On’

Berlin : des sneakers Adidas en guise de ticket de métro

Adidas a dès les premiers jours de 2018 redoublé d’efforts pour mettre en vente une paire de sneakers tout à fait originale. À Berlin, la marque aux trois bandes permet désormais aux utilisateurs de prendre métro, bus, tram et même bateau – mais pas les trains de banlieue – gratuitement jusqu’au 31 décembre 2018. Comme […]

Adidas a dès les premiers jours de 2018 redoublé d’efforts pour mettre en vente une paire de sneakers tout à fait originale. À Berlin, la marque aux trois bandes permet désormais aux utilisateurs de prendre métro, bus, tram et même bateau – mais pas les trains de banlieue – gratuitement jusqu’au 31 décembre 2018.

Comme chaque matin, vous vous êtes levés en retard. Au moment de partir, votre pass Navigo a disparu. Vous vous demandez s’il est dans votre autre manteau, ou bien dans les méandres de votre sac. À moins qu’il soit tombé de votre poche alors que vous chevauchiez un vélib après un dernier verre en terrasse. Vous vous dites que ce serait tellement plus simple si vous pouviez porter votre pass sur vous. À Berlin, c’est possible.

Une chaussure aux couleurs du métro

La EQT-Support 93 / Berlin, une basket d’apparence banale, ne l’est pourtant pas. Imaginée par Adidas et avec la participation de la BVG (la société des transports en communs de Berlin) les couleurs jaune et noire des lacets et de la basket rappellent l’extérieur des wagons. Ensuite, le motif noir, bleu et rouge évoquent les banquettes des métro de la capitale allemande. Quant à la languette, elle est inspirée des tickets de métro. Cependant, la paire n’est pas qu’esthétique. Elle permet aux chanceux acquéreurs de voyager à moindre frais du 16 janvier au 31 décembre 2018 inclus.

Prendre le train en marche

Mardi 16 janvier 2018, seuls deux magasins de l’hyper-centre de Berlin pouvaient se vanter d’avoir écoulé en très peu de temps les 500 paires mises en vente. La chaussure disponible seulement en boutique, certains aficionados de la marque – ou de la compagnie de transports ? – venaient d’autres villes, comme Leipzig, voire de Pologne, et n’ont pas hésité à attendre trois à quatre jours avant la mise en vente afin de s’assurer une paire.

Si cette édition limitée a attiré un nombre important d’intéressés, c’est sûrement dû à son prix attractif de 180 euros. « Un prix attractif » de 180 euros qui permet de profiter de l’ensemble du réseau de la BVG – métro, bus, tram et bateau – alors que l’abonnement annuel au prix fort pour une zone équivalente s’élève à 728 euros. Pas étonnant donc que beaucoup y aient vu une occasion facile pour se faire de l’argent rapidement. Peu après la fin de la vente, les annonces pour ces mêmes sneakers florissaient sur les sites de vente en ligne, s’élevant parfois à 2.500 euros.

Un coup de com’ sans précédent

Cette expérience reste un coup de communication en grande pompe. Il est sans précédent pour la société de transport qui fête cette année ses 90 ans. Souvent critiquée pour la qualité médiocre de son service, elle essaye de regagner en popularité. Et ce notamment avec des campagnes de pub destinées à faire le buzz. Sur Twitter d’ailleurs, son community manager a ironisé sur les longues queues avant la mise en vente. Avec beaucoup d’auto-dérision, il a posté : « faire attendre les gens, c’est l’un de nos super-pouvoirs ».

Alors, à quand une paire de tongs pour profiter pleinement du réseau parisien ?

Cléa Péculier

Ajouter un commentaire

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .
Logo On'

Instagram On’ Media

Instagram has returned empty data. Please authorize your Instagram account in the plugin settings .