On’

Avengers Endgame : la consécration

Sorti dans nos salles obscures le 24 avril 2019, Avengers Endgame était attendu comme le film de l’année pour certains, car clôturant une phase du Marvel Cinematic Universe que l’on suit depuis onze ans. Le film, du haut de ses 3h02 de longueur, est un adieu poignant aux fans, mais est aussi pour certains loin de leurs espérances. Analyse garantie sans spoil pour les retardataires.

Avec le film Iron man en 2008, naissait sous l’égide de la maison des idées le Marvel Cinematic Universe, ou MCU. C’était là le début d’un projet novateur, inédit, et qui se veut ambitieux en prévoyant une pléthore de longs-métrages, tous interconnectés et se déroulant dans un même univers. Vingt films et onze années plus tard, arrive Avengers Endgame, apothéose et quasi-dénouement de cette « série cinématographique », un an après Infinity War qui laissait les fans béants à la fin de celui-ci.

Comme des millions de personnes de par le monde, je me suis empressé de me rendre dans nos salles obscures dès le premier jour pour voir ce qu’il en était de ce film si prometteur. Au moment où j’écris ces lignes, le blockbuster a dépassé le cultissime Titanic (1990) de James Cameron au box-office mondial, et après un mois au cinéma et deux visionnages pour ma part, il est grand temps de vous dire ce que j’en ai pensé, moi, un simple fan de Marvel qui n’a pas la prétention de se présenter comme cinéphile.

Un au revoir aux fans

La fin fait partie du voyage comme l’a si bien dit Marvel. Le MCU, du haut de ses vingt-deux films et onze années d’existence, a bercé une génération, dont je fais partie, et a également su conquérir un public aussi vaste que diversifié. Ce film, bien qu’il ne soit pas une clôture définitive des héros Marvel au cinéma, signe la fin d’une ère dans l’histoire du MCU. C’est ainsi qu’a été vendu le film lors de sa campagne publicitaire, un film qui marquera un seuil dans l’univers du MCU. Il y aura un avant et un après Endgame.

Ce film cherche ainsi à rappeler aux fans de la première heure le périple incroyable dans lequel ils sont embarqués depuis si longtemps, n’hésitant pas à jouer sur la corde nostalgie et émotion, laissant les fans à la fin du film face à un dénouement nous donnant à la fois un sentiment d’accomplissement, nous remerciant d’avoir regardé tous les films mais laissant place à un vide immense dans nos cœurs mortifiés de fans de la première heure. Non, cette fois-ci, contrairement à toutes les autres fois, les Avengersne reviendront pas.

Une bonne conclusion sans pour autant être un excellent film ?

S’il y a bien quelque chose sur laquelle s’accorde la majorité des fans, c’est sur la légère déception procurée par ce film. Je ne dis pas que le film est mauvais, loin de là, mais que suite à l’escalade croissante en intensité des précédents films et l’excellentissime Infinity War qui le précédait, la barre était placée très haute pour ce film qui avait la lourde tâche de conclure cette phase du MCU. Mais peut-être que cette barre a été placée trop haute.

Le film, en plus d’un rythme inégal et d’un manque d’intensité ou de tension selon les moments, s’aventure dans un terrain miné côté scénario, avec un subterfuge qui a déjà montré dans l’industrie du cinéma qu’il était grandement facteur d’incohérences. Si vous avez vu le film, vous devriez voir très clairement de quoi je veux parler. La scène finale, bien que magnifique par toute la symbolique derrière elle, n’a eu cesse de faire grincer les dents des fans, car c’est, en soi, une grosse incohérence. Crée volontairement ou non, cette incohérence illustre bien que ce mécanisme, servant à résoudre les problèmes, et aussi facteur de désordre.

Il n’en demeure pas moins que le film reste très bon, parmi les meilleurs du MCU même. Nombreuses sont les scènes du film ayant fait crier la salle de plaisir, de surprise, ou fait pleurer certains de tristesse. J’en garde moi-même un excellent ressenti, et bien qu’il ne soit pas parfait, j’ai appréhendé durant les 3h de film sa fin, inéluctable, qui signifiait la fin du MCU tel que l’on le connaissait. Je ne doute pas du fait que le film sera culte d’ici quelques années. Cela ne sera surement pas grâce à ses qualités intrinsèques mais plutôt car il a été le dénouement d’un phénomène nouveau au cinéma, mais aussi la fin d’une intrigue s’étalant sur onze années, durant lesquelles nous avons muri, évolué avec ses différents personnages, que j’aime tous plus que 3×1000.

Crédit photo : The Walt Disney Company France

Bruno Esteban Garay

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned invalid data.