bien qu’il faille garder à l’esprit que même si l’événement ne récoltait qu’un euro, ce serait un euro qui n’aurait pas profité à la charité sans l’existence du ZEvent.

Crédit Photo : Copie d’écran Twitch

Bruno Esteban Garay

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'