On’

Tournoi des VI Nations- Le Grand Chelem des Bleues et le sacre des espoirs

Pendant un mois et demi, le XV de France s’est confronté aux nations européennes dans le Tournoi des VI Nations. Et malgré un nouveau staff et de nouveaux joueurs, le XV de France n’a fini que quatrième de la compétition avec trois défaites pour deux victoires. Il faut compter sur les féminines et les espoirs […]

Pendant un mois et demi, le XV de France s’est confronté aux nations européennes dans le Tournoi des VI Nations. Et malgré un nouveau staff et de nouveaux joueurs, le XV de France n’a fini que quatrième de la compétition avec trois défaites pour deux victoires. Il faut compter sur les féminines et les espoirs pour redorer le blason bleu. 

Un parcours sans faute pour les Bleues

Si leurs homologues masculins ont parfois trébuché, les filles du XV de France ont très largement dominé la compétition. Elles ont développé un jeu porté par le mouvement, la rapidité, faisant de leur mêlée une force plus qu’essentielle. Elles ont d’ailleurs récupéré un bon nombre de ballons sur ces phases de jeu. Solides en défense aussi, les joueuses du XV de France ont cadenassé sans encaisser énormément de points. Et même si parfois tout n’a pas été juste, les Tricolores ont du cœur, elles sont déterminées à remporter leur match toujours à la poursuite du Grand Chelem. Que ce soit face à l’Irlande, en Écosse ou contre les Italiennes, les Françaises ont récité leurs gammes : essais après essais, elles ont construit leurs victoires sans laisser une miette à leurs adversaires. Elles infligent d’ailleurs un 50-0 aux Italiennes, une rencontre qui s’est déroulée en Corse, une première.

Face aux Anglaises, les Françaises ont puisé dans leurs ressources. Le XV de la Rose domine la rencontre, mais les Françaises vont multiplier les offensives jusqu’à aller inscrire un essai dans les dernières minutes. Une victoire si précieuse dans leur course au Grand Chelem. Au Pays de Galles, les Tricolores vont très vite planter le décor d’une rencontre à sens unique. Elles remportent leur cinquième match synonyme de Grand Chelem. Les Françaises peuvent exulter : elles sont championnes d’Europe, avec ce parcours sans faute. Elles ont dominé l’ensemble de ce Tournoi des VI Nations 2018. Elles ont joué juste, alliant vitesse, technique et jeu au pied.

Le Tournoi féminin est le reflet parfait de leur qualité de jeu. Car si le rugby est avant tout un sport de combat, elles ont prouvé qu’il été possible de prôner un jeu d’évitement. Et qu’être joueuse de rugby, c’est aussi rallier les foules. À Toulouse, c’est plus de 10 000 spectateurs qui sont venus les soutenir, et à Grenoble, les Françaises ont pu compter sur le soutien de plus de 17 000 supporters. De quoi donner de l’élan au rugby féminin qui a un bel avenir devant lui avec une équipe de France jeune et talentueuse. Car elles aussi participent au renouveau du rugby français.

Les Bleuets, champions d’Europe

Si de nouveaux visages ont fait leur apparition, les amateurs de rugby ont également pu suivre les Bleuets. Talentueux, les jeunes Français ont souvent dominé leur adversaire. Contre l’Irlande d’abord. En Écosse aussi où les Bleuets ont largement dominé la rencontre laissant entrevoir la possibilité d’un Grand Chelem. En démonstration totale face aux jeunes Italiens, les Tricolores les ont littéralement étouffés avec onze essais inscrits et un score confortable de 78 à 12. Mais les Bleuets vont déchanter face aux Anglais. Impuissants, ils vont concéder leur première défaite, laissant échapper par la même occasion le Grand Chelem.

Ultime occasion de pouvoir soulever le trophée, une victoire au Pays de Galles. Déterminés, les jeunes tricolores ne vont rien lâcher. Et même si l’Angleterre remporte son match face à l’Irlande, les Bleuets peuvent toujours espérer remporter la compétition. Pour cela, une victoire bonifiée. Une victoire acquise en première mi-temps, mais dont le bonus se fera désirer. Il faudra attendre le dernier quart d’heure pour voir les Bleuets inscrire l’essai de la délivrance. Un essai collectif représentatif des forces de cette équipe qui prône le jeu de vitesse alliant passes et justesse technique. Il leur manquait un bonus, et au forceps, les Bleuets n’ont rien lâché bien déterminés à scorer pour soulever le trophée : ils deviennent ainsi champions d’Europe.

Juste techniquement, les Bleuets ont montré qu’ils avaient les ressources nécessaires pour remporter la compétition. Ils ont parfois récité leur rugby : touches parfaitement captées, ballons portés, mêlées, rapidité, jeu au pied de précision, polyvalence, jeu collectif, rien n’est laissé au hasard chez les jeunes Bleus. Et même s’ils ont déjà la tête au mondial qui se déroulera en France à partir de mai, il est bien possible que ces jeunes bleus incarnent ce renouveau tant attendu dans le rugby français.

Crédit photo : Europe 1

Stéphanie Millet

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .