On’

La semaine en bref du 02/06 au 09/06

Avec vos siestes devant Roland-Garros, plus toutes vos séries et livres à dévorer par temps de pluie, avouez vous n’avez pas vraiment suivi l’actu ! On’ revient juste pour vous sur l’actualité de la semaine passée, bon recap !

La répression au Soudan

Lundi 3 juin, une répression sanglante, orchestrée par les forces armées soudanaises, a eu lieu contre les manifestants. Ils sont ainsi parvenus à démanteler le sit-in initié à Khartoum depuis le 6 avril dernier. Ce sit-in entourait le siège de l’armée depuis près de 2 mois et avait pour ambition d’obtenir le transfert du pouvoir aux civils. Le premier bilan de cette répression avançait plus d’une trentaine de morts. Cependant, au fil de la semaine, la répression s’est poursuivie et le bilan s’est grandement alourdi. Désormais il dépasserait une centaine de morts selon le comité central des médecins. Pour rappel, cette révolution du peuple soudanais, en partie liée à la hausse du coût de la vie, a débuté le 19 décembre dernier. Le 11 avril, le dirigeant Omar Al-Bachir était destitué. Depuis, c’est le Conseil de Transition Militaire (CTM) qui est au pouvoir. Dans la nuit du 3 au 4 juin, le CTM a annoncé l’annulation des précédents accords conclus avec l’opposition, incarnée par l’alliance de la Déclaration des Forces de la Liberté et du Changement (DFLC). Les discussions entre ces deux blocs sont dans l’impasse depuis fin mai. Mardi 4 juin, Abdel Fattah Al-Burhan qui est à la tête du CTM a demandé une reprise des négociations. Enfin il a annoncé la tenue d’élections présidentielles dans neuf mois. Or, les appels à la désobéissance civile ne font que se multiplier dans le camp de l’opposition.

Ce qu’en dit Courrier International

Pour en savoir plus France 24 a dressé le portrait Abdel Fattah Al-Burhan

Ouverture de la coupe du monde

Et 1, et 2, et 3… et même 4-0 ! C’est ainsi que ce vendredi 7 juin les Bleues ont ouvert la Coupe du Monde de foot au Parc des Princes. Corinne Diacre, la sélectionneuse, avait dévoilé la liste des 23 joueuses au J.T. de TF1 le 2 mai dernier. En match d’ouverture les Françaises étaient opposées à l’équipe de Corée du Sud, qu’elles ont véritablement dominée. La diffusion du match sur TF1 vendredi soir a enregistré un record d’audience. Près de 9,8 millions de téléspectateurs se trouvaient devant leurs écrans pour suivre les premières foulées des Bleues dans la compétition. C’est la chanteuse Jain, ouvertement féministe, qui a fait le show lors de cette cérémonie d’ouverture avec sa chanson « Gloria ». Cette compétition, qui connaît une médiatisation inédite, doit encore lutter contre les stéréotypes et les inégalités. Ada Hegerberg, la footballeuse norvégienne devenue première femme a décroché le Ballon d’Or en décembre dernier, a justement fait le choix de boycotter la compétition. Cet événement sportif semble donc être l’opportunité de faire changer certaines mentalités au sujet de la place des femmes dans le monde du foot et du sport en général. Quant au prochain rendez-vous de l’équipe de France, ce sera face à la Norvège. La rencontre a lieu ce mercredi 12 juin à Nice. Allez la France !

Ce qu’en dit Le Figaro

Délai de l’IVG

Vendredi 7 juin, le Sénat a adopté un amendement de la loi Santé. Celui-ci projette d’étendre le délai limite pour la pratique des IVG chirurgicales. Aujourd’hui, une IVG chirurgicale est possible jusqu’à la 12e semaine de grossesse ; tandis qu’une IVG médicamenteuse doit se faire avant la 6e semaine de grossesse. Cet amendement prévoit donc d’étendre le délai concernant l’IVG chirurgicale jusqu’à la 14e semaine de grossesse. Une avancée qui semblait assez inattendue. Néanmoins, au moment du vote seulement une vingtaine de sénateurs étaient présents. Une forte abstention qui a certainement facilité l’adoption de cet amendement, alors que la majorité du Sénat est de droite. Mais c’est surtout une avancée surprenante dans un contexte où le droit à l’IVG semblait connaître un vrai recul dans le monde. En effet, ces dernières semaines, plusieurs Etats des États-Unis ont notamment adopté des lois très restrictives concernant l’avortement.

Ce qu’en dit France Info

Séisme à droite chez les Républicains

Invité au 20h de TF1 dimanche dernier, Laurent Wauquiez, élu le 10 décembre 2017 à la tête du parti LR, a annoncé sa démission.

« C’est une décision mûrement réfléchie […] je me retire de mes fonctions de président des Républicains ».

Une semaine auparavant la droite avait connu une défaite historique aux élections européennes. La liste menée par François-Xavier Bellamy s’est placée en 4e position avec 8,48% des suffrages. Placée ainsi au pied du podium derrière la liste Europe Écologie, qui a quant à elle obtenu 13,47% des voix exprimées. Puis mercredi 5 juin, c’est au 20h de France 2 qu’une autre démission a été annoncée : celle de Valérie Pécresse. Cette dernière a pris la décision de quitter Les Républicains, un départ vivement critiqué alors que le parti traverse une période difficile et tente de refonder sa famille. Valérie Pécresse souhaite refonder la droite à l’extérieur de ce parti, qu’elle estime « cadenassé de l’intérieur, dans son organisation mais aussi dans ses idées ». Pour cela, elle a donné naissance au mouvement « Libres », la nouvelle voie de la droite ? Le parti des Républicains, en tout cas déjà grandement affaibli à l’issue des élections européennes voit ainsi ses divisions renforcées.

Ce qu’en dit Le Monde

Les 75 ans du D-Day

Cette semaine, à l’occasion des 75 ans du D-Day, débarquement allié du 6 juin 1944, de nombreuses commémorations se sont tenues. L’objectif premier était de rendre hommage aux vétérans qui ont grandement œuvré pour la libération de la France. La cérémonie commémorative s’est en partie tenue à Colleville-sur-Mer, en présence des couples Trump et Macron. C’est dans cette commune normande que se trouve le cimetière américain qui surplombe Omaha Beach. A cette occasion, de nombreux vétérans étaient présents pour assister à la cérémonie. Certains d’entre eux ont même sauté en parachute comme ils l’avaient fait 75 ans auparavant ! La veille, c’est à Portsmouth qu’ont été lancées les commémorations, dans le sud de l’Angleterre, là où ont embarqué les troupes navales en direction de la Normandie. Les chefs d’Etats étaient réunis autour de la Reine Elizabeth II. Une déclaration a été adoptée afin que les sacrifices passés ne soient jamais oubliés.

Ce qu’en dit Libération

Credit photo: L’Express

Océane Caillat

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.