On’

Etre pionnières : Parcours de tenniswomen qui ont changé le tennis

Rendez-vous incontournable de tous les amateurs de tennis, Roland Garros est l’occasion, pour beaucoup, de s’exprimer sur les courts. Entre revers et aces, la terre battue se soulève au rythme des exploits. Retour sur de grandes dames du tennis qui ont changé le regard sur ce sport.

Suzanne Lenglen : Madame tennis

C’est à onze ans que l’histoire d’amour entre Suzanne Lenglen et le tennis commence. Une raquette, cadeau de son père désireux qu’elle s’amuse sur le terrain familial, va lancer Suzanne sur les devants des courts. Car très vite, son père remarque ses qualités de jeu et va l’entraîner. En quatre ans, la jeune française remporte déjà un titre majeur : Roland Garros, à seulement quinze ans. Elle devient l’une des plus jeunes femmes à s’imposer sur terre-battue.

Après la guerre, Suzanne Lenglen se retrouve en finale du tournoi de Wimbledon. Face à elle, Dorothea Lambert Chambers, 40 ans, sept victoires en terres anglaises, star du tennis anglais. Et pourtant, c’est bien la Française qui remporte la compétition. Un premier Wimbledon, le premier d’un long palmarès. Imbattable jusqu’en 1926, elle remporte 241 tournois, deux médailles olympiques, six Wimbledon consécutifs sans perdre un set, dix-neufs Roland Garros avec un triplé simple-double-double mixte en 1925. Elle laisse ainsi son empreinte dans le palmarès du tennis.

Une jupe “Divine”



http://media.rtl.fr/cache/wRIYzImluo0rcwZkSyzExg/795v530-0/online/image/2016/0524/7783362046_suzanne-lenglen.jpg

Un tennis qu’elle domine, qu’elle réinvente même : plus physique, plus technique, plus puissant, plus stratégique. Ce qui lui vaudra d’être masculinisée dans la presse de l’époque. On parle de Champion voire de “Championne” pour Suzanne Lenglen. Et pourtant, femme avant tout, elle ne s’est pas contentée de renouveler le jeu anciennement proposé, elle a aussi revu la tenue portée. Traditionnellement, la tenue de ville est l’indispensable de la joueuse de tennis. Pas toujours facile. Suzanne Lenglen décide alors de révolutionner l’apparat. Portant -certes- des robes de créateurs car le tennis est mondain, elle réduit la taille de ses jupes. Fini la longueur, elle laisse entrevoir ses genoux. Plus confortable pour jouer, ses tenues lui permettent d’avoir des mouvements plus aisés. Un avantage pour s’aguerrir techniquement.

Première femme non britannique à remporter Wimbledon, Suzanne Lenglen a ensuite donné envie à d’autres de s’illustrer sur les courts. En prouvant que les femmes avaient leur place, raquette en main. Pionnière du tennis féminin, la Française a ainsi popularisé son sport tant sportivement qu’esthétiquement sur les devants des courts. Grâce à son parcours, elle popularise le tennis féminin et lui donne un nouveau souffle.

Billie Jean King : Un match de tennis pour l’histoire

Quelques années plus tard, une autre joueuse va bousculer les codes : Billie Jean King. Amatrice de sport, elle suit les conseils de son père qui pense que la rage lui irait mieux que les baskets. La jeune américaine devient alors très vite professionnelle, en 1959, et ne va ensuite cesser de marquer l’histoire du tennis. Ce ne sont pas moins de douze titres du Grand Chelem en simple qu’elle accroche à son palmarès, dont vingt à Wimbledon, toutes catégories confondues. Et un triplé Roland Garros-Wimbledon-US Open en 1972. Objectif atteint quand elle est propulsée numéro 1 mondiale pendant cinq années de suite, un record. Mais elle ne s’arrête pas là. Car très vite, Billie Jean King a réalisé que les différences hommes-femmes vont être un frein. Elle se voit, d’ailleurs, refuser l’accès à un tournoi en 1955. Raison invoquée : son short ne respecte pas les codes des tenues officielles. Elle se rend ainsi compte qu’être une joueuse de tennis ne va pas être si simple. Sans pour autant abandonner.

Battle of the sexes

Elle s’engage alors dans un match qui laissera des traces dans l’histoire. Un match pour l’histoire. Un match contre Bobby Riggs, contre un homme. Des millions de spectateurs suivent le match. Les allers-et-retours des balles font entrer un peu plus Billie Jean King dans la légende. Et l’histoire retiendra que le match est remporté par… Billie Jean King ! Victoire en trois sets (6-4, 6-3, 6-3) qui n’a pas laissé de marbre la jeune joueuse déterminée. Au cours de cette “Battle of the Sexes”, Billie Jean King prouve que les femmes ont très largement leur place sur un court de tennis.



https://www.totalprosports.com/wp-content/uploads/2013/03/billie-jean-king-battle-of-the-sexes-female-sports-firsts.jpg

L’Américaine n’a jamais cessé de lutter pour l’égalité homme-femme dans l’univers du sport. Modèle de lutte contre les inégalités de genre, Billie Jean King est une pionnière du tennis : elle a marqué l’histoire de son sport, et restera la première femme à battre un homme sur le court.

Des femmes avec des rêves. De l’ambition aussi. Sans jamais abandonner. Elles ont ouvert la voie. Et permis à de nombreuses femmes de pratiquer leur sport. Elles sont des pionnières, chacunes à leur façon, en marquant, de leur raquette, l’histoire de la terre-battue.

Pour retrouver toutes les infos sur le biopic de Billie Jean King : cliquez ici

Stéphanie Millet

Ajouter un commentaire

Logo On'