On’

COPVAL 2019 : la jeunesse face à l’urgence climatique

Les 3 et 4 avril dernier, pour la troisième année consécutive, une conférence sur le modèle des COP (Conference Of the Parties) s’est tenue à la cité des Arts et des Sciences de Valencia, en Espagne. L’objectif : pousser les élèves à s’engager autour de l’urgence climatique.

Une réelle mobilisation environnementale

Au cœur de l’organisation, le lycée français de Valence, situé à Paterna. Il a rassemblé de nombreux élèves de seconde, venant de dix-sept lycées français de la zone Méditerranée. L’ambition de ce jeu de rôle : créer une vraie participation et sensibiliser aux négociations politiques des acteurs mondiaux. Les élèves étaient organisés selon des groupes représentants des pays. Il étaient poussés à se prononcer sur des mesures visant à réduire leur impact sur la biodiversité, ou encore leur impact carbone.

L’AEFE (Agence pour Enseignement Français à l’Etranger) a mis en place ce jeu de rôle à grande échelle. Elle a su exploiter la conscience écologique grandissante des nouvelles générations. De plus, cette réunion à l’allure de sommet international a permis de faire se rencontrer les élèves entre eux mais aussi les professeurs. Ils ont ainsi pu échanger sur la thématique, ou bien de créer des liens professionnels pour l’avenir. Des personnalités marquantes telles que Nicolas Hulot ou Gilles Boeuf étaient présentes.

photo AEFE web © Lycée français de Valence

Un jeu de rôle à grande échelle

Près de 130 commissaires, issus de 17 lycées français de la zone Méditerranée, avaient été élus. Ils étaient donc amenés à s’interroger sur les problématiques environnementales du pays qu’ils représentaient. Un travail de recherche a été mené en amont, ce qui leur a permis de présenter une courte vidéo rassemblant les principales problématiques nationales. Les négociations étaient dirigées par quatre commissions intitulées :

  • « Nourrir les hommes »
  • « Energie »
  • « Biodiversité »
  • « Ville durable »

Ces réunions permettaient de débattre et de convaincre leurs homologues. Ils ont ainsi pu arriver à des résolutions communes, servant le développement durable.

Des personnalités marquantes

Le biologiste Gilles Boeuf était présent. Celui-ci préside le conseil scientifique de l’Agence française pour la biodiversité. Egalement présent, Nicolas Hulot, président d’honneur et fondateur de la Fondation pour la Nature et l’Homme, ancien ministre d’Emmanuel Macron. Il avait quitté le gouvernement le 28 août 2018. Ils se sont exprimé autour de diverses thématiques, lors de conférences. Elles se tenaient dans le magnifique bâtiment à l’ossature de baleine, témoignage de la modernité de la ville de Valencia. On peut retrouver leurs allocutions sur la chaîne Youtube Ciudad Artes y Ciencias.

Leur présence a permis de donner de la visibilité à l’événement mais aussi de créer un authentique échange entre les élèves, les enseignants, et les intervenants. D’après les journalistes (dont des étudiants du réseau AEFE), Nicolas Hulot a déclaré à cette occasion :

« En vous écoutant, je faisais un rêve, vous transporter dans les enceintes des Nations unies et que toutes vos préconisations puissent être mises en œuvre. Et en même temps je me disais, c’est quand même le comble. Parce que maintenant, c’est le monde à l’envers, ce sont les enfants qui sont là pour faire l’éducation des parents. »

Nicolas Hulot.

Il semblerait que la relève soit prête !

©photographie Jeanne Aulanier, espace Darwin Caserne Niel Bordeaux, exposition avril 2019

Article rédigé par Jeanne Aulanier

Jeanne Aulanier

Ajouter un commentaire

Logo On'