On’

Mais que se passe-t-il à Tolbiac ?

Retour sur la situation de ces 3 derniers jours de Blocus au Centre Pierre-Mendès-France de Tolbiac alors que les étudiants appellent à manifester à nouveau ce jeudi 29 mars. La grogne monte et les étudiants mobilisés n’en démordent pas. Lundi matin, à Tolbiac, des centaines de militants bondaient le plus grand amphithéâtre du Centre Pierre-Mendès-France […]

Retour sur la situation de ces 3 derniers jours de Blocus au Centre Pierre-Mendès-France de Tolbiac alors que les étudiants appellent à manifester à nouveau ce jeudi 29 mars.

La grogne monte et les étudiants mobilisés n’en démordent pas. Lundi matin, à Tolbiac, des centaines de militants bondaient le plus grand amphithéâtre du Centre Pierre-Mendès-France et votaient le blocus du site pour toute la semaine. La CNE (Coordination Nationale de l’Éducation), appelait dans le même temps à la manifestation jeudi. Lors de l’assemblée générale, les militants ont aussi appelé à se mobiliser massivement sur les sites de René Cassin et Saint-Charles. Ils ont condamné la loi asile-immigration et les violences à la faculté de Montpellier, appelant à ce que l’administration de la Fac soit poursuivit en justice. Commence alors le blocus de Tolbiac.

Le Calme avant la tempête

Lundi 26 et mardi 27 mars s’avèrent être des journées particulièrement calmes au Centre Pierre-Mendès-France. La sécurité a pour ordre de laisser faire les étudiants et, dans un premier temps, des professeurs peuvent même dispenser quelques cours dans les amphithéâtres de Tolbiac (seuls les étages ont été condamnés). Par la suite, les amphithéâtres sont « réquisitionnés » pour l’organisation de travaux de groupes, débats et réflexions. Le comité de mobilisation se rassemble dans l’amphi N, à la suite de quoi, 40 personnes décideront de passer la nuit à Tolbiac. Mardi commence donc le deuxième jour de mobilisation qui se déroulera dans la même ambiance relativement calme.

La Tempête

Le coup de théâtre se joue ce Mercredi 28 Mars au matin, après que le président de Panthéon-Sorbonne ait ordonné le déplacement des bureaux de vote de Tolbiac, Saint-Charles, René Cassin et l’Institut de Géographie. En effet, les élections devaient finalement se tenir au Centre Panthéon, Place Monge.

C’était sans compter l’arrivée de dizaines d’étudiants qui seraient venus, selon la présidence de l’Université, « bousculer » les personnels présents et subtiliser les listes électorales pour finalement les déchirer. Le motif invoqué étant de faire barrage aux listes d’extrême-droite, jugées favorisées par la fermeture des autres bureaux. Autres violences, cette fois sur le site de Tolbiac, dans l’après-midi, des individus ont saccagé le local de l’Union des Etudiants Juifs de France (UEJF). Ces dégradations antisémites s’accompagnaient de tags injurieux qui n’ont pas manqué de faire réagir.

Les Représailles

Alors que le ministre de l’Éducation Jean-Michel Blanquer a condamné les violences perpétrées au Centre Panthéon dans la matinée en appelant à des poursuites judiciaires, la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédéric Vidal, s’est elle aussi exprimé sur le sujet. Elle déplore en particulier les dégradations antisémites qui se sont produites en fin de journée et appelle à un retour aux « valeurs fondamentales de respect, de solidarité et de fraternité. »

L’UNI (mouvement fédéral de droite) s’est lui aussi exprimé dans un communiqué, pointant du doigt les militants de l’Unef, Le Point Levé et Sud-Solidaires en dénonçant des méthodes qu’il qualifie de « violentes, sectaires et intolérables ». Le mouvement appelle le président de l’Université de Paris 1 à « user de son pouvoir de police pour débloquer l’université et rétablir l’ordre et la sécurité ».

C’est ainsi que mercredi soir, à 21h, plus de 150 manifestants s’étaient rassemblés à Tolbiac, dans l’attente d’une éventuelle tentative d’évacuation annoncée par la ministre, Madame Vidal. La seule certitude pour l’heure, est qu’aucun manifestant ne semble décidé à quitter le site de sitôt.

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .