/* Chargement de la feuille du style du theme parent */ add_action( 'wp_enqueue_scripts', 'wpchild_enqueue_styles' ); function wpchild_enqueue_styles(){ //wp_enqueue_style( 'aniki-default-style', get_template_directory_uri() . '/style.css' ); wp_enqueue_style( 'bootstrap', get_template_directory_uri() . '-aniki/assets/css/bootstrap-grid.min.css' ); } /* Bloquer accès aux non-admins */ function wpc_block_dashboard() { $file = basename($_SERVER['PHP_SELF']); if (is_user_logged_in() && is_admin() && !current_user_can('publish_posts') && $file != 'admin-ajax.php') { wp_redirect( home_url() ); exit(); } } add_action('init', 'wpc_block_dashboard'); add_action('wp_logout','auto_redirect_after_logout'); function auto_redirect_after_logout(){ wp_redirect( home_url() ); exit(); } function wpse_setup_theme() { add_theme_support( 'post-thumbnails' ); add_image_size( 'a-demain', 298, 421, true ); add_image_size( 'partenaire', 300, 300, true ); } add_action( 'after_setup_theme', 'wpse_setup_theme' ); function prefix_category_title( $title ) { if ( is_category() ) { $title = single_cat_title( '', false ); } return $title; } add_filter( 'get_the_archive_title', 'prefix_category_title' ); // Create Shortcode a-demain // Shortcode: [a-demain] function create_ademain_shortcode($atts) { $atts = shortcode_atts( array( 'type' => 'a-demain', ), $atts, 'a-demain' ); ob_start(); get_template_part('template-parts/a-demain'); return ob_get_clean(); } add_shortcode( 'a-demain', 'create_ademain_shortcode' ); // Create Shortcode postshome // Shortcode: [postshome] function create_postshome_shortcode($atts) { $atts = shortcode_atts( array( ), $atts, 'postshome' ); ob_start(); get_template_part('template-parts/postshome'); return ob_get_clean(); } add_shortcode( 'postshome', 'create_postshome_shortcode' ); // Create Shortcode partenaires // Shortcode: [partenaires] function create_partenaires_shortcode($atts) { $atts = shortcode_atts( array( ), $atts, 'partenaires' ); ob_start(); get_template_part('template-parts/partenaires'); return ob_get_clean(); } add_shortcode( 'partenaires', 'create_partenaires_shortcode' ); include_once ( get_template_directory() . '-aniki/core/custom-post-type.php' ); Ligue Europa : l'OM chute en finale - On’
On’

Ligue Europa : l'OM chute en finale

Sorb’on était présent à la finale de l’Europa League qui avait lieu à Lyon le mercredi 16 mai, et qui opposait l’Atlético Madrid à l’Olympique de Marseille… On vous raconte tout. C’est après 9 mois de compétition que s’achève cette Ligue Europa. Revenons donc un peu sur le parcours du finaliste français, l’Olympique de Marseille. […]

Sorb’on était présent à la finale de l’Europa League qui avait lieu à Lyon le mercredi 16 mai, et qui opposait l’Atlético Madrid à l’Olympique de Marseille… On vous raconte tout.

C’est après 9 mois de compétition que s’achève cette Ligue Europa. Revenons donc un peu sur le parcours du finaliste français, l’Olympique de Marseille. Tout se passe plutôt bien pour l’OM (groupe I) et Lyon (groupe E), qui terminent deuxièmes de leur groupe respectif, avec 11 points pour l’OL, et 8 points pour Marseille. Les deux équipes en 16ème de finale se battent toujours. Avec le cumul des matches aller et retour  les bleus et blancs mettent 3-1 au Sporting Braga (Portugal), et les Lyonnais 4-1 contre Villareal (Espagne). Les Marseillais continuent sur leur lancée, les 8ème se passent bien, 5-2 contre l’Athletic Bilbao (Espagne), tandis que Lyon se fait éliminer par le CSKA (Russie), 3-3.

La suite vous la connaissez sûrement, ils rencontrent RB Liepzig, 5-3 pour l’OM, puis les demies face à Salzbourg, 3-2, les qualifiant ainsi pour la finale, face à l’Atlético, le club madrilène où évolue Griezmann.

David contre Goliath

Même si l’OM a fait une compétition impressionnante, il faut avouer que le palmarès de son adversaire l’est tout autant. En effet, l’Atlético Madrid a atteint à trois reprise la finale de la Ligue des Champions (1974, 2014, 2016). Par ailleurs, ils ont remporté la Ligue Europa en 2010, les amenant à gagner la Supercoupe de l’UEFA face à l’Inter Milan (opposant le vainqueur de la Ligue des Champions + Ligue Europa). Deux ans plus tard, ils remportent leurs 2ème trophée de l’Europa League.

Armés de notre billet, nous nous rendons au Groupama Stadium à Décines, tout près de Lyon. Le match a débuté après une cérémonie d’ouverture animée par Ofenbach, vers 20h45.

Les premières minutes ont été intéressantes pour les Marseillais. Première tentative sur un centre de Sanson que Payet reprend, mais le gardien Oblak s’empare du ballon rond. À la 5ème minute, occasion manquée pour l’OM, Payet lance Germain, qui frappe mais manque le cadre. Deux minutes plus tard, un coup franc envoie la balle dans les pieds de Rami, qui tire à côté. À la 20ème, Payet tire dans l’axe. On sent que Marseille s’implique dans le jeu, le stade est en feu, les supporters donnent de la voix ! Cependant, on se rend compte de la différence de niveau entre ces deux équipes. Marseille tente, essaye, mais quand l’Atlético se concentre et se procure une occasion, ils la concrétisent, avec le but de Griezmann à la 22ème minute.

Une chute douloureuse

Le second coup dur pour l’équipe sonne lorsque Payet, en larmes, doit sortir du terrain pour cause de blessure. Remplacé par Lopez, l’OM semble bien moins sûr de lui. La pause à la mi-temps aurait pu remotiver les joueurs, mais Griezmann vient couper court aux élans marseillais. Il marque son second but à la 50ème. À partir de là, les supporters cessent de chanter, cessent de chambrer Jean-Michel Aulas, et tentent de comprendre le jeu de leur équipe. Autour de nous, beaucoup s’interrogent sur le jeu presque exclusivement défensif des Marseillais. On les sent moins agressifs dans les duels… Certains crient « aux chiottes l’OM ! » au moment où un supporter du KOP envoie sur le terrain un rouleau de papier toilette. De colère, les supporters de Marseille envoient même un pétard qui vient exploser à quelques mètres du gardien espagnol.

Victoire en grande pompe

Belle action de Mitroglou qui envoie le ballon contre l’intérieur du poteau sans rentrer dans les cages, cela réveille le stade, mais le 3ème but madrilène arrive à la 90ème. Les espagnols prennent leur temps dans chaque action de jeu, et sont déclarés vainqueurs à la 94ème. Pour la troisième fois de leur histoire. Contrairement à ce qu’ont pu dire les supporters autour de nous, ce n’est pas le « mauvais jeu » de l’OM qui est à mettre en cause, mais peut-être la différence de niveau entre les deux équipes, tout simplement. Pas le même gabarit, pas les mêmes expériences, et surtout les coups durs (le premier but et la blessure de Payet) qui ont déstabilisés Marseille. D’ailleurs, les notes que donnent l’Equipe en sont un bon exemple, elles ne sont pas si mauvaises (5 pour Sarr et Rami, 6 pour Ocampos et Sanson).

Nous nous sommes demandés pourquoi Rudi Garcia avait fait jouer Payet, alors qu’il est susceptible de jouer la coupe du monde. C’est surtout le capitaine de l’équipe, il s’était  d’ailleurs déjà réservé face à Guingamp la semaine passée. Ce match à enjeu était important pour sa carrière, son équipe, et son expérience personnelle (allez lire l’article de l’Equipe « Payet, un pari qui coûte cher »).

Un beau match de l’Atlético, un beau parcours pour l’Olympique de Marseille, ce fut une belle soirée. Dommage que les dégradations de sièges, fumigènes et pétards soient venus entraver l’ambiance. Ce match a ainsi engendré une nouvelle plainte de l’OL pour dégradations.

 Article rédigé par Manon Mulette avec la participation de Raphaël

Manon Mulette

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .